Actualités :: Burkina/Rentrée gouvernementale : « Trouver des solutions qui permettent aux (...)

Après un mois de congés, le gouvernement burkinabé a repris service ce mercredi 8 septembre 2021. Le président Roch Kaboré, qui dit n’avoir pas eu de congés, indique que l’objet de cette reprise, c’est de s’engager à trouver des solutions qui permettent aux Burkinabè de vivre dans une certaine sérénité

« Je n’ai pas pris de congés, de façon spécifique, parce que vous savez quel est l’état de la situation au mois d’août. Donc, en tant que président du Faso, il m’était impossible de prendre des vacances dans ce contexte-là. Le second problème, c’est qu’évidemment, nous reprenons du service aujourd’hui, et vous savez que les dossiers les plus urgents pour nous concernent un certain nombre de secteurs. D’abord, nous devons recadrer toutes les questions qui concernent les préparations du budget 2022 qu’il nous faut soumettre très bientôt à l’Assemblée nationale. Nous devons ensuite nous atteler à la préparation du Plan national de développement économique et social, deuxième phase, pour que d’ici au mois de novembre, nous puissions le soumettre aux partenaires au développement. Nous devons nous préoccuper également des problèmes quotidiens des Burkinabè, notamment toutes les questions qui concernent la vie chère, les logements sociaux et la terre, qui sont des questions qui font des gorges chaudes, mais dont nous avons la responsabilité de rechercher l’ensemble des solutions », a confié le président du Faso, Roch Kaboré, chef de l’exécutif, président du Conseil des ministres.

Selon le président, toutes les questions qui relèvent de ces préoccupations de prise en charge aux niveaux sanitaire, de l’eau… sont des priorités. « Vous n’êtes pas sans savoir aussi qu’il y a des barrages qui, compte-tenu de la pluviométrie dans la zone qui a été parfois exceptionnelle, ont cédé. Ce sont des préoccupations qui concernent un certain nombre de personnes », soulève M. Kaboré.

« C’est pour dire que l’objet de cette reprise, c’est de nous engager à trouver ensemble des solutions qui permettent aux Burkinabè de vivre dans une certaine sérénité. Nous devons comprendre également que le contexte dans lequel nous sommes est un contexte difficile ; les questions sécuritaires restent des questions prioritaires. Donc, ce sont des questions de réorganisation qui sont en cours au niveau du ministère de la Défense et nous allons nous atteler également à l’ensemble de ces préoccupations qui sont essentielles ; parce que sans la paix, sans la sécurité, toutes les questions de développement deviennent difficiles à résoudre », a soutenu Roch Kaboré.

Le chef du gouvernement, Christophe Dabiré, a, lui, affirmé que son équipe va travailler à faire en sorte que, dans le dernier trimestre de 2021, les grandes réformes du président du Faso annoncées pendant la campagne électorale puissent être engagées.

O.L
Lefaso.net

Burkina / CDP : Les langues se délient pour expliquer (...)
Congrès pour la démocratie et le Progrès : Six mois de (...)
Commune de Banfora/CDP : Plus de 150 militants rendent (...)
Procès Sankara et compagnons : La jeunesse sankariste (...)
Abdoul Karim Sango, président du PAREN : « Un pays, on le (...)
Burkina/Élections municipales 2022 : Les acteurs au (...)
Forces armées nationales burkinabè : Qui sont les (...)
Burkina/politique : Alassane Bala Sakandé a officiellement
Engagement politique des jeunes au Burkina : Les (...)
Burkina-Procès Sankara : Le Comité international appelle (...)
Politique : Le Groupe parlementaire MPP tient ses (...)
Burkina : C’est parti pour le "mois de justice et (...)
Bobo-Dioulasso : Etat et secteur privé échangent sur les (...)
Burkina-Assemblée nationale : « La défiance grandissante (...)
Burkina/vie politique : Congrès de fusion UNIR/PS-MPS, (...)
Burkina/Rentrée scolaire 2021-2022 : Le MPP exhorte les (...)
Burkina Faso : Des députés veulent apporter leur pierre à (...)
Burkina/Dialogue politique : Majorité et opposition (...)
Médiateur du Faso : Saran Sérémé /Séré rend sa démission
Conseil Économique et Social au Burkina : Bonaventure (...)
Projet panier commun d’appui aux processus électoraux (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11256



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés