Actualités :: Burkina Faso : Les jeunes cadres de l’UNDD saluent l’originalité du discours (...)

Dans cette déclaration parvenue à notre rédaction, les jeunes cadres de l’UNDD saluent la pertinence du discours du président du Faso à la tribune des Nations-Unies.

Un discours qu’ils jugent " original et qui vient à point nommé pour repositionner le Burkina Faso dans le concert des Nations tout en mettant en avant notre identité, nos valeurs et la souveraineté de notre Nation".

Ci-dessous l’intégralité de la déclaration.

Lefaso.net

Discours du chef de l’État, le Président Paul Henri Sandalgo Damiba à la tribune générale des Nations unies.

Réaction de l’audience des jeunes cadres de l’UNDD.

’’ L’audience des jeunes cadres de l’UNDD a suivi avec intérêt la prise de parole du Chef de l’État burkinabè lors de la 77eme assemblée générale des Nations unies à New York ce 23 septembre 2022. Ce discours que nous trouvons assez original, vient à point nommé pour repositionner le Burkina Faso dans le concert des Nations tout en mettant en avant notre identité, nos valeurs et la souveraineté de notre Nation. En effet, nous pouvons dire qu’après les Présidents Maurice Yaméogo et Thomas Sankara, c’est le Président Paul Henri Sandalgo Damiba qui vient pour marquer une forme d’originalité à travers ce discours tout à fait exceptionnel.

En scrutant minitieusement l’ensemble de l’adresse, nous sommes frappés par le caractère responsable, osé et novateur qui marque le discours.
L’agencement de ce discours nous ravit car il dépeint les grandes questions qui préoccupent le monde actuel sans parti pris belliciste. C’est là la marque d’une très grande sagesse et d’un tact politique qu’on ne rencontre que très rarement chez nombre de jeunes Chefs d’États sur le continent.

La particularité aussi de cette posture du Chef de l’Etat, se retrouve dans l’esprit des évènements du 24 janvier 2022. Bien naturellement, on peut comprendre que face à un péril aux voyants rouge vifs, des personnes éprises de paix et du sens de l’Etat ont été obligées de prendre la mesure du moment et d’assumer leurs responsabilités devant l’histoire. Il s’agissait bien sûr de cela : une question de survie de l’État, menacée de déliquescence définitive face à la menace terroriste, à la corruption et aux détournements sans scrupule de deniers publics.

Les évènements de la fin du mois de janvier 2022 se présentent donc aux burkinabè lucides et patriotes comme un acte salvateur et de préservation de notre intégrité et de notre souveraineté. Il est maintenant clair que la communauté internationale a bien compris la particularité de la situation du Burkina Faso qui souhaite, avec l’aide de ses partenaires, retrouver une situation plus digne.

En marge de ce discours, nous saluons à juste titre, les activités gravitant autour de cette présence du Chef de l’Etat à New York qui contribuent à renouer les contacts avec le reste du monde, les institutions internationales et tous ceux qui veulent bâtir un monde de paix et de dignité dans la coopération et le respect des différences de cultures.

La démarche de nos premières autorités à New York, traduit l’intégrité et l’humilité qui ont toujours caractérisé le peuple fier du Burkina Faso. Nous tenons donc à saluer et à féliciter cette action de réactivation de notre diplomatie qui était totalement en berne depuis quelques années. Le Burkina Faso tout entier gagnerait, comme nous, à se réjouir car nous avons à notre tête un Chef d’Etat qui s’exprime avec intelligence et vérité à propos de la situation mondiale.

Ce monde dont nous sommes les responsables doit se construire sur un plancher de solidarité agissante, de coopération et de respect de la souveraineté des États.
Il y va de l’évolution parfaite des générations dont nous avons actuellement la charge. A travers ce discours, notre dignité, nos valeurs et l’esprit panafricaniste qui gît en chaque burkinabè sont présentés au reste du monde de façon responsable.
Par cette analyse, l’audience des jeunes cadres de l’UNDD marque son soutien à ce discours et encourage le Chef de l’Etat et tout son gouvernement à renforcer davantage leurs actions au sommet de l’État pour plus d’efficacité et de réussite dans les actions de la transition en cours dans notre pays.

Tout en souhaitant un bon retour au pays et une parfaite réussite à la transition, nous tenons à réaffirmer notre soutien indéfectible au processus de transition et transmettons nos vives félicitations et salutations à son Excellence Mr le Chef de l’Etat.
Puisse Dieu bénir le Burkina Faso et que la paix et la réconciliation soient retrouvées sur cette terre des hommes Intègres.’’.

Le Président de l’audience des jeunes cadres de l’UNDD

Aimé Macaire OUEDRAOGO.

Burkina : Qui est le lieutenant colonel Ismaël Diaouari, (...)
Burkina Faso : La corruption a la peau dure, plusieurs (...)
Gestion foncière au Burkina : La direction générale de (...)
Sécurité : Le commissariat de police de l’arrondissement 7 (...)
Bourse agricole 2022 : Afrique verte propose une (...)
Malnutrition chronique et insécurité alimentaire au (...)
Jugement des comptes de gestion au Burkina : La Cour (...)
Empowering women in politics : Un nouveau programme (...)
Collecte de sang à l’ASCE-LC : Au moins 200 agents et (...)
Utilisation d’internet et des réseaux sociaux au Burkina (...)
Burkina : La police municipale, la douane et la police (...)
Employabilité de la jeunesse au Burkina : Société (...)
Burkina Faso : L’engagement des volontaires magnifié
Droits des femmes au Burkina : La campagne de 16 jours (...)
Lutte contre le grand banditisme : Trois réseaux de (...)
Lutte contre l’insécurité : Un colloque pour discuter du (...)
Promotion de l’éducation des filles au Burkina : Grâce au (...)
Centre-Est du Burkina : La délégation spéciale de Koupéla (...)
Burkina : "Velléités de déstabilisation ou tentative de (...)
Boucle du Mouhoun : Inondations enregistrées en 2022, (...)
Lutte anti-corruption au Burkina : Les acteurs de la (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31941



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés