Actualités :: Concours de la Fonction publique : Des candidats et des examinateurs jugent (...)

Depuis le 15 septembre et ce jusqu’au 24 septembre 2004, des milliers de candidats des 10 centres du pays, subissent les épreuves des différents concours directs de la Fonction publique. Des candidats et examinateurs du centre de Ouagadougou jugent diversement le déroulement et les mesures de lutte contre la fraude.

Ouédraogo M. Isidore, coordonnateur de zone Marien I et II

Tout se déroule bien. Certains candidats n’arrivent pas à retrouver leur salle parce qu’ils ne s’y prennent pas tôt. La vieille, les numéros sont affichés aux portes des salles de composition. En principe s’ils viennent la veille, ils doivent pouvoir retrouver leur numéro. Les candidats attendent toujours la dernière minute pour chercher leur salle. Mais généralement autour de 8h 30, tout est réglé et les épreuves peuvent commencer.

Je pense que les mesures prises pour éviter des cas d’irrégularités sont fiables. Je suis le directeur des services informatiques et c’est nous qui avons organisé les tranches par ordre alphabétique. Nous avons voulu éviter ce que ces candidats appellent "la défense en ligne en faisant en sorte qu’ils se retrouvent dans des salles différentes. Par exemple, le numéro 1000 et le 1001 peuvent se retrouver dans deux centres différents. Je pense que c’est un pas positif.

En fait il y a plusieurs étapes dans l’organisation ; on n’a pas accepté qu’un candidat dépasse plus d’un dossier. C’est justement pour éviter que les gens rassemblent des dossiers pour avoir des numéros qui se suivent. Nous avons aussi voulu éviter que les gens fassent "deals" en rassemblant les dossiers des gens pour se faire des sous. L’année dernière, l’ordre alphabétique était appliqué aux centres de Ouagadougou uniquement, mais cette année le système a été appliqué à tous les 10 centres du pays. Et bien sûr au niveau des autres phases, notamment les corrections, les délibérations, il y a des innovations mais on ne peut pas tout vous détailler.

Maintenant le travail qui reste à faire c’est au niveau de la surveillance. Nous avons constaté qu’il y a souvent des candidats qui rentrent dans les salles et qui tentent de composer à la place d’autres personnes. Ils inscrivent le nom d’autres personnes. Mais si la surveillance est vigilante, elle peut constater que le numéro porté sur l’entête est différent de celui qui se trouve sur la CIB ; automatiquement on le fait sortir.

Mme Sawadogo Christine, membre du secrétariat du sous-centre Marien II

Cette année les concours se déroulent très bien. Pour le moment on n’a pas de problème ; dans l’ensemble tout va bien comme on l’avait prévu. Pour le moment on essaie de faire de notre mieux pour que tout se passe bien.

Bazié Jean Bosco, candidat au concours des préposés des douanes

Je me suis présenté à quatre (4) concours et j’ai déjà fait les deux premiers. Le deuxième coïncidait avec l’épreuve sportive des concours des contrôleurs des eaux et forêts, mais j’ai préféré choisir le sport parce que j’étais déjà admissible. Maintenant je compose le 3e concours qui est les préposés des douanes. Dans l’ensemble tout se passe bien.

Sur le plan des mesures prises pour éviter les fraudes, je suis très content. Je pense que tout candidat quand il se présente à un concours il pense le réussir honnêtement. Donc prendre des mesures pour assurer la transparence dans les concours directs de la Fonction publique ne peut être que salutaire,

Bénao Denise, candidate au concours des préposés de douanes

C’est ma première fois de passer les concours et c’est aujourd’hui que je commence à composer. Mais à travers les appréciations que font certains amis je pense que ça va.

Mais si des mesures ont été prises pour qu’il n’y ait pas de fraude, je pense que c’est bien, on ne peut pas se présenter dans une salle pour composer et vouloir se baser sur son voisin. Je pense que de telles mesures sont bonnes. A voir seulement le nombre des candidats, on a peur ; personnellement j’espère que ça ira, car je me suis bien préparée.

Bonkoungou Norega, candidat aux concours des préposés des douanes

J’ai déjà composé aux concours de l’ENARAF puis des infirmiers brevetés. Je trouve que les épreuves ne reflètent pas le niveau du candidat parce qu’il y a des sujets qu’on n’étudie pas à l’école. C’est surtout le test psychotechnique. Je ne sais pas s’ils pouvaient modifier le système. Mais je peux dire que cette année c’est moins dur que l’année dernière, mais ça ne correspond pas à ce que l’on voulait.

Quant aux mesures de sécurité prises, je pense qu’elles donneront une égalité de chances aux candidats. Je vois que si cette année c’est bien surveillé, il n’y aura pas de fraude. Mais comme ce n’est pas un examen, c’est un concours, je ne peux être sûr de réussir ou pas. On attend de voir.

Propos recueillis par Bertrand SOME

Journée internationale de lutte contre la corruption : « (...)
Grève à Moov Africa Burkina : « Les travailleurs ne (...)
Sud ouest : le projet fonds enfants vole au secours des (...)
Résistance aux antimicrobiens : Les journalistes invités (...)
Première édition du prix de l’intégrité : Trois agents (...)
Burkina Faso : Des civils formés pour aider en cas (...)
Burkina/Santé : APURMED, l’application qui révolutionne (...)
13e AG du Conseil national de la sécurité alimentaire : (...)
11 Décembre 2022 : Le communiqué de la Grande chancellerie
Situation nationale : « Le Burkina nouveau, ce n’est pas (...)
Conférence-débat : Réussir le Nexus Science et Diplomatie (...)
11 décembre 2022 : Adjudant-chef à la retraite, Sansan (...)
Santé : Des épidémiologistes de terrain renforcés pour une (...)
Crise sécuritaire au Burkina : CGE Immobilier redonne le (...)
Droits humains au Burkina Faso : La situation reste (...)
Lutte contre le travail des enfants : La liste des (...)
Perturbations des cours à Ouagadougou : Le ministère de (...)
Assemblée législative de transition du Burkina : Le (...)
Burkina : « Le chantier de la réconciliation nationale (...)
Paix au Burkina : Un atelier national de sensibilisation
Assises criminelles : Le dossier Ousmane Guiro de (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31983



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés