Actualités :: Burkina : Pascal Zaida et Marcel Tankoano alertent sur les risques d’une (...)

Le Cadre d’expression démocratique (CED) de Pascal Zaida et le M21 de Marcel Tankoano craignent une crise post-électorale au Burkina après les élections du 22 novembre 2020. Ils ont exposé leurs inquiétudes au cours d’une conférence de presse animée conjointement, ce jeudi 22 octobre 2020 à Ouagadougou.

A une semaine de la campagne électorale et juste 24h après les résultats de l’audit du fichier électoral, la société civile monte au créneau pour alerter sur les risques d’une crise post-électorale. Pascal Zaida du cadre d’expression démocratique et Marcel Tankoano du M21 déplorent une non couverture géographique du territoire national avec 22 communes exclues de l’enrôlement et la « non prise de sanctions contre les tentatives de fraude lors de l’enrôlement ».

Selon Pascal Zaida, dans un village de la commune de Komsilga, composé de 300 habitants, plus de 800 personnes ont été enrôlées. Et à l’en croire, ce n’est pas demain la veille qu’aboutira le processus d’audition engagé par les forces de sécurité. « Il faut que les populations fassent barrage à tout cela. Que personne ne quitte ailleurs pour venir voter dans leur localité (...) Il faut que la classe politique accepte dire aux gens qui se sont fait enrôler ailleurs qu’ils ne pourront pas aller voter dans ces zones », conseille Pascal Zaida.

Pascal Zaida du Cadre d’expression démocratique

« Les risques »

Pour les conférenciers, plusieurs risques pèsent sur le processus électoral. Il s’agit selon eux de l’existence des bureaux de vote fictifs, des urnes fictives, et des bulletins pré paraphés. Autre risque, selon le CED et le M21, ce sont les velléités d’utilisation de téléphones portables pour que les électeurs rapportent la preuve de leur vote dans l’isoloir. « La récupération des cartes d’électeurs par des tierces personnes et le convoi des électeurs vers des lieux de vote » ont été également dénoncés par les conférenciers. Et avant de lancer la campagne, le CED et le M21 estiment que ces prémices peuvent être l’objet de contestations des résultats.

Appel au sens de la responsabilité et à la probité

« C’est toute la classe politique qui sera responsable du chaos que le Burkina va vivre », a mis en garde Pascal Zaida. Il a joint sa voix à celle de Marcel Tankoano pour appeler les différents acteurs « au sens de la responsabilité et de la probité ». Aux institutions comme la Commission électorale nationale indépendante (CENI) et le Conseil constitutionnel, les conférenciers demandent « la vigilance et l’impartialité ». Les partis politiques et les candidats ont été invités à être « rigoureux » dans le choix de leurs représentants dans les bureaux de vote.

Marcel Tankoano du Mouvement M21

« On ne soutient personne mais nous allons demander aux gens d’aller faire un vote utile », a clarifié Pascal Zaida en disant que le moment voulu les deux OSC donneront des orientations aux citoyens pour le vote de celui qui répond le plus aux aspirations de la majorité.

Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

Initiative Suisse pour des multinationales responsables (...)
Burkina : « La réconciliation nationale reste d’une (...)
Roch Kaboré : « Nous ne négocierons pas avec ceux qui ont (...)
Laurent Bado : « Quand l’Africain se tournera vers une (...)
Attaque de Tin-Akoff : Pour le parti APP/Burkindi, « (...)
Burkina : « La réconciliation nationale reste d’une (...)
John Jerry Rawlings : L’Afrique perd un panafricaniste, (...)
Sondage en ligne sur le bilan du MPP et les candidats à (...)
Burkina : « On a les gouvernants qu’on mérite. C’est la (...)
Yacouba Isaac Zida, dossier Sankara, pouvoir Kaboré : (...)
Commémoration du 11-décembre à Banfora : Des fils et (...)
Politique : « Les femmes du Burkina sont engagées pour un (...)
Burkina Faso : Les démissionnaires de l’UPC créent le (...)
Dori : Le Premier ministre échange avec les forces vives (...)
Liberté provisoire de Jean Claude Bouda : "Cela nous (...)
Burkina : Pascal Zaida et Marcel Tankoano alertent sur (...)
Justice : Jean Claude Bouda en liberté provisoire, 5 (...)
Roch Kaboré et la Réconciliation nationale : Le Mouvement (...)
UPC : Le Poé Naaba a démissionné
Assemblée nationale : La 7e Législature rend hommage à (...)
« Roch Kaboré a réhabilité Thomas Sankara sur tous les (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 10689

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés