Actualités :: Burkina Faso : David Moyenga, président du parti politique SOCL, invite les (...)

Lancé le 31 juillet 2021, le parti politique SOCL, ex « Fasosidrouwo », a tenu une conférence de presse à Ouagadougou ce 24 août 2021. Cette conférence avait pour objet de porter à la connaissance des médias et de l’opinion publique l’entièreté de leur initiative politique et appeler les citoyens burkinabè à réinvestir le champ politique.

David Moyenga et ses compagnons, constatant le désintérêt des Burkinabè pour la question politique et scandalisés par la mauvaise réputation des acteurs politiques, ont appelé « tous les Burkinabè épris de dignité à se mobiliser pour défendre les intérêts et l’honneur de notre chère patrie en rejoignant le SOCL ». Convaincus que l’essor du Burkina nécessite une rupture politique véritable, ces derniers ont exposé aux hommes de médias leur vision d’un Burkina moderne.

Cette rupture consisterait, dans un premier temps, à remplacer « tous les acteurs politiques quarantenaires qui monopolisent les institutions et l’État pour obtenir une libération nationale. » Le parti dit s’inscrire dans la défense de la cause africaine et de la solidarité africaine. Ainsi, ses membres ont exprimé la nécessité de provoquer une rupture avec le système néocolonialiste.

David Moyenga a cependant déploré une déchirure nationale, qui, pour être résolue, nécessite une véritable mobilisation populaire, et une véritable unité nationale, d’où la tenue de cette conférence. Leur stratégie de développement s’inscrit dans une optique de réorganisation générale qui consistera tout d’abord à rompre avec l’État actuel, à réorganiser l’espace territorial et à reconceptualiser l’identité du Burkinabè déjà débuté sous la révolution.

David Moyenga (deuxième en partant de la gauche) et ses compagnons déplorent une aggravation généralisée de la situation dans laquelle se trouve le Burkina Faso

Rappelons que le SOCL s’appelait lors de sa création « Fasosidrouwo ». Cette nouvelle appellation traduirait mieux l’idéologie du parti, selon ses membres-fondateurs. Le parti politique de la rupture pour une nouvelle citoyenneté politique, dont l’emblème est composé d’une étoile dorée, représenterait le Burkina Faso qui brille dans le firmament.

À l’intérieur, se trouve un cercle bleu qui relie quatre étoiles qui constitue l’unité nationale. Les étoiles constituent la diversité ethnique culturelle et religieuse. À côté de ce schéma, se trouvent une flèche et un bloc de pierres désagrégées. La flèche, qui pointe vers le haut, constitue la dynamique de développement.

Après près d’un mois d’existence, le parti annonce sa rentrée politique dans le mois de septembre 2021, qui sera selon les responsables, une opportunité d’étaler en long et en large leur projet politique pour le développement du Burkina Faso.

Nado Ariane Paré ( Stagiaire)
Lefaso.net

Burkina / CDP : Les langues se délient pour expliquer (...)
Congrès pour la démocratie et le Progrès : Six mois de (...)
Commune de Banfora/CDP : Plus de 150 militants rendent (...)
Procès Sankara et compagnons : La jeunesse sankariste (...)
Abdoul Karim Sango, président du PAREN : « Un pays, on le (...)
Burkina/Élections municipales 2022 : Les acteurs au (...)
Forces armées nationales burkinabè : Qui sont les (...)
Burkina/politique : Alassane Bala Sakandé a officiellement
Engagement politique des jeunes au Burkina : Les (...)
Burkina-Procès Sankara : Le Comité international appelle (...)
Politique : Le Groupe parlementaire MPP tient ses (...)
Burkina : C’est parti pour le "mois de justice et (...)
Bobo-Dioulasso : Etat et secteur privé échangent sur les (...)
Burkina-Assemblée nationale : « La défiance grandissante (...)
Burkina/vie politique : Congrès de fusion UNIR/PS-MPS, (...)
Burkina/Rentrée scolaire 2021-2022 : Le MPP exhorte les (...)
Burkina Faso : Des députés veulent apporter leur pierre à (...)
Burkina/Dialogue politique : Majorité et opposition (...)
Médiateur du Faso : Saran Sérémé /Séré rend sa démission
Conseil Économique et Social au Burkina : Bonaventure (...)
Projet panier commun d’appui aux processus électoraux (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11256



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés