Actualités :: Institut supérieur d’études de protection civile : 21 stagiaires reçoivent (...)

Venus de 11 pays d’Afrique et de Madagascar, 21 stagiaires sapeurs-pompiers ont suivi avec brio, du 24 octobre au 24 novembre 2022, une formation en sécurité incendie. Ce 24 novembre 2022, ils ont reçu au sein de l’Institut supérieur d’études de protection civile (ISEPC), leurs brevets. Le commandant de la brigade nationale de sapeurs-pompiers, le lieutenant-colonel Daba Naon, les a félicités pour leur assiduité qui leur a permis de tous réussir. Il les a invités à mettre en pratique les connaissances acquises et à saisir toute opportunité de renforcement de capacités qui se présenterait à eux.

Durant les cinq semaines qu’a duré la formation des 21 stagiaires, ce sont au total trois modules qui leur ont été dispensés. Selon l’un des formateurs, le commandant Gilles Mazet du service départemental d’incendie et de secours du Loiret en France, le module A qui s’est étalé sur trois semaines, a porté sur la réglementation en matière de construction, d’installations électriques, de chauffage, de désenfumage. En gros, l’ensemble des matériaux utilisés pour construire une maison.

Quant au module B qui a duré une semaine, il a permis aux stagiaires d’étudier un dossier. "On va utiliser une partie des matériaux, pour définir comment on construit la maison", précise le commandant Gilles Mazet. Le module C qui concrétise la formation, et qui se termine par une évaluation orale, porte sur l’ouverture au public du bâtiment et sur l’exploitation.

le commandant Gilles Mazet du service départemental d’incendie et de secours du Loiret en France, formateur

Étant à sa cinquième formation dispensée à l’ISEPC, le commandant Mazet Gilles apprécie positivement le déroulement de la présente session. "Nous nous impliquons fortement pour que les stagiaires travaillent. Nous avons travaillé dans un bon esprit. Il faut aussi souligner la qualité des structures que l’ISEPC met à notre disposition pour pouvoir mener à bien cette mission", a-t-il laissé entendre.

Pour les stagiaires qui ont suivi la formation, c’est un plus qui est ainsi apporté à leur carrière et qui va leur permettre de mener à bien leurs missions quotidiennes. Selon le capitaine Aïssatou Keita du Sénégal, par ailleurs major de cette cuvée, le brevet de prévention permet aux sapeurs-pompiers de mieux connaître leur métier. "Le cœur du métier de pompier ce ne sont pas seulement les interventions mais c’est la prévention. C’est lorsque la prévention a échoué que l’on va en intervention qui peut durer des heures. Ce diplôme va donc nous permettre de mieux mettre en avant, dans nos pays respectifs, la réglementation applicable, d’appliquer cette réglementation et surtout de conseiller les autorités publiques pour une meilleure application et éviter aussi les sinistres qui peuvent être évités", a-t-elle fait savoir.

le capitaine Aïssatou Keita du Sénégal, major de la promotion recevant son brevet des mains du commandant de la brigade nationale des sapeurs-pompiers

A l’endroit des nouveaux brevetés, le commandant de la brigade nationale de sapeurs-pompiers, le lieutenant-colonel Daba Naon, n’a pas manqué de conseils. Tout en félicitant leur engagement qui leur a permis de réussir, il les a invités à être disposés à partager leurs savoirs et à se rapprocher des aînés pour se nourrir de leurs expériences.

Le lieutenant-colonel leur a aussi recommandé, en tant qu’ambassadeurs de l’ISEPC dans la sous-région, à faire du réseautage pour pouvoir échanger et partager leurs connaissances. "Aimez la prévention parce que c’est la partie de notre métier que beaucoup de personnes ne voient certainement pas, en dehors des camions rouges et des gyrophares bleus. Mais ce savoir et ce savoir-faire est tout à votre honneur et faites-en sorte de maintenir ces acquis, ayez la volonté de transmettre dans vos différents services", a-t-il ajouté à leur endroit.

Le lieutenant-colonel Daba Naon, commandant de la brigade nationale de sapeurs-pompiers.

Crée en 2013 avec l’appui de la Direction de la coopération de sécurité et de défense (DCSD) du ministère français des Affaires étrangères, l’ISEPC a pour objectif d’améliorer les capacités des services de protection civile en Afrique. Il offre des formations dans plusieurs domaines tels la gestion opérationnelle et commandement des interventions, le secourisme, les risques nucléaires, la prévention incendie, la recherche des causes et circonstances des incendies, la sécurité incendie et assistance à personne, la protection des populations, la prévision des risques, etc.

Armelle Ouédraogo/Yaméogo
Lefaso.net

Ouagadougou : Un dépôt de matériels explosifs et de (...)
Burkina Faso : « En 2020 il y a eu près de 1132 cas de (...)
Santé et pollution de l’air au Burkina Faso : Des experts (...)
Burkina : Les restes mortuaires de Thomas Sankara (...)
Burkina Faso : Des civils non armés auraient été tués par (...)
Burkina : Le PNUD offre 14 véhicules et trois motos au (...)
Burkina : « Cette transition ne devrait pas être une (...)
Reprofilage de voies à Bobo-Dioulasso : De la mélasse (...)
Province camillienne du Burkina : Sept frères ordonnés (...)
Santé : Le Burkina Faso se prépare à faire face à une (...)
Burkina : Plus d’une centaine de femmes bénéficient de (...)
Incendie du marché de “Sankar-yaaré” : « Les responsables (...)
TGI de Bobo-Dioulasso : Un "passionné de l’armée" (...)
44e session ordinaire du conseil d’administration du (...)
Félicitations au groupe Orange pour la mobilisation des (...)
Eau et assainissement : Le groupe thématique régional (...)
Handicap au Burkina : « Fermer la porte d’une école à un (...)
Pèlerinage national au sanctuaire marial de Yagma : « (...)
Ouagadougou : L’aménagement annoncé de la voie de (...)
Santé et hygiène des menstrues : Des journalistes et des (...)
Secteur privé : Les patrons d’Afrique se rencontrent à (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 32424



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés