Actualités :: Genre et éducation pour tous : le pari de l’égalité

Le Centre international pour l’éducation des filles et des femmes en Afrique (CIEFFA) à Ouagadougou a servi de cadre, mardi 20 avril 2004, au lancement officiel du 2e rapport mondial de suivi sur l’Education pour tous (EPT) 2003-2004. Ce rapport de plus de 400 pages a pour thème "Genre et éducation pour tous, le pari de l’égalité". Il est le fruit de l’UNESCO.

Le 2e rapport de suivi sur l’EPT se penche sur la question du genre et particulièrement sur le pari de l’égalité. Selon le responsable à l’éducation formelle du CIEFFA, de tous les aspects qui ont intéressé le monde de l’éducation, l’accent a été particulièrement mis cette année sur l’éducation des filles et des femmes.

"Que ce soit à Dakar en 2000 ou à la déclaration des objectifs du millénaire en 2000 également, les objectifs relatifs au genre ont été ciblés", a souligné M. Sawadogo. Précisément à Dakar, a-t-il poursuivi, trois objectifs sur six étaient relatifs au genre : l’éducation primaire universelle, la réduction des disparités entre garçons et filles et l’égalité d’ici à 2015. Des perspectives du rapport montrent qu’il faut parvenir d’ici à 2005, à réduire les disparités entre les sexes. Pour cela, des engagements internationaux ont été pris. Dans ce sens, on peut noter le PDDEB, l’Initiative 25 pour 2005, une approche de l’UNICEF pour soutenir les pays ayant adopté des politiques porteuses dans le but d’atteindre la parité en 2005, etc.

"Il est plus que jamais indéniable que le destin de l’humanité, particulièrement de l’Afrique sera à l’image du sort réservé à la fille et à la femme", a noté le ministre de l’Enseignement de base et de l’Alphabétisation, Mathieu Ouédraogo. En effet, il est grand temps que le continent africain où plus de la moitié de la population est constituée de femmes, se départisse de certains préjugés discriminatoires défavorables à la femme. "Il est donc urgent d’insister sur la situation des filles et des femmes. Investir dans l’éducation des filles procure de nombreux avantages parmi lesquels le bien-être individuel puis familial, la participation démocratique et la croissance économique", a reconnu le ministre Ouédraogo.

Si l’objectif fixé pour 2005 est la parité entre les sexes dans l’éducation, les conclusions du rapport font apparaître que plus de 70 pays n’atteindront pas ce but. A la faveur des nombreuses initiatives en faveur de la scolarisation des filles au Burkina, le ministre Mathieu Ouédraogo espère que notre pays atteindra la parité entre les sexes dans l’éducation primaire avant 2005.

Charles OUEDRAOGO
Sidwaya

Campagne de vaccination contre la poliomyélite : La (...)
Vente de dolo : Un commerce qui nourrit son homme, (...)
Burkina/Arbinda : Des populations vident des vivres (...)
Burkina : Le gouverneur du Sahel ordonne l’arrêt de (...)
Communication non-violente : 20 jeunes de l’arrondissement 8
24e anniversaire du décès de Norbert Zongo : Le collectif (...)
Projet de renforcement des capacités des agences de (...)
Entrepreneuriat au Burkina : 48 heures pour la (...)
Burkina : Le délai de 30 novembre pour la publication de (...)
Centre-est du Burkina : Un réseau d’experts d’accompagnement
1ère édition du Forum économique et agricole du Faso : (...)
Projet d’aide d’urgence aux déplacés internes et aux (...)
Région du Sahel : L’interculturalité des communautés (...)
Dédougou : 153 jeunes formés reçoivent leurs attestations (...)
Région du Centre : La femme rurale célébrée pour sa (...)
Burkina Faso : Le gouvernement suspend jusqu’à nouvel (...)
Sud-ouest du Burkina : La société d’exploration Centamin (...)
Énergie au Burkina : Le projet ECED-Mouhoum pour (...)
Phénomène de migration : Un « visage de plus en plus (...)
Caisse nationale de sécurité sociale : Les cadres (...)
Pouponnière Den-Kanu de Bobo-Dioulasso : Un centre de (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31878



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés