Actualités :: Assemblée nationale du Burkina Faso : Une nouvelle stratégie genre et son (...)

Élaborer une nouvelle stratégie genre et mettre au point un plan opérationnel d’action, c’est le but des travaux entamés en cette matinée du jeudi 16 septembre 2021 à Ouagadougou. Le présent atelier est initié par l’Assemblée nationale avec le soutien du Programme d’appui commun à l’Assemblée nationale du Burkina Faso (PROCAB).

L’Assemblée nationale s’est doté en 2017, d’une stratégie de promotion du genre afin d’apporter sa contribution pour une meilleure représentativité des femmes. Cette stratégie avait pour principaux objectifs le renforcement de la volonté politique et des compétences en matière de genre ainsi que l’amélioration de la parité au sein du Parlement.

Les participants à l’atelier d’élaboration de la stratégie genre et de son plan d’action pour la période 2021-2025

Ce jeudi 16 septembre 2021, les députés en charge de la question du genre de la huitième législature procèdent, avec l’appui du PROCAB, à l’évaluation de ladite stratégie exécutée sous la précédente législature, tout en développant une nouvelle feuille de route pour la période 2021-2025. Cette nouvelle stratégie genre va constituer "la boussole" en matière d’intégration de la dimension genre dans l’institution parlementaire burkinabè.

« L’élaboration d’une stratégie genre et de son plan d’action, constitue un acte fort de réduction des inégalités entre les sexes et participe à une meilleure représentativité des femmes dans les instances dirigeantes », a souligné la député Salimata Konaté, présidente de la Commission du genre, de l’action sociale et de la santé (CGASS) de l’Assemblée nationale.

Député Salimata Konaté, présidente de la Commission du genre, de l’action sociale et de la santé (CGASS).

Au regard des défis à relever pour l’atteinte des objectifs que se sont fixés les parlementaires, les attentes de la présente stratégie sont immenses. « Nous avons de fortes attentes parce qu’on a vraiment consigné pas mal de projets dans ce plan d’action. Nous sommes là pour les dernières retouches afin que les députés puissent l’amender pour que nous sortions le document final qui va servir de “bible” pour le déroulement des activités au cours de notre mandature », a précisé la député Rokia Rouamba.

Rokia Rouamba, député à l’Assemblée nationale

Pour parvenir aux résultats attendus, Rokia Rouamba laisse entendre que la formation des députés sur les budgets sensibles au genre sera l’un des éléments clés pour faire respecter le quota genre au Burkina Faso. « Je vais parler d’abord du renforcement des capacités des députés afin qu’ils soient outillés de sorte à pouvoir apprécier les budgets qui passent à l’Assemblée en veillant qu’ils soient “des budgets sensibles genre” », a-t-elle expliqué.
La CGASS prévoie des visites de terrain en vue de veiller à l’application du quota genre dans les différents secteurs d’activités.

L’état des lieux sur le respect du quota genre au Burkina Faso

Au Burkina Faso, les femmes représentent environ 51,7 % de la population. Cependant, on notera qu’à la 7e législature, l’Assemblée nationale comptait 14 femmes sur 127 députés, ce qui représentait un taux de 11% des députés en 2016. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Hamed NANEMA
Lefaso.net

62e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso : (...)
Conduite de la Transition : Le Président du Faso échange (...)
Situation nationale : La « Mobilisation des intelligences
Burkina : Un Front patriotique est lancé pour « oeuvrer (...)
Burkina Faso : L’ALT définit le rôle du Conseil (...)
Rumeurs sur l’enterrement des restes de Sankara et (...)
Burkina : L’UNIR/MPS en congrès extraordinaire, (...)
Montée des couleurs à la Primature : Pas de vacances pour (...)
Burkina : Le mouvement BUTS appelle à la mobilisation (...)
Café politique de l’ARGA : La première édition se penche (...)
Burkina : Une activité demandant le départ de l’ambassadeur
Elections législatives au Sénégal :Kadré Désiré Ouédraogo à (...)
Situation nationale : L’ancien ministre, Rosine (...)
Burkina : Le mouvement BUTS au chevet d’un pays en quête (...)
Burkina : L’Etat joue au grand prêtre de la réconciliation en
Demande de pardon de Blaise Compaoré : « J’aimerais que le (...)
Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la (...)
Réconciliation au Burkina : « Blaise Compaoré doit se (...)
Demande de pardon de Blaise Compaoré : « Ils sont en (...)
Burkina : La mobilisation des intelligences pour le (...)
Burkina : « Nous avons beau prier, tant que les (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11781

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés