Actualités :: Hôpital Souro Sanou de Bobo-Dioulasso : L’ONG Light for the world fait don (...)

L’ONG Light for the world est devenue, depuis quelques années, un partenaire privilégié du Centre hospitalier universitaire Souro Sanou de Bobo-Dioulasso. C’est dans le cadre de cette collaboration, qu’elle vient de faire un don d’équipements et de consommables au service d’ophtalmologie ce jeudi 22 septembre 2022. Après la remise du don, les acteurs se sont réunis pour valider les documents de planification du service d’ophtalmologie dudit hôpital.

Plus de 118 millions de FCFA, c’est le coût global que l’ONG Light for the world veut investir au niveau du Centre hospitalier universitaire Souro Sanou (CHUSS) de Bobo-Dioulasso. Cette somme va permettre, entre autres, la formation du personnel, la rénovation et l’équipement du service, le développement des documents stratégiques ainsi que le renouvellement des lits et des matelas d’hospitalisation au sein du service d’ophtalmologie du CHUSS.

Etienne Bagré, directeur pays de l’ONG Light for the world au Burkina Faso

C’est dans cette logique qu’intervient cette remise d’équipements dont les plus importants sont une table d’anesthésie pour la prise en charge de la chirurgie des enfants, un simulateur pour la formation en chirurgie de la cataracte à petite incision, le renouvellement de la literie de l’hospitalisation et d’un important lot de consommables et d’équipements pour la chirurgie. Le tout, d’un montant global de 71 236 000 FCFA. Outre ces équipements, il est prévu la rénovation de certaine partie du service d’ophtalmologie. Et les travaux vont se poursuivre avec la pose de conteneurs pour l’acquisition de bureaux complémentaires pour rendre le travail agréable pour le personnel médical et une meilleure organisation du travail.

Le directeur général du CHUSS, Dr Seydou Barro, salue l’initiative du don

Selon le directeur pays de l’ONG Light for the world, Etienne Bagré, la collaboration entre le CHUSS et son ONG date de 2010. Et cette collaboration vise à améliorer la qualité et l’accès aux services de santé oculaire pour la population de la région des Hauts-Bassins et celles environnantes. C’est ainsi qu’en 2019/2020, Light for the world, soutenue par le programme MEDEVAC, a renforcé les capacités du CHUSS, en matière de ressources humaines, d’équipements, de consommables et de planification stratégique. C’est au regard du succès de cette première phase que l’ONG a obtenu de son partenaire MEDEVAC le financement de cette seconde phase.

La visite des équipements offerts par l’ONG Light for the world

« Light for the world a pour domaine d’intervention, entre autres, la santé oculaire. Et au niveau du Burkina, nous soutenons le gouvernement dans la mise en œuvre de ses politiques en matière de santé oculaire. Nous intervenons dans la mise en œuvre de ces programmes à travers des partenariats opérationnels comme c’est le cas avec le CHUSS. C’est dans ce cadre que le service d’ophtalmologie nous a soumis ses préoccupations. Grace à la mobilisation de ressources, nous avons pu mettre en place un projet d’une année, en soutien à un précédent projet, pour le renforcement des capacités d’offre de service en santé oculaire », a expliqué Etienne Bagré, directeur pays de l’ONG Light for the world au Burkina Faso.

Light for the world, un partenaire privilégié du CHUSS

Après avoir reçu le don de matériels, le directeur général du CHUSS, Dr Seydou Barro, n’a pas manqué d’adresser ses remerciements à l’ONG donatrice. Il ne tarit pas d’éloge à l’endroit de la donatrice (ONG). Selon lui, Light for the world demeure le partenaire privilégié du CHUSS. Il affirme que ce don de matériels va permettre de renforcer le plateau technique du service d’ophtalmologie de l’hôpital. « Ce don arrive à point nommé. Il va permettre de renforcer ce qui était déjà fait au niveau du service d’ophtalmologie », s’est-il réjouit ; avant de souhaiter que ce partenariat puisse perdurer.

Le chef de service d’ophtalmologie, Pr Jean Wenceslas Diallo

Embouchant la même trompette, le chef de service d’ophtalmologie, Pr Jean Wenceslas Diallo, a souligné que Light for the world est un partenaire indispensable et utile pour son département. C’est pourquoi il a salué ce partenariat qui a permis l’acquisition des matériels. « Le besoin se faisait sentir sur le terrain et nous l’avons exprimé au partenaire dans le cadre de la convention de partenariat avec le CHUSS. Et le partenaire est venu concrétiser son soutien à travers trois domaines. D’abord dans le domaine des soins, en renforçant la capacité de l’hospitalisation à travers des lits et des matelas ; mais aussi en nous fournissant un respirateur que nous n’avions pas depuis trois ans. Ce respirateur va nous permettre d’opérer des patients sous anesthésie générale », a-t-il laissé entendre.

Et de poursuivre : « Dans le domaine de la formation, elle nous a permis l’acquisition d’un simulateur de chirurgie qui permet d’apprendre à opérer de manière virtuelle. Ce simulateur n’existe nulle part en Afrique de l’Ouest. Troisième domaine où elle nous soutient, c’est dans le domaine du management. Elle nous a aidé à écrire un plan stratégique qui nous permettra d’avoir une feuille de route sur les années à venir ainsi on saura à tout moment qu’est-ce qui nous faut », a expliqué le Pr Diallo.

Les participants de l’atelier de validation des documents de planification du service d’ophtalmologie du CHUSS

Afin de soutenir les efforts de la direction générale du CHUSS, Light for the world a soutenu également le service d’ophtalmologie dans l’élaboration des documents de planification. A l’issue donc de la remise de matériels qui a eu lieu au sein de l’hôpital, les acteurs se sont retrouvés à la maison de la culture pour la validation desdits documents. Au cours de cette rencontre, les différents plans provisoires seront présentés aux participants afin d’avoir leurs amendements. Après les échanges, les acteurs vont adopter lesdits documents. Et à l’issue de l’atelier, le consultant sera chargé d’intégrer les différents amendements et produire les documents définitifs. Toutes ces actions rentrent dans le cadre du « Projet d’appui au service d’ophtalmologie du centre hospitalier universitaire Souro Sanou de Bobo-Dioulasso », dont le principal partenaire financier reste MEDEVAC à travers Light for the world.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Burkina Faso : L’association Iqra sème la graine de la (...)
Commémoration de la journée internationale des personnes (...)
Burkina/situation nationale : Le Cercle d’éveil craint (...)
Ouagadougou : La police nationale met fin aux (...)
Lutte contre l’insécurité au Burkina : Des chercheurs (...)
Burkina Faso : Création de deux bases aériennes pour les (...)
Ouagadougou : Quand certains étudient, d’autres (...)
Burkina : Qui est le lieutenant colonel Ismaël Diaouari, (...)
16 jours d’activisme contre les VBG : l’ONG Oxfam (...)
Lutte contre les maladies non transmissibles : Une (...)
Planification familiale au Burkina : Le plan national (...)
Droit d’accès à la terre en milieu rural : 30 femmes (...)
Bourse agricole 2022 : Afrique verte propose une (...)
Égalité de genre au Burkina : L’UNFPA forme des jeunes (...)
Tougan : Cérémonie de remise de matériels aux coopératives (...)
CLIMAT : Wascal lance son deuxième symposium contre les (...)
Burkina Faso : « Ce n’est pas en faisant taire les (...)
Lutte contre l’insécurité en milieu urbain : Deux réseaux (...)
Transport de marchandises : Le 2ème terminal à conteneurs (...)
Centre-est : Projet Fonds enfants et jeunes-phase VI : (...)
Burkina : La corruption a la peau dure, plusieurs (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31962



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés