Actualités :: Clarisse Mérindol Ouoba : Qui est la ministre déléguée chargée de l’Intégration (...)

Clarisse Mérindol Ouoba est depuis ce mercredi 30 juin 2021, ministre déléguée chargée de l’Intégration africaine et des Burkinabè de l’extérieur. Elle remplace à ce poste Maxime Koné qui occupe désormais le portefeuille de la Sécurité.

Cette enseignante de droit à l’université Thomas Sankara (depuis 2013) n’est pas une novice des Affaires étrangères du Burkina Faso. Déjà en décembre 2013, elle était conseillère technique du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération régionale.

Elle avait donc en charge les dossiers juridiques (suivi des droits de l’homme), les négociations d’accords bilatéraux et multilatéraux ou encore les missions dans le cadre de la coopération bilatérale et multilatérale. Mme Mérindol a occupé ses responsabilités jusqu’en janvier 2015.

Elle sera, en effet, appelée à la Présidence du Faso en février 2015 (ce, jusqu’à avril 2016) où elle occupe le poste de conseillère juridique du président du Faso. Elle est ainsi chargée des dossiers juridiques sur instructions du président du Faso, du suivi des missions présidentielles.

Toujours dans les rouages de la diplomatie burkinabè, l’ancienne directrice de cabinet du ministre de l’Economie, des Finances et du Développement (MINEFID, avril 2016 à avril 2019), a été conseillère juridique près l’Ambassade mission permanente du Burkina Faso à Genève de décembre 2008 à juillet 2013.

Les atouts de la ministre

Clarisse Mérindol Ouoba a un intérêt poussé pour la diplomatie. Pour mener à bien sa mission, elle pourra mettre à profit certaines de ses aptitudes. Comme ses qualités de « bonne communicatrice », sa « grande aptitude à la négociation », son « esprit critique, conciliant et de grande ouverture » et surtout sa « facilité d’adaptation aux situations de crises et aux nouvelles conditions de vie et de travail ».

Un autre de ses atouts et pas des moindres, la question de la langue. Clarisse Mérindol Ouoba « maitrise plusieurs dialectes de la sous-région ouest africaine ». Ce qui constitue pour elle un avantage pour le volet Intégration africaine de sa mission.

Parcours universitaire

Cette mère de deux enfants a soutenu en 2002, une thèse de doctorat en droit international public de l’université Pierre Mendès France Grenoble II en France. Son travail a été sanctionné par la mention très honorable avec les félicitations du jury. En 1995 elle obtient son diplôme d’études approfondies (DEA) en droits de l’homme dans la même université. En 1994, elle obtient une maitrise en sciences juridiques, option droit public, à l’Université de Ouagadougou.

Auteure de plusieurs communications sur les droits de l’homme, Clarisse Mérindol Ouoba s’investit dans les actions et engagements associatifs en faveur des femmes et des jeunes malentendants. Une autre manière de pratiquer l’intégration africaine.

Lefaso.net

Mouvement « C’est le moment » : Un ex-militant dénonce « (...)
Burkina Faso : Fatimata Sanou/Touré nommée médiateur du (...)
Message du président du Faso : « A partir de ce discours, (...)
Burkina : Le président essaie de reprendre la main face (...)
Burkina : L’opposition invite les forces de l’ordre à (...)
Situation sécuritaire au Burkina : « Oui, j’ai compris (...)
Situation sécuritaire au Burkina : Le RPI préconise la (...)
Situation sécuritaire au Burkina : « Les moments ne sont (...)
Burkina : Une démisson du président du Faso plongera le (...)
Lutte contre le terrorisme : Le RPD appelle à plus de (...)
Burkina : Trois partis politiques demandent à Roch (...)
Politique au Burkina : Le mouvement "C’est le moment" (...)
Inata ! : La grande honte de la grande muette (...)
Burkina : « Personne n’est indispensable…, pourvu que (...)
Assemblée nationale : Report de la séance plénière (...)
Conseil supérieur de la magistrature : Prendre des (...)
Dégradation de la situation sécuritaire au Burkina : La (...)
Drame d’Inata : Déclaration du président du Faso au sortir (...)
Burkina - Élections municipales de 2022 : Le conseil des (...)
Situation sécuritaire au Burkina : Le RDN invite les (...)
Situation sécuritaire au Burkina : Des Bobolais invitent (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11298



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés