Actualités :: Assemblée nationale du Burkina : De plain-pied dans le processus (...)

A peine installé, le Comité d’élaboration du plan stratégique (2021-2025) de l’Assemblée nationale a tenu, ce vendredi 6 août 2021, la première rencontre de cadrage avec le cabinet IPSO Conseils, chargé de l’élaboration de cet outil à la gouvernance (le plan stratégique).

« Un plan stratégique, parce que toute bonne organisation, qui se veut performante, qui veut atteindre des objectifs, doit se doter d’un outil. Et le plan stratégique est un outil dans lequel on va retrouver les aspirations des hommes et des femmes de l’institution, des orientations (pour ne pas dire la vision) d’ici à l’an 2025, pour qu’on ait une Assemblée nationale performante, moderne et ouverte vers l’extérieur », a justifié la présidente du Comité d’élaboration du plan stratégique de l’Assemblée nationale 2021-2025, Désirée Marie Chantal Boni. Cette rencontre vise donc à jeter les bases de ce qui doit caractériser cet outil.

Désirée Marie Chantal Boni, par ailleurs vice-président de l’Assemblée nationale, a présidé l’ouverture de l’atelier.

Ce plan stratégique va succéder à celui de 2016-2020, qui a été évalué. Ce qui a permis de prendre en compte les recommandations pour ce nouveau référentiel en gestation.

Il s’agit donc de faire de l’Assemblée nationale, une institution moderne, entre autres, par la poursuite et l’amélioration de la tendance e-session (sans papiers) engagée depuis un moment et la prise en compte de bien d’autres aspects relatifs aux technologies de l’information et de la communication. Cet outil vise également à prendre efficacement en compte, la politique de renforcement de capacités, non seulement des députés, mais également de l’administration parlementaire.

Vue partielle des participants

Lire aussi : Assemblée nationale du Burkina : Le Comité de rédaction du plan stratégique 2021-2025 installé


« Notre travail consiste en l’accompagnement et en l’appui technique pour l’élaboration de ce plan stratégique. Il va s’agir pour nous de collecter un certain nombre d’informations et de données, en vue, dans un premier temps, de faire ce qu’on appelle un diagnostic stratégique. A l’issue de cette collecte d’informations documentaires, également des interviews, des enquêtes, nous allons proposer à l’Assemblée nationale, un rapport de diagnostic stratégique », a dévoilé le directeur d’IPSO conseils, Dr Albert Ouédraogo.

Le directeur du cabinet IPSO Conseils, Dr Albert Ouédraogo est revenu sur la démarche d’élaboration du référentiel.

Il a aussi relevé que le plan stratégique est un moment fort pour faire un diagnostic interne et externe. « Au niveau du diagnostic externe, il faut requérir la perception des citoyens vis-à-vis de l’Assemblée nationale ; qu’est-ce qu’ils auraient souhaité, ce qu’ils veulent dans les cinq prochaines années. Nous allons donc faire une enquête de perception auprès d’un échantillon (des citoyens) pour justement permettre de prendre en compte les besoins et aspirations des populations par rapport au devenir de l’Assemblée nationale », a annoncé Dr Ouédraogo.

Le président du Comité.., Désirée Marie Chantal Boni, avec à sa droite, le député Boubacar Sannou et de l’autre autre côté, Dr Albert Ouédraogo.

Chaque étape du travail, dont la remise du rapport final est attendue pour octobre 2021, sera discutée avec le Comité d’élaboration du plan stratégique. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

O.L
Lefaso.net

Situation politique au Burkina : L’UNIR/MPS invite au (...)
Burkina Faso : Aucune prise de pouvoir par l’armée, selon (...)
Burkina Faso : Des tirs nourris entendus au camp (...)
Burkina : Yéli Monique Kam lance le « rassemblement des (...)
Burkina/Situation nationale : Le message de Yéli Monique (...)
Burkina/Pouvoir Kaboré : « Une gouvernance calamiteuse et (...)
Burkina/Politique : Le PDP/PS demande la démission du (...)
Appel à la démission de Roch Kaboré : « Il doit les laisser (...)
Burkina / Nayala : Le Premier ministre Lassina Zerbo (...)
Coupure de Facebook au Burkina : Pour le CDP, « Le (...)
Promotion immobilière au Burkina : 105 projets sur 400 (...)
Burkina : « Si on n’organise pas les municipales, on va (...)
Grippe aviaire au Burkina : 42 foyers confirmés dans (...)
Vie politique burkinabè : Une majorité présidentielle qui (...)
Session budgétaire exercice 2022 : Le groupe parlementaire
Situation socio-politique au Mali : La COPA-BF invite (...)
Embargo de la CEDEAO : L’APP/Burkindi appelle tous les (...)
Burkina : Le Dialogue politique recommande le report (...)
Pour le retour à la paix au Burkina, la majorité (...)
Burkina : La majorité présidentielle surprise de l’appel (...)
Sanctions de l’UEMOA et de la CEDEAO contre le Mali : Le (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11382



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés