Actualités :: Jeunesse étudiante catholique : L’autoprise en charge, une nécessite

Le Comité national de la Jeunesse étudiante catholique (JEC) tient une rencontre du 27 au 30 décembre 2004, au juvénat Saint Camille Garçons. Près de cent cinquante (150) jécistes prennent part à ce rendez-vous. Le thème retenu est : "Dans la dynamique de la nouvelle évangélisation, jéciste, travaille à l’autoprise en charge".

Le Comité national de la Jeunesse étudiante catholique (JEC) est l’organe qui réunit, chaque année, pendant les congés du premier trimestre, l’ensemble des militants du mouvement JEC. Le comité est chargé d’évaluer la mise en œuvre des résolutions du conseil national, d’assurer la formation des militants, d’approuver les programmes annuels de l’équipe nationale, des bureaux diocésains et des comités d’animation des JEC universitaires. Le comité est également chargé de fixer le thème de la Semaine nationale de la JEC, ses orientations et sa période.

Les cent cinquante (150) participants sont venus de tous les diocèses et archidiocèses du Burkina Faso. Il s’agit de Ouagadougou, Bobo, Koupèla, Banfora, Diébougou, Manga, Ouahigouya, Kaya, Fada, Nouna, Koudougou.

Au sortir du 43e conseil national tenue à Koudougou de 30 juillet au 06 août 2004, la JEC du Burkina a adopté un thème qui lui permet de renforcer sa présence au sein de la société et dans le cœur des hommes : "Dans la dynamique de la nouvelle évangélisation, jéciste, travaille à l’autoprise en charge". De l’avis du responsable national de la JEC, M. Frédéric Dabiré, ce thème appelle les jécistes à plus d’engagement dans leur milieu de vie, face aux horreurs de la violence du monde actuel. Pour Frédéric Dabiré, "l’Eglise, le chrétien et particulièrement le jéciste se doivent d’être le message de l’espoir et de la paix".

Une formation pour relever le défi

L’insuffisance de la formation et l’épineux problème des moyens financiers et matériels pouvant constituer des obstacles à l’œuvre de la JEC, le thème fera l’objet d’une formation tridimensionnelle, à savoir spirituelle, humaine et technique. La première dimension vise le renforcement de la foi et l’amélioration de la vie spirituelle des militants, entre autres. La deuxième dimension vise à apprendre aux jécistes à se prendre en charge et à être des modèles de vie dans la société. A cet effet, M. Frédéric Dabiré a souligné que : "Nous avons conçu un document de gestion dont l’objectif est de parvenir à une bonne gestion des ressources financières de la JEC".
De son avis, savoir gérer des ressources englobe à la fois une dimension humaine et technique.

Au cours des travaux, les participants seront également initiés aux techniques rédactionnelles et administratives et à tout ce qui concerne l’organisation et la tenue de réunions etc.

L’archevêque de Ouagadougou, Mgr U. Jean-Marie Compaoré qui a présidé la cérémonie d’ouverture, a dit être très satisfait du thème. "L’autoprise en charge est une nécessite au regard des tâches à accomplir pour faire progresser la Parole de Dieu dans le monde". L’archevêque estime qu’ : "il faut travailler en soi pour se libérer des entraves qui retiennent l’homme dans la pauvreté et aussi, le péché". Il a par ailleurs, mentionné que c’est une grande joie pour lui de voir autant de jeunes servir le Christ à travers la JEC.

Pour sa part, le Révérend Père Etienne Nabollé a dit aux jécistes : "Le chrétien qui veut vivre sa foi doit nager à contre-courant de ce monde. N’ayez pas peur car nos prières vous accompagnent pour que vos entreprises soient menées jusqu’au bout".

Aimée Florentine KABORE (kaborette@yahoo.fr)
Sidwaya

Burkina : La grève des contrôleurs aériens suspendue
Exécution de commande publique par les artisans : Le (...)
Affaire Ollo Mathias Kambou : Le procureur requiert une (...)
Santé au travail : « Chaque année, le travailleur doit (...)
Pré-forum d’investissement de l’initiative « Main dans la (...)
Education au Burkina : CREDO en quête de 5000 bourses (...)
Burkina : « Wassa jeunesse éducation et patriotisme » (...)
Fin de formation des commandants et directeurs de (...)
Bobo-Dioulasso : L’arrondissement 3 récompense ses (...)
Sécurité au Burkina : La réduction des cas d’attaques à (...)
TGI Ouaga II : Le policier poursuivi pour menace de (...)
Journée internationale des personnes âgées 2022 dans les (...)
Hôpital Souro Sanou de Bobo-Dioulasso : L’ONG Light for (...)
Affaire Guiro Ousmane : Le jugement reporté à la (...)
Fin de la prise en charge des pauses-déjeuner : « La (...)
Jugement affaire Guiro Ousmane : Le parquet se retire (...)
Affaire KAMAO : « Il s’agit de défendre les intérêts de la (...)
Réconciliation nationale et cohésion sociale au Burkina (...)
Formation de commandants et directeurs des secours (...)
Sécurité des aliments : Un projet pour améliorer la (...)
Burkina/ Filière huile : Les travaux de 2021 restitués (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31353



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés