Actualités :: Ouagadougou : Des manifestants expriment leur soutien au MPSR

Le samedi 19 février 2022, la Coalition des forces vives du Burkina Faso a organisé un meeting de soutien au Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR). L’objectif était de réaffirmer « le soutien du peuple » au régime nouvellement institué et lui demander de tenir compte des doléances des populations dans ses prises de décision.

C’est une grande foule qui est sortie pour exprimer son soutien au Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR) et à son leader, le lieutenant-colonel Paul Henri Sandaogo Damiba. A la Place de la nation ce 19 février, des centaines de personnes venues de plusieurs localités du pays, se sont jointes aux sympathisants du MPSR à Ouagadougou, pour exprimer leur joie et encourager les nouvelles autorités.

Tiendrebeogo Adama dit Colonel

La cérémonie a été ponctuée par des prestations d’artistes comme Nourat, Dicko Fils, Miss Tanya, Amzy, Dez Altino. Ils ont tous communié avec le public et souhaité ardemment la paix au Burkina Faso. « Nous voulons que Dieu aide nos autorités à rétablir la paix et que nos parents qui sont déplacés puissent retourner chez eux dans la quiétude », a déclaré l’artiste Dez Altino.

Anaïs Drabo

Plusieurs discours ont été prononcés sur place. Pour Anaïs Drabo, qui fait partie des organisateurs du meeting, « le peuple doit accompagner le MPSR. Même s’ils ne veulent pas travailler, le soutien du peuple doit être tel qu’ils se sentent obligés de répondre aux attentes du peuple ». Elle a aussi invité les Burkinabè à parler un langage commun et à rester soudés, peu importe les différences ethniques ou religieuses.

Miss Tanya

Quant à Adama Tiendrébéogo dit Colonel, il a demandé au MPSR de s’inspirer de l’Algérie qui, à un moment de son histoire, a équipé la population pour qu’elle se défende contre les assauts de ses ennemis. Il a plaidé pour que les militaires radiés en 2011 soient réintégrés dans les rangs, afin de participer à la défense du pays. Il a aussi demandé que les accords avec la France concernant la sécurité du pays soient revus. Adama Tiendrébéogo a fini son discours en interpellant tous les Burkinabè à former un front commun pour la cause du pays. « Le pays nous appartient à tous. J’invite donc les Burkinabè qui sont à l’extérieur à rentrer au bercail afin que l’on trouve ensemble la solution adéquate pour lutter contre l’hydre terroriste », a-t-il déclaré.

Erwan Compaoré (Stagiaire)
Lefaso.net

24 mois de transition au Burkina : Des acteurs (...)
Transition au Burkina : « Il faut récupérer au moins 60% (...)
Libération de Roch Kaboré : « Les choses sont en train de (...)
MPSR : Les résultats de notre sondage sur les 100 (...)
Libération de Roch Kaboré : L’ex Alliance des Partis (...)
Transition au Burkina : « Réconciliation, refondation et (...)
Transition au Burkina : « Nul ne peut se prévaloir du (...)
Burkina : Le gouvernement « réaffirme la libération totale (...)
Burkina : Le Premier ministre évoque une éventuelle (...)
Burkina : L’ex majorité présidentielle déplore d’avoir été (...)
Paix et réconciliation nationale : Le Président du Faso (...)
Burkina/Politique : Une alliance de partis rejette (...)
Burkina Faso : Les futures élections vont se tenir en (...)
Crise au sein du CDP : « Pour nous direction politique, (...)
Burkina/Politique : Eddie Komboïgo convoque son bureau (...)
Commune de Bobo-Dioulasso : Les membres de la délégation (...)
Centre-ouest : Les femmes du CDP plus que jamais (...)
Insécurité au Burkina : Roch Kaboré et Paul-Henri Damiba (...)
Détention de Roch Kaboré : Une marche-meeting le 2 (...)
Grand prix Manéga de la paix : Des personnalités (...)
Bobo-Dioulasso : Des OSC demandent la démission du (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11697

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés