Actualités :: Continent africain : La gouvernance globale stagne depuis 2019, le Burkina (...)

L’indice Ibrahim de la gouvernance en Afrique 2022 (IIAG 2022), publié en fin janvier 2023, constate une stagnation de la gouvernance globale sur le continent depuis 2019, compromettant les progrès réalisés sur la dernière décennie (2012-2021). Ce rapport classe également le Burkina 18e sur les 54 pays en matière de gouvernance.

Le rapport 2017 de la Fondation Mo Ibrahim soulignait déjà que, malgré d’incontestables progrès, le continent africain est confronté à un risque réel de recul. Son avenir dépend avant tout de sa capacité à apporter une réponse adéquate aux attentes d’une jeunesse devenue fortement majoritaire, indiquait-il.

« Même si le niveau moyen atteint par la gouvernance globale sur le continent est meilleur en 2021 qu’en 2012, la qualité de la gouvernance globale sur le continent stagne depuis 2019. Les progrès dans les domaines du développement humain et des fondements économiques sont sapés par une situation sécuritaire de plus en plus tendue et un recul généralisé de la démocratie. Qui plus est, le continent reste aux prises avec les effets combinés de la pandémie de COVID-19, de la crise climatique et d’un accès insuffisant à la nourriture et à l’énergie. Au moment de la rédaction du présent document, les répercussions de la guerre opposant la Russie et l’Ukraine depuis le 24 février 2022 aggravent davantage encore ces difficultés. L’année 2023 nous situe à mi-chemin de la réalisation des objectifs de développement durable (ODD) et marque la première étape décennale de l’Agenda 2063. Il est donc urgent de prendre des mesures contre le recul de la démocratie et l’augmentation de l’insécurité afin de ne pas effacer plusieurs années de progrès en matière de gouvernance et de développement », lit-on dans le rapport 2022.

Il y ressort que le score de gouvernance globale de l’Afrique stagne depuis 2019 et la majeure partie de l’Afrique est moins sûre et moins démocratique en 2021 qu’elle ne l’était en 2012.

On observe une régression préoccupante en matières de sécurité, état de droit et participation, droits et inclusion, et cette tendance s’accélère depuis 2017.

« Sur les 54 pays africains, 35 ont vu leur score s’améliorer au cours de la décennie, mais seulement 15 d’entre eux ont réussi à accélérer leurs progrès au cours des cinq dernières années de la période 2017-2021. Plus inquiétant encore, le score de 22 pays a chuté. Entre 2019 et 2021, le score de gouvernance globale du continent n’a pas évolué (à 48,9 points sur 100,0) à cause de l’épidémie de COVID-19 et de l’aggravation des troubles politiques (huit coups d’État réussis entre 2019 et 2022) », explique le rapport.

Le document note cependant que certaines tendances sont porteuses d’espoir, en ce sens que 43 nations ont vu leur situation économique s’améliorer ces dix dernières années : Côte d’Ivoire, Ghana, Angola, Gambie, etc.

L’étude révèle aussi que presque tous les pays africains ont progressé en matière d’accès à la santé et à l’éducation.

La balance classe, en matière de gouvernance, le Burkina Faso à la 18ème place (il était 17ème en 2020), en ex-aequo avec le Malawi. Ils sont suivis par la Cote d’Ivoire qui occupe la 20ème place, de la Tanzania, la Sierra Leone, le Togo…et le Nigéria (30ème).

Le top 5 est occupé, par ordre, par l’Ile Maurice, les Seychelles, Tunisie, le Cap-Vert et le Botswana.

O.L
Lefaso.net

Assises nationales : « On voulait 10 ans pour la guerre, (...)
Burkina Faso : Voici la charte modifiée et adoptée ce 25 (...)
Burkina Faso : Ce qu’il faut retenir de la charte (...)
Assises nationales : “Ce qu’il faut rechercher, ce n’est (...)
Burkina/Assises nationales : « Une fenêtre d’opportunités à
Burkina/Assises nationales : Vers le pire scénario pour (...)
Organisation d’élections : Le Mali à l’école du Burkina (...)
Burkina/Assises nationales : L’ex APMP conditionne sa (...)
Assises nationales : Les acteurs publics gagneraient à (...)
Burkina Faso : Le Socle citoyen pour la libération (...)
Burkina : « Il nous faut de vrais idéologues, pas des (...)
Burkina/Assises nationales : Le Mouvement patriotique (...)
Burkina/Assises nationales : La Marche pour la patrie (...)
Assises nationales : Le Réseau des Patriotes favorable à (...)
Burkina : La Présidence du Faso met en garde les (...)
Burkina/Assises nationales : Les dates des 25 et 26 mai (...)
15-Mai : Le capitaine Ibrahim Traoré invite les (...)
Burkina : Le Rassemblement pour le salut national (...)
Suspension des activités des partis politiques : "Il est (...)
Burkina : "L’histoire nous a fait chance en nous (...)
Bobo-Dioulasso : « La prolongation de la transition est (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 12516


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés