Actualités :: Malaise à l’hôpital Yalgado : La DG rencontre les travailleurs

Le Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouéddraogo (CHU-YO) a abrité hier 24 mai 2005 dans la soirée une assemblée générale extraordinaire. Il était question pour la directrice générale d’échanger avec le personnel sur les questions portant sur les indemnités de garde et de risque et la prime de rendement 2002.

La rencontre était d’autant plus importante que le Syndicat national des travailleurs de la santé humaine et animale (SYNTSHA) a lancé un préavis de sit-in à compter de ce mercredi 25 mai.

D’entrée de jeu, la directrice générale du CHU-YO, Christine Naré/Ouédraogo a relevé l’objet de l’assemblée générale à savoir informer l’ensemble du personnel de la situation des indemnités de garde et de risque, de logement et la prime de rendement. Elle a d’abord rappelé le cadre juridique de ces allocations et les difficultés pratiques de leur mise à disposition immédiate. La directrice a ensuite évoqué les mesures prises pour faciliter l’accès du personnel à ces indemnités.

"Le Conseil d’administration du 9 décembre 2004, nous a demandé de prendre nos dispositions pour commencer à préfinancer les indemnités 2005 et cela dès les salaires de janvier, en attendant la réaction du ministère des finances et du budget" a-t-elle affirmé.

Dans le jeu des questions-réponses qui a suivi son intervention, des membres du SYNTSHA ont tenu, dans un premier temps, à rectifier certains propos de Christine Naré/Ouédraogo et dans un second temps à réaffirmer le maintien de leur sit-in malgré l’engagement de la directrice générale de régler toutes les indemnités restantes en fin juin.

Ils ont à ce niveau émis des doutes sur la capacité de la direction générale à respecter sa promesse. C’est pourquoi d’autres ont demandé un engagement écrit de la part de la directrice. Une exigence que les responsables de l’hôpital n’ont pas rejetée. Par ailleurs, certains travailleurs ont recherché à savoir pourquoi ils n’étaient pas concernés par les indemnités. A ces questions, la directrice et ces collaborateurs ont essayé d’apporter des éléments de réponses.

En somme, les travailleurs ont apprécié dans leur ensemble la tenue de l’assemblée générale mais la grève, elle, reste maintenue pour ce matin, ont-ils relevé.

Par Grégoire B. BAZIE
Sidwaya

Pèlerinage à Yagma : « Nous devons abattre les murs de (...)
Cancer du sein : Un million cinq cent mille francs CFA (...)
Régions du Centre-Nord et du Sahel : Des infrastructures (...)
Ouagadougou : Ces compteurs de la SONABEL dans des (...)
Bobo-Dioulasso : Des délégués syndicaux dénoncent des (...)
Mali : Les 49 militaires ivoiriens inculpés et écroués (...)
Prix burkinabè de la qualité : La CAMEG reconnaissante au (...)
Commémoration de la journée internationale de la jeunesse (...)
Burkina Faso : Le Centre d’études, de formation et de (...)
Santé au Burkina : Des acteurs à l’école de la planification
Kaya : Un bébé abandonné dans une école
Burkina Faso : Plus de 56 tonnes de vivres saisies pour (...)
Sensibilisation au port de casque à Ouagadougou : (...)
Projet « Grand Ouaga » : Une concertation territoriale en (...)
Gestion des risques sociaux : 48h de dialogue entre les (...)
Lutte contre la cécité au Burkina : Du matériel roulant et (...)
Société burkinabè des fibres textiles : Fidèle Ilboudo (...)
Caisse nationale de sécurité sociale : Le directeur (...)
Dédougou : Des personnes déplacées internes crient (...)
Promotion de l’emploi des jeunes au Burkina : Le plan (...)
Syndicats : L’Unité d’action syndicale dénonce les (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31059

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés