Actualités :: Christophe Dabiré : Une politique axée sur « la consolidation de la paix et de (...)

Face aux parlementaires de la 8e législature, le chef de gouvernement, Christophe Dabiré, a déroulé sa politique générale. C’était au cours d’une plénière, ce jeudi 4 février 2021. Une politique générale du gouvernement définie, en dix points dont le pivot demeure « la consolidation de la paix et de l’unité nationale ».

Christophe Dabiré pendant une heure et demie a expliqué à la représentation nationale, ce qu’entend entreprendre son gouvernement pour relever les défis du pays et, de ce fait, bénéficier d’un vote de soutien des députés pour conduire la politique de la nation.
Une déclaration des projets de son gouvernement qu’il entend mettre en œuvre, et traduit en dix points. Au cœur de ses dix points figurent les sujets brûlants comme la réconciliation nationale, la consolidation de la paix et du vivre ensemble, la sécurité, la santé, le développement.

La représentation nationale

Pour Christophe Dabiré, pour y arriver, il s’agit de passer forcement par la consolidation des acquis engrangés en matière de développement, durant le premier mandat du président du Faso. Lesquels acquis ont contribué à la consolidation de la paix mais qui doivent se poursuivre par la modernisation de l’administration, le renforcement de la solidarité, la réconciliation nationale, la liberté de presse, la justice, les libertés individuelles, le renforcement de la coopération régionale, le dialogue social.

Le Premier ministre inscrit également son action dans la consolidation des institutions. A cet effet, il dira : « Il nous faut des institutions fortes ». Puis d’ajouter : « De la réforme de l’État et de l’administration, nous nous inscrivons en faveur de la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption. Il nous faut des institutions fortes. Nous allons recentrer les missions de certains services d’Etat, renforcer la planification, le contrôle et la redevabilité fondée sur une gestion et les résultats ».

Le président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé

Christophe Dabiré s’est dit conscient des déficits divers constatés dans les actions du gouvernement à travers tout le pays. Il dira à ce sujet : « Mon gouvernement s’emploiera à combler les déficits en ressources humaines », avant de poursuivre : « La faible couverture du territoire national par les services de l’État a favorisé l’implantation des groupes armés. Je vais réorganiser les services de l’État. Je vais proposer le redécoupage des circonscriptions administratives. Cela va faciliter le retour des déplacés internes, permettant aux communes de prendre en charge les citoyens ».

Parlant des secteurs sociaux, Christophe Dabiré a laissé entendre : « On va accélérer la mise en œuvre des réseaux routiers ». Ceci à travers la construction des routes. Son gouvernement veut donner un essor au transport national et international, ceci à travers la construction des réseaux de communication.

E.K.S/Lefaso.net

Demandes de financement pour des activités culturelles (...)
Nécrologie : Assimi Kouanda sera inhumé ce vendredi 11 (...)
Mouvement SENS : Assemblée générale souveraine ce samedi (...)
Processus électoral au Burkina : Les acteurs en réflexion (...)
Réconciliation nationale : A Kaya, le PNUD et le (...)
Dr Adama Coulibaly de l’APP/Burkindi : « La réconciliation
Élections locales au suffrage universel direct : La CENI (...)
Vie constitutionnelle au Burkina : « Que faire (...)
Nouveau temps pour la démocratie : Le groupe parlementaire
Décès de Dr Assimi Kouanda : Les condoléances du parti Le (...)
Assimi Kouanda meurt en exil : Le meilleur islamologue (...)
Décès d’Assimi Kouanda : Le Mouvement pour le retour de (...)
Constitution du Burkina : Projecteurs sur 30 ans de vie (...)
Burkina Faso : Le groupe parlementaire RDJ invite le (...)
Burkina Faso : Le groupe parlementaire RDJ pour la (...)
Toussaint Ouédraogo de La Marche pour la patrie : « La (...)
30e anniversaire de la Constitution du Burkina Faso : « (...)
Burkina Faso : La NAFA demande le rapatriement de la (...)
30e anniversaire de la Constitution du Burkina Faso : (...)
Réconciliation nationale : Ce qu’il faut comprendre du (...)
Burkina : Assimi Kouanda n’est plus

Pages : 0 | ... | 273 | 294 | 315 | 336 | 357 | 378 | 399 | 420 | 441 | ... | 11382


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés