Actualités :: Burkina Faso : Ce qu’il faut savoir sur les nouveaux chefs nommés à la (...)

Sur proposition du lieutenant-colonel Evrard Somda, nouveau chef d’État-major de la gendarmerie nationale (nommé le 1er février 2022 par décret), le président du Faso Paul Henri Damiba a signé trois décrets de nomination de plusieurs chefs au sein de la gendarmerie nationale. Qui sont ces nouveaux chefs ? Nous avons glané quelques informations pour vous.

Lieutenant-colonel Issa Yaguibou

La deuxième région de gendarmerie dont le poste de commandement est basé à Bobo-Dioulasso, a un nouveau chef. Il s’agit du lieutenant-colonel Issa Yaguibou. Il a autorité sur les groupements départementaux de Bobo-Dioulasso, Dédougou et Gaoua. Il fait partie de la liste d’officiers nommés par l’ex-président Roch Kaboré, le 29 novembre 2021, après l’attaque d’Inata le 14 novembre 2021. Il lui avait été confié le commandement des écoles et centres de perfectionnement. Le lieutenant-colonel Issa Yaguibou a également commandé le groupement départemental de gendarmerie de Fada-N’Gourma.

Lieutenant-colonel Théophile Florian Koudbi Tago

Le LCL Théophile Florian Koudbi Tago, lui, a été nommé commandant de la première région de gendarmerie basée dans la ville de Kaya. Sa compétence s’étend sur les groupements départementaux de Kaya, Ouahigouya et Dori. Auparavant, il a été commandant de l’école nationale des sous-officiers de la gendarmerie (ENSOG) basée à Bobo-Dioulasso. Il a aussi commandé le 33e escadron mobile de gendarmerie à Ouagadougou. Il fait partie des officiers subalternes nommés juges assesseurs auprès du tribunal militaire en 2010 et en 2013.

Lieutenant-colonel Théophile Florian Koudbi Tago

Chef d’escadron Cheick Hamza Tidiane Ouattara

Le Chef d’escadron Cheick Hamza Tidiane Ouattara prendra les rênes de la légion spéciale de la gendarmerie, fonction qu’occupait depuis le 29 novembre 2021, l’actuel chef d’état-major de la gendarmerie le LCL Evrard Somda. Selon le site de la gendarmerie nationale, la légion spéciale a rang de Région. Elle est organisée comme suit : L’État-major de la Légion spéciale, le groupement de sécurité et d’intervention de la gendarmerie nationale (GSIGN), l’unité spéciale d’intervention de la gendarmerie nationale (USIGN), le groupement d’escorte et d’honneur de la gendarmerie nationale (GEHGN) et les groupes d’action rapide de surveillance et d’intervention (GARSI).

Alors qu’il était capitaine, Cheick Hamza Tidiane Ouattara a notamment commandé le groupement de gendarmerie mobile de Bobo-Dioulasso et le groupement de sécurité et d’intervention de la gendarmerie nationale.

Chef d’escadron Moctar Maïga

Le Chef d’escadron Moctar Maïga, lui, va diriger le commandement des écoles et centres de perfectionnement de la gendarmerie nationale. Cet officier supérieur, qui ne passe pas inaperçu de par sa grande taille, a commandé le groupement d’escorte et d’honneur à la présidence du Faso de septembre 2018 à septembre 2021. Il a également occupé les fonctions de directeur de la police judiciaire d’octobre 2014 à septembre 2018. À l’école nationale de gendarmerie, il a occupé le poste de directeur des études et de la planification de 2005 à 2009. Il est titulaire d’un Master 2 en droit international et d’un Master en relations internationales obtenu à l’académie royale militaire de Meknès au Maroc.

Chef d’escadron Moctar Maiga

Chef d’escadron Sib Sié Arnaud

Le commandement du groupement de gendarmerie mobile de Ouagadougou passe désormais aux mains du chef d’escadron Sib Sié Arnaud. Lorsqu’il était lieutenant, cet officier a commandé la compagnie de gendarmerie de Koudougou. Ce sont ses hommes qui ont mis aux arrêts les présumés assassins de l’étudiant Inoussa Kazienga, disparu le 13 février 2010 et dont le corps avait été retrouvé le 15 février dans une maison inhabitée au secteur 9 de Koudougou. Le chef d’escadron Sib Sié Arnaud a fait le Darfour entre 2012 et 2013 où il était commandant adjoint du 11e escadron de gendarmerie. En mars 2021, il a été nommé juge assesseur près le tribunal militaire de Ouagadougou.

Chef d’escadron Siessan Guy Hervé Yé

Précédemment directeur de la communication et des relations publiques de la gendarmerie nationale, le chef d’escadron Siessan Guy Hervé Yé va commander dorénavant le groupement départemental de gendarmerie de Koudougou. Il a fait les bancs du Prytanée militaire du Kadiogo de 1995 à 2002. En mission au Darfour entre 2018 et 2019, il a été commandant adjoint de l’Escadron de soutien à la paix.

Il est titulaire d’un diplôme d’études universitaires générales en communication et journalisme de l’université de Ouagadougou et d’une maîtrise en droit public de l’académie royale militaire de Meknès. Il a également étudié la communication de crise à l’observatoire international des crises de Paris et la communication institutionnelle au centre de formation et de perfectionnement des journalistes de Paris.

Chef d’escadron Guy Hervé Yé. Crédit-photo : Lefaso.net

Capitaine Siouroyir Kambou

Le capitaine Siouroyir Kambou a été nommé commandant du groupement de sécurité et d’intervention de la gendarmerie nationale. Ce groupement fait partie de la Légion spéciale. Notons qu’il était, avec le capitaine Taoko Wilfried, l’un des chefs de sécurité de l’ancien Premier ministre Yacouba Isaac Zida.

Lieutenant-colonel William Combary

Le LCL William Combary, celui-là même qui avait été relevé de ses fonctions de commandant du groupement mobile de Ouagadougou à titre conservatoire, suite au drame d’Inata, est désormais le directeur de l’organisation et de l’emploi de la gendarmerie nationale. Natif de Fada N’Gourma, il a commandé l’école nationale de sous-officiers de gendarmerie (ENSOG).

Chef d’escadron William Combary. Crédit photo - Infos Culture Faso

Ancien enfant de troupe, il fait partie de la première promotion du Prytanée militaire du Kadiogo, à sa réouverture en 1992. Il est donc promotionnaire de l’actuel président du Faso Paul Henri Damiba et du patron de la gendarmerie, LCL Evrard Somda. Il est diplômé de l’école supérieure internationale de guerre (ESIG) où il obtint son Master en stratégie, défense et sécurité, gestion des conflits et des catastrophes à l’Université Yaoundé II. Il est également titulaire d’un Master 2 en droit international obtenu à l’université de Nantes en 2010.

Écrivain prolifique, il est l’auteur de plusieurs livres dont le recueil de nouvelles à succès « Les sept douleurs » qui l’a révélé au public burkinabè.

Lieutenant-colonel Coulibaly Tanou

Le LCL Coulibaly Tanou est le nouveau directeur de la police judiciaire de la gendarmerie nationale. Le 29 novembre 2021, il avait été nommé commandant du centre national de qualification des sous-officiers de gendarmerie. Notons que cet officier a été commandant du groupement départemental de gendarmerie de Dori en 2018. Alors qu’il avait le grade de capitaine en septembre 2011, il a occupé les fonctions de directeur du centre national de veille et d’alerte au ministère de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité.

Chef d’escadron Modeste Gyengani. Crédit-photo - Les échos du Faso

Chef d’escadron Modeste Gyengani

La direction de la logistique de la gendarmerie nationale passe désormais aux mains du chef d’escadron Modeste Gyengani. Il a été commandant du groupement départemental de gendarmerie de Ouahigouya en 2018, commandant de la compagnie de gendarmerie du Kadiogo en mai 2015 et commandant de la compagnie de gendarmerie de Pô en 2013.

HFB
Lefaso.net

Opération mana mana : « Si nous pouvons nous mettre (...)
Opération Mana-mana : Le Premier ministre se réjouit de (...)
Burkina/politique : Eddie Komboïgo répond à la lettre de (...)
Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) : Un (...)
Enquête de perception des 100 jours du MPSR
"Détention arbitraire" de Roch Kaboré : « La junte ne doit (...)
Situation nationale : Le Président Damiba échange avec (...)
Dédougou : La délégation spéciale est opérationnelle
Assemblée législative du Burkina : Le projet de loi (...)
Bobo-Dioulasso : Un regroupement de femmes invite les (...)
Conduite de la Transition politique : Le Médiateur de la (...)
Burkina : Le gouvernement invite les populations à ne (...)
Burkina : Le « Mouvement Agir ensemble pour le Burkina (...)
Burkina : « Si nous sommes unis, si nous sommes ensemble (...)
Rencontre statutaire entre le Président du Faso et le (...)
Burkina/Cohésion sociale : Blaise Compaoré et Roch Kaboré (...)
Burkina Faso : La Coordination des organisations pour (...)
Communiqué sur la nomination du modérateur de la CEDEAO : (...)
Burkina : « Si nous voulons aller aux élections, il nous (...)
Assemblée législative du Burkina : L’année 1919 empêche (...)
Burkina/CDP : Défections au sein du bureau dirigé par (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11676

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés