Actualités :: Burkina/Arbinda : Des populations vident des vivres dans les locaux de la (...)

Dans la matinée du mercredi, 30 novembre 2022, des populations de la ville de Aribinda, dans la province du Soum, région du sahel, en quête de céréales, s’en sont pris aux installations de la Société nationale de gestion du Stock de sécurité alimentaire (SONAGESS) implantées dans ladite ville, informe la société dans un communiqué publié sur sa page Facebook.

« Elles (populations : ndlr) ont vandalisé les magasins, occasionnant une bousculade et en ont vidé un de son contenu. La direction générale déplore ces actes de vandalisme et tient à rassurer l’opinion nationale de son entière disponibilité à mettre à la disposition des populations des vivres dans des conditions sécurisées. Elle porte à la connaissance de l’opinion que les vivres qui ont fait l’objet de vandalisme ne font pas partie du stock national dont elle a la gestion.

Les vivres stockés dans ses magasins à Aribinda étaient l’objet d’une convention de stockage entre la SONAGESS et un partenaire technique, propriétaire du stock. La SONAGESS souhaite un prompt rétablissement aux personnes affectées par la bousculade et reste disposée à mettre en œuvre toute instruction des premières autorités en vue de mettre à la disposition des laborieuses populations du Burkina Faso des vivres », livre la SONAGESS à travers ledit communiqué.

Située à une centaine de kilomètres de Dori, chef-lieu de la région du sahel d’où elle relève, la ville de Arbinda est également, depuis quelques années, tenaillée et isolée par l’insécurité. Les civils désirant faire le trajet Arbinda-Dori ou vice-versa, profitent des convois des forces de sécurité pour voyager dans les deux sens. Malgré tout, la situation est risquée, lorsque, à titre illustratif, on se souvient qu’une trentaine de civils et quatorze gendarmes ont été tués dans une attaque d’un convoi, cet après-midi de mercredi, 18 août 2021.

Selon de nombreuses informations provenant d’habitants et de sources étatiques, la souffrance des populations dans la localité dépasse l’entendement. Contraintes sur leurs espaces agricoles, les populations de la localité sont désormais confrontées à d’énormes besoins en vivres et à bien d’autres produits de premières nécessités.

Lefaso.net

Nayala : Toma dans l’obscurité depuis près de trois (...)
Burkina : Quatre nouveaux officiers des forces armées (...)
Burkina Faso : Une conférence publique pour discuter des (...)
Amicale des femmes de la Sitarail : Une journée pour (...)
Administration du travail : Le Burkina accueille la 44e (...)
High-tech : Abstergo Store à la conquête du marché (...)
Ouagadougou : Un dépôt de matériels explosifs et de (...)
Burkina Faso : « En 2020 il y a eu près de 1132 cas de (...)
Santé et pollution de l’air au Burkina Faso : Des experts (...)
Burkina : Les restes mortuaires de Thomas Sankara (...)
Burkina Faso : Des civils non armés auraient été tués par (...)
Burkina : Le PNUD offre 14 véhicules et trois motos au (...)
Burkina : « Cette transition ne devrait pas être une (...)
Reprofilage de voies à Bobo-Dioulasso : De la mélasse (...)
Province camillienne du Burkina : Sept frères ordonnés (...)
Santé : Le Burkina Faso se prépare à faire face à une (...)
Burkina : Plus d’une centaine de femmes bénéficient de (...)
Incendie du marché de “Sankar-yaaré” : « Les responsables (...)
TGI de Bobo-Dioulasso : Un "passionné de l’armée" (...)
44e session ordinaire du conseil d’administration du (...)
Félicitations au groupe Orange pour la mobilisation des (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 32424



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés