Actualités :: Burkina : Le SYNACOMB Sud-ouest loue « l’engagement patriotique » de Donatien (...)

Dans cette déclaration datée du 1er novembre 2022, la section Sud-Ouest du Syndicat national des commerçants du Burkina (SYNACOMB) retrace l’histoire du syndicat en présentant sa mission et ses principes de fonctionnement. La nomination contestée de Rock Donatien NAGALO comme ministre du Commerce a également été abordée. Selon le syndicat, « la foi, la vérité et l’engagement patriotique sont les versets de la bonne conduite du camarade NAGALO ». Il invite par conséquent les « frères commerçants instrumentalisés pour des intérêts égoïstes à se ressaisir ».

Mesdames et Messieurs,
Chers amis de la presse,
Chers camarades,

Depuis une décennie, le secteur du commerce au Burkina Faso se porte de plus en plus mal mettant ainsi les acteurs du commerce dans une situation de saturation et de désordre. Dans le soucis de contribuer à remédier le mal, un groupe de commerçant met en place une organisation syndical dénommer le SYNDICAT NATIONAL DES COMMERÇANTS DU BURKINA pour la défense des intérêts moraux, financier et matériel de ses membres dirigé par le camarade Rock Donatien NAGALO.

1. Rappel sur la connaissance du SYNACOMB
a. Présentation du SYNACOMB/SOCSOCOM

Le SYNACOMB est organisation syndical de commerçants burkinabés. Depuis sa création à nos jours, l’organisation est dirigée au niveau national par un Secrétariat Général National, et dans les treize (13) régions et quarante-cinq provinces du Burkina Faso par des secrétariats généraux régionaux et provinciaux.

b. Mission

Le SYNACOMB est organisation syndical de développement. Pour ce faire, elle a pour mission principal l’organisation des commerçants sur le territoire national, la défense des intérêts moraux, financiers et matériels de ses membres pour un secteur de commerce organisé et prospère. Elle a aussi pour mission, de contribuer au développement du Burkina Faso à travers une révolution économique d’où la mise en place d’un outil de développement du secteur dénommer la SOCSOCOM. 

c. Principes de fonctionnement

Dans sa mission de participer au développement du pays à travers la révolution économique, le SYNACOMB se veut être une organisation qui incarne les valeurs suivants : le patriotisme, l’intégrité et le civisme.

Pour ce faire, les structures géographiques du SYNACOMB et de la SOCSOCOM sont dirigées par des secrétaires généraux et des présidents de Conseil d’Administration. L’adhésion est libre et volontaire sur la base des valeurs énumérer ci-dessus (patriotisme, intégrité et civisme). Elles fonctionnement sur la base des frais d’adhésion, de cotisations annuelles, des retombés de ses activités génératrices de revenu. Tout commerçant, manifestant le désire d’adhérer à l’organisation, il doit s’engager volontairement et librement à respecter et faire respecter ses valeurs tout en s’acquittant de ses obligation financière de la somme de 23 000F CFA et les cotisations annuels de 5000F CFA par an.

NB : Cotisations et frais d’adhésion non remboursable

De la vie la section régionale du sud-ouest

a. Installation de la section régionale

Le 8 avril 2017, s’est tenu dans la salle de fête de la mairie de la commune de Gaoua, l’assemblée générale de sensibilisation et d’installation du secrétaire général régional du Sud-ouest en la personne du camarade Dimanche PALM sous la présidence du camarade Rock Donatien NAGALO, secrétaire général national du SYNACOMB.

Après l’installation du secrétaire général régional du Sud-ouest, le camarade Dimanche PALM, il a été investi de procéder à la mise en place du bureau régional, les bureaux provinciaux et communaux.

b. Actions menées

Depuis la mise en place de la section régional du sud-ouest, nous avons entreprit des actions allant dans le sens de la mise en place des structures géographiques et de l’accompagnement de certains de membre tel que :

 Mise en place de la section provinciale de la Bougouriba, de la section communal de Diébougou, Tiankoura, Dolo et de Iolonioro ;

 Enrôlement des membres dans le SYNACOMB et la SOCSOCOM ;
 La tenue de la deuxième assemblée générale à Diébougou ;

 L’octroi de crédit au groupement de production de navielgane d’un montant de 6 000 000F CFA à travers le partenariat SOCSOCOM-Caisse populaire de Diébougou sur la base de la phase pilote de la convention de 35 000 000F CFA au compte de la région du sud-ouest ;

 Participations à des rencontres nationales du SYNACOMB
 La relance des activités de la section régionale du sud-ouest à travers la redynamisation de ses structures géographiques début en 2021 suite à un dysfonctionnement qui à occasionnés l’arrêt des activités.

c. Difficultés rencontrés

 Le non-respect des valeurs et principes de fonctionnement de la part de certains membres du bureau régional.
 La suspension des activités
 Le manque de volonté et d’engagement

De la Situation national et international

Le Burkina Faso et le monde entier connais une crise sécuritaire, sanitaire et économique, il y’a de cela environ 7 ans. Cette situation met en mal le commerce et le commerçant. La cause de ses situations sont entre autres la mal gouvernance, la violation répétée des accords de partenariat qui donne naissance au désire de charge l’ordre mondial.

De l’Avènement du MPSR

Suite à une crise politico-militaire et économique, notre pays vie la page le plus sombre de son histoire après l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 à nos jours.

Les burkinabés aveuglé par la soif du pouvoir d’état et économique, notre patrie est en passe de nous échapper car nous avons perdu plus de 40% du territoire. Selon les auteurs du MPSR, se sont les raisons qui ont motivé le coup d’état du 24 janvier 2022. Après huit mois de gouvernance, un autre coup d’état intervient du 30 septembre au 02 octobre 2022 avec les mêmes motifs. Une partie des auteurs du MPSR informe l’opinion nationale et internationale de leur action qui consiste à la rectification. Dans un élan de sursaut patriotique pour la sauvegarde de l’existence de la nation, les nouvelles autorités de la transition ont opté de marché sur les pas du père de la révolution burkinabé le président Thomas Noel Isidore SANKARA.

De la Nomination du camarade Rock Donatien NAGALO

Après la nomination du premier ministre et la composition du gouvernement, nous avons constatés comme tout burkinabé, la nomination du camarade Rock Donatien NAGALO à la tête du ministère du commerce. La suite vous la connaissez.

Demeurer dans la foi, la vérité et l’engagement patriotique qui sont les versets de la bonne conduite du camarade NAGALO ont été également les versets de la vérité et de la victoire contre des frères commerçants instrumentalisés pour des intérêts égoïstes.

Nous les invitons à se ressaisir, pour qu’ensemble, nous œuvre pour la sauvegarde de la nation et la relance d’une économie stable et prospère.

Et déclarons :

-  Non au clanisme ;
-  Non à l’instrumentalisation des acteurs de l’économie et de la société civile ;
-  Nous exigeons la restauration de l’autorité de l’état ;
-  Soyons patriotes et intègre ;
-  Nous soutenons le Ministre Rock Donatien NAGALO
-  Aucun Ministre ne quitte le gouvernement

Et cela passe forcément par la restauration de l’autorité d’état au Burkina Faso ;

Soyons tous des acteurs de bonne gouvernance, gage d’une stable, de paix de prospérité.

Je vous remercie pour votre aimable attention !

Diébougou, le 1er novembre 2022

Le Secrétaire Général Régional du Sud-ouest

Camarade Chêck Omar COULIBALY

Handicap au Burkina : « Fermer la porte d’une école à un (...)
Pèlerinage national au sanctuaire marial de Yagma : « (...)
Ouagadougou : L’aménagement annoncé de la voie de (...)
Santé et hygiène des menstrues : Des journalistes et des (...)
Secteur privé : Les patrons d’Afrique se rencontrent à (...)
Programme de certification au métier de consultant et de (...)
Humeur : M. le directeur général du Trésor public, il y a (...)
Journée mondiale des maladies tropicales négligées : « Le (...)
Incendie à « Sankar-Yaaré » de Ouagadougou : Environ 70% (...)
Arrondissement 6 de Ouagadougou : Des riverains révoltés (...)
Incendie à Sankar-Yaaré de Ouagadougou : Le syndicat (...)
Femmes et pratique des arts martiaux : Philippe (...)
Autosuffisance alimentaire au Burkina : La question de (...)
Construction de la Cour d’appel de Ouagadougou : Plus de (...)
BCB golf challenge 2023 : Salif Samaké et Justine Sanou (...)
Ouagadougou : Le marché Sankar-Yaaré ravagé par le feu, (...)
Transition au Burkina : « Notre soutien au capitaine (...)
Bobo-Dioulasso : Un meeting pour soutenir les autorités (...)
Affaire LONAB : « On ne veut pas dire la vérité au peuple (...)
Santé : Le système sanitaire burkinabè accueille 40 (...)
Pénurie de gaz butane à Dédougou : Une situation « (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 32403



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés