Actualités :: Droit à l’éducation : Le SYNTER et son homologue allemand partenaires

Le Syndicat national des travailleurs de l’éducation et de la recherche (SYNTER) a reçu la visite du Gewerkschaft Erziehung und Wissenschaft (GEW), un syndicat frère d’Allemagne du 30 décembre au 7 janvier 2005. La conférence de presse organisée le 7 janvier 2005 à la Bourse du travail à partir de 10h a consacré la fin de cette visite d’échanges.

Le Gewerkschaft Erziehung und Wissenschaft, en français, Syndicat de l’éducation et de la science, est membre de l’International de l’éducation. Depuis deux ans, une relation de partenariat s’est établie entre ce syndicat et le SYNTER. C’est ce partenariat qui a été au centre de cette conférence de presse animée par le secrétaire général du SYNTER, Mamadou Barro, assisté par son secrétaire aux Relations extérieures, Soulama Soungalo, et le vice-président de l’International de l’éducation pour l’Europe, Christoph Heise. Dans leur déclaration conjointe, ils ont fait le point du séminaire d’échange d’informations et d’expériences organisé par les deux structures du 3 au 5 janvier 2005 à Fada N’Gourma.

Ce séminaire dont le thème central était "Quelles conditions pour le développement d’une coopération basée sur un réel partenariat entre syndicat de l’éducation au Burkina Faso et en Allemagne" a connu une quarantaine de participants venus d’Allemagne, de Pologne, du Sénégal et du Burkina Faso. Ceux-ci ont entre autres fait savoir que l’éducation est un droit pour les enfants et sa marchandisation est une aberration contre l’épanouissement de l’individu et le développement d’une communauté et condamné la mondialisation néolibérale qui remet en cause les droits des peuples tels le droit à l’éducation, à la santé, à l’emploi décent pour ne citer que ceux-là.

Le respect mutuel comme base

Le GEW a à son actif près de 60 ans de lutte pour l’épanouissement du monde de l’éducation. A en croire Mamadou Barro, le partenariat qui lie les deux structures se traduit par la solidarité et se fonde sur le respect mutuel où tout comportement asymétrique est bani. Pour Christoph Heise, l’école démocratique et populaire est un objectif de leur structure. Cette éducation est ne doit pas, selon lui, se limiter au primaire mais elle doit plutôt s’étendre jusqu’au supérieur. En Allemagne, l’école est obligatoire et gratuite jusqu’à l’âge de 16 ans.

Dans notre pays, on est encore loin. C’est dire que c’est deux expériences différentes. Toutefois, dans cette coopération, chacun promet de donner de son savoir-faire à l’autre. Selon la partie allemande, c’est seulement après la découverte de l’autre que des projets pertinents peuvent être mis en œuvre. C’est dans cette dynamique qu’un deuxième seminaire est prévu à Bad Boll en Allemagne en juillet 2005 pour développer les relations de jumelage.

Abdou Karim Sawadogo
L’Observateur Paalga

Burkina Faso : La corruption a la peau dure, plusieurs (...)
Gestion foncière au Burkina : La direction générale de (...)
Malnutrition chronique et insécurité alimentaire au (...)
Jugement des comptes de gestion au Burkina : La Cour (...)
Empowering women in politics : Un nouveau programme (...)
Sécurité : Le commissariat de police de l’arrondissement 7 (...)
Utilisation d’internet et des réseaux sociaux au Burkina (...)
Burkina : La police municipale, la douane et la police (...)
Employabilité de la jeunesse au Burkina : Société (...)
Burkina Faso : L’engagement des volontaires magnifié
Droits des femmes au Burkina : La campagne de 16 jours (...)
Lutte contre le grand banditisme : Trois réseaux de (...)
Lutte contre l’insécurité : Un colloque pour discuter du (...)
Promotion de l’éducation des filles au Burkina : Grâce au (...)
Centre-Est du Burkina : La délégation spéciale de Koupéla (...)
Burkina : "Velléités de déstabilisation ou tentative de (...)
Boucle du Mouhoun : Inondations enregistrées en 2022, (...)
Lutte anti-corruption au Burkina : Les acteurs de la (...)
3e édition de la journée du fournisseur minier les 8 et 9 (...)
Recherche scientifique : L’Institut des sciences et (...)
Enseignement supérieur : L’Institut supérieur de (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31941



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés