Actualités :: Burkina : « Nous devons sortir tout de suite de la théorie pour avoir une (...)

Maxime Koné a été officiellement installé ce mercredi 15 décembre 2021 à Ouagadougou, à la tête du ministère de l’Administration territoriale et de la sécurité qui ne forment désormais qu’un seul ministère.

Le ministre de la sécurité a souligné lors de la cérémonie de passation des charges avec le ministre d’Etat, de l’administration territoriale et de la décentralisation sortant, avoir été édifié par la nouvelle vision donnée par le chef de l’Etat à tous les ministres. Cette vision qui n’est rien d’autre que celle de rechercher permanemment l’intérêt général, les appelle à l’excellence au travail ainsi qu’au sens de la responsabilité pour renforcer la confiance des populations vis-à-vis du gouvernement.

Dans cette dynamique, Maxime Koné n’entend donc pas dormir sur ses lauriers. Il veut saisir “le taureau par les cornes” dès la prise de ses nouvelles fonctions. « Nous sommes aujourd’hui dans une dynamique d’actions, nous devons sortir tout de suite de la théorie pour avoir une posture de terrain », a-t-il indiqué.

Le ministre en charge de l’administration territoriale et de la sécurité, installé dans ses nouvelles fonctions

Il précise toutefois que l’adhésion et le concours de tous les Burkinabè seront indispensables à la réussite des grands chantiers sur lesquels ils travaillent en ce moment, notamment celui de la lutte antiterroriste.

Sachant à quoi s’en tenir à travers la gestion de ces deux portefeuilles ministériels dont il est dorénavant le responsable, l’homme a les regards fixés sur “l’être suprême à l’origine de la création” (Dieu). Et témoigne sa gratitude au président du Faso ainsi qu’au chef du gouvernement pour la confiance qui lui a été renouvelée.
« Je prends ce département à un moment critique de l’histoire de notre pays marquée par une situation sécuritaire particulièrement difficile. Et je sais ce qui m’attend ! », a laissé entendre le ministre Maxime Koné.

C’est également avec un sentiment d’humilité et de reconnaissance des résultats engrangés par son prédécesseur, Pengwendé Clément Sawadogo, que le ministre entrant a affirmé qu’il ne manquera pas de faire appel à l’expérience de son homologue sortant au regard des qualités multidimensionnelles dont il regorge.

L’ensemble du personnel a offert un cadeau au ministre sortant, Clément Sawadogo ainsi qu’à sa ministre déléguée

L’administration étant une continuité, le nouveau ministre installé a annoncé que l’ensemble des acteurs des différents chantiers en cours trouveront leur place au sein des ministères fusionnés en vue de poursuivre les travaux engagés pour l’aboutissement de résultats probants au bénéfice des populations.

Pour ce faire, le ministre Clément Sawadogo a invité tous ses ex collaborateurs à accorder tout le soutien dont son successeur aura besoin dans l’accomplissement de la mission qui lui a été confiée. M. Sawadogo qui a félicité l’actuel ministre, dit ne pas douter de sa capacité à relever les défis qui l’attendent dans l’exercice de ses nouvelles fonctions.

Pengwendé Clément Sawadogo, ministre d’Etat sortant, de l’administration territoriale et de la décentralisation

« Je suis honoré de vous remettre le témoin du ministère de l’Administration territoriale et de la décentralisation (MATD) et j’ai la certitude que vous avez toutes les capacités et la foi inébranlable qui vous permettront d’ouvrir toutes les portes menant à l’atteinte des objectifs qui vous sont fixés en vue de la réalisation des politiques gouvernementales », a-t-il fait savoir.

Puis de formuler cette prière à son endroit qui met fin à son discours : « Que le Seigneur vous accompagne dans cette noble et exaltante mission ! ».

Hamed NANEMA
Lefaso.net

Burkina : « Nous n’allons pas surfer sur la détresse des (...)
Burkina : « Depuis le 24 janvier 2022, nous avons reculé (...)
100 jours du président Damiba : « La transition n’aura (...)
Roch Kaboré en résidence surveillée : « Le MPP s’élève (...)
Succès Masra, leader politique tchadien : « Plus jamais, (...)
Insécurité au Burkina : « Juger le MPSR en l’espace de 100 (...)
Transition au Burkina : Le chef de l’Etat demande (...)
Politique : Démissionnaire de l’UPC, Rabi Yaméogo dépose (...)
Mouvement SENS : Les jeunes s’engagent à lutter contre la (...)
Politique de partenariat sécuritaire au Burkina : « Le (...)
CDP : Le récépissé « qui bloque » la visite de Zéphirin (...)
Mise en œuvre de la Transition : Paul-Henri Sandaogo (...)
Burkina Faso : Le président Damiba s’oppose à un (...)
Bobo-Dioulasso : Le président du Faso, Paul-Henri (...)
Rémunération des ministres au Burkina : Quand la mauvaise (...)
Immersion au sein des forces de défense et de sécurité : (...)
Bobo-Dioulasso : Le président du Faso, Paul-Henri (...)
Libération de Roch Kaboré : Le MPP ne lâche pas le (...)
Burkina/Politique : « Nous ne sommes pas insensibles à (...)
Burkina : L’Assemblée législative de transition "cuisine" (...)
Burkina : « On doit tous revoir nos attitudes des temps (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11634



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés