Actualités :: FEME : La parole de Dieu comme stratégie d’évangélisation

La Ve conférence pastorale nationale du Burkina se tient du 1er au 03 février 2005 à Ouagadougou. L’ouverture officielle de cette conférence a eu lieu mardi 1er février 2005 au SIAO.

Elle était présidée par le premier responsable de la Fédération des églises missions évangéliques (FEME) le pasteur Freeman Kompaoré et rehaussée par la présence des autorités administratives, politiques, coutumières, et religieuses, ainsi qu’une délégation de (Accelereting International missions stratégies) ou Accélération des stratégies internationales missionnaires dont le siège est aux USA.

"Si mon peuple sur qui est invoqué mon nom s’humilie, prie et cherche ma face, et s’il se détourne de ses mauvaises voies, je l’exaucerai des cieux, je lui pardonnerai son péché, et je guérirai son pays." 2 chroniques 7 : 14. C’est le thème biblique consacré à cette 4e édition de la conférence pastorale 2005.

Plus de deux mille membres d’églises venus des quatre coins du Burkina prennent part à cette rencontre organisée par AIMS-Burkina. Le programme de cette cérémonie est marqué par des prières, des louanges et chants estdu groupe Elitha et Mme Ella Kinda bien connu sur la scène musicale religieuse.

Dans son discours, le pasteur Ram Zango, président du comité d’organisation, a situé l’importance et le cadre de cette conférence, cinquième du genre qui se tient à un moment où notre pays connait une sécheresse due à la mauvaise saison, le Sida, et d’autres maux...

"Dieu nous interpelle à frapper à sa porte, et l’opportunité est donnée à tous ceux qui le désirent" a-t-il déclaré. Le principal orateur, docteur David Shibley, conduisant la délégation s’est réjoui du thème, et souhaite que cela soit une réalité pour le Burkina. "Je prie pour que le corps du Christ soit fortifié et que son œuvre prospère.. Pour tous les responsables et les participants ici témoins ; l’unité du corps du Christ soit honorée et l’église fortifiée" , a-t-il souligné. Le pasteur Freeman Kompaoré dans son discours d’ouverture, s’est réjoui de la présence de nombreuses délégations à cette conférence.

Evoquant le thème particulier de cette rencontre, il a signifié qu’il cadre bien avec la situation de sécheresse que le Burkina a connue en 2004, les jeunes et les bras valides décimés par le Sida, la misère... qui peuvent freiner le développement de la production du pays.

"Cette cinquième conférence pastorale donne l’occasion à tous d’écouter le Seigneur, l’écouter pour accomplir ce qu’il nous demande d’accomplir" a-t-il affirmé. Il a en outre indiqué que la présence des orateurs qui sont considérés comme serviteurs de Dieu, traduit les grâces divines que le Saint Esprit envoie à tous les fidèles des églises du Burkina. Il a enfin exhorté les participants à prier pour la tenue de cette conférence, à l’unité et à la consolidation des églises. Une prière à l’intention du pays et de ses dirigeants, des populations et pour son développement a été dite par l’assemblée. Il a enfin demandé que le Seigneur bénisse les travaux de cette conférence.

Privat OUEDRAOGO


Ce qu’il faut savoir de AIMS-Burkina

AIMS-Burkina (Accelereting international missions stratégies) a été créée en 2001 sous le couvert de la Fédération des églises et missions évangéliques (FEME). Elle est composée de représentants de différentes dénominations. Elle ne travaille pas comme une structure rigide mais soutient les stratégies missionnaires existantes en collaboration avec les dénominations.

AIMS utilise les conférences pastorales dans le but d’équiper les serviteurs de Dieu pour un ministère plus efficace. Depuis 2003 AIMS-Burkina a formé 70 missionnaires qui travaillent dans tout le pays et les pays voisins.

P.O

Sidwaya

Foncier au Burkina : Un groupe d’étudiants s’offusque (...)
Santé au travail : Zoom sur les troubles musculosquelettiques
Enseignement au Burkina : L’École primaire catholique de (...)
TGI de Ouagadougou : Il écope de douze mois d’emprisonnement
Éducation : Les anciens élèves de l’école primaire A de (...)
Koudougou : Le Centre agricole Sainte famille de (...)
Accès des adolescents et jeunes aux services de santé de (...)
MENAPLN : Un atelier pour réfléchir sur l’institution de (...)
Perturbations de la distribution du gaz : Immersion sur (...)
Ouagadougou : Huit présumés malfrats dans les filets de (...)
Arrondissement 2 de Bobo-Dioulasso : « Nos ambitions (...)
Boucle du Mouhoun : Des acteurs de la lutte contre le (...)
Moumouni Lougué, gérant du cabinet NOVID international : (...)
Burkina Faso : Bientôt un état civil moderne et (...)
Corridor Lomé-Ouagadougou : Les jeunes patriotes pour la (...)
Affaire « Elèves filmés par un enseignant » : Ainsi, on (...)
Pèlerinage national 2023 au sanctuaire de Yagma : « (...)
Lutte contre les mutilations génitales féminines : Le (...)
Mort d’un soldat à Dédougou : L’infortuné se serait suicidé (...)
Ministère de l’éducation nationale : Vers l’adoption du (...)
Route Dédougou-Bobo-Dioulasso : Un accident de la (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 32445



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés