Actualités :: Partis politiques : Le PS-Burkina se saborde et liquide ses biens matériels (...)

Les rideaux sont tombés sur le premier congrès extraordinaire du Parti socialiste-Burkina le 5 septembre 2021. Des conclusions des travaux du PS-Burkina, il ressort la dissolution du parti. Les congressistes ont également décidé de liquider ses biens matériels et immatériels qui iront à un parti politique poursuivant les mêmes objectifs, c’est-à-dire, la social-démocratie.

Tour à tour, les représentants des jeunes et des femmes du PS-Burkina se sont succédés sur le pupitre, à l’occasion de la clôture, le 5 septembre 2021, du premier congrès extraordinaire du parti.

D’une même voix, ils ont salué la tenue de ce congrès. Le leadership du président du parti, tout au long des travaux, a été évoqué.

Le fait marquant est que les congressistes, de façon unanime, ont décidé de la dissolution du parti. Et ce n’est pas tout. Les militants du PS-Burkina ont également décidé de la liquidation des biens matériels et immatériels du parti qui iront à un autre parti politique poursuivant les mêmes objectifs, c’est-à-dire la social-démocratie. Aussi, il a été décidé d’accompagner les militants et militantes vers une autre formation politique qui a pour idéologie la social-démocratie.

A l’unanimité, les militants ont décidé de la dissolution du PS-Burkina et de la liquidation des biens matériels et immatériels

Du reste, le désormais ex-président du PS-Burkina, Aboubacar Rimnondgo Balima, a félicité l’ensemble de ses militants venus de la région du Centre et des Hauts-Bassins.

A l’en croire, le premier congrès du PS-Burkina lui a permis d’amorcer un nouveau virage au regard de l’actualité politique nationale et internationale. « C’est seulement dans la concertation, le respect mutuel et la défense intransigeante des intérêts de PS-Burkina que nous travaillerons pour entamer cette nouvelle démarche », a-t-il soutenu.

L’ex président du parti PS-Burkina, Aboubacar Rimnondgo Balima a félicité l’ensemble des congressistes

Car, a-t-il dit, à un moment de la vie d’une organisation, il faut s’arrêter pour mener une analyse rétrospective, prospective et perspective afin de mieux s’orienter. « C’est ce que nous avons fait et cela mérite des félicitations pour la maturité d’esprit de chacun de nous », a-t-il lancé.


A LIRE AUSSI : PS-Burkina : Un congrès extraordinaire pour imprimer une nouvelle dynamique au parti


Obissa Juste MIEN
Lefaso.net

Burkina Faso : Fatimata Sanou/Touré nommée médiateur du (...)
Message du président du Faso : « A partir de ce discours, (...)
Burkina : Le président essaie de reprendre la main face (...)
Burkina : L’opposition invite les forces de l’ordre à (...)
Situation sécuritaire au Burkina : « Oui, j’ai compris (...)
Situation sécuritaire au Burkina : Le RPI préconise la (...)
Situation sécuritaire au Burkina : « Les moments ne sont (...)
Burkina : Une démisson du président du Faso plongera le (...)
Lutte contre le terrorisme : Le RPD appelle à plus de (...)
Burkina : Trois partis politiques demandent à Roch (...)
Politique au Burkina : Le mouvement "C’est le moment" (...)
Inata ! : La grande honte de la grande muette (...)
Burkina : « Personne n’est indispensable…, pourvu que (...)
Assemblée nationale : Report de la séance plénière (...)
Conseil supérieur de la magistrature : Prendre des (...)
Dégradation de la situation sécuritaire au Burkina : La (...)
Drame d’Inata : Déclaration du président du Faso au sortir (...)
Burkina - Élections municipales de 2022 : Le conseil des (...)
Situation sécuritaire au Burkina : Le RDN invite les (...)
Situation sécuritaire au Burkina : Des Bobolais invitent (...)
Situation sécuritaire au Burkina : Des manifestants (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11298



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés