Actualités :: Commune de Ouagadougou : La délégation spéciale tient sa première session (...)

La délégation spéciale de la commune de Ouagadougou tient ce 16 septembre 2022, sa première session ordinaire. Huit points qui pour la plupart sont en lien avec le budget sont inscrits à l’ordre du jour et seront passés en revue par les membres au cours des travaux. Pour cette première session, on note la présence de 37 membres et l’absence de deux d’entre eux.

La session ordinaire répond à des dispositions statutaires de la délégation spéciale. Elle se tient une fois par trimestre. Les dispositions prévoient également des sessions extraordinaires chaque fois que de besoin. Pour cette première session, l’ordre du jour prévoit entre autres la présentation du rapport de la commission affaires économiques et financières, l’examen et l’adoption des projets de comptes administratifs gestion 2021, l’examen et l’adoption du projet du compte de gestion, gestion 2021 de la commune de Ouagadougou ainsi que l’examen et l’adoption des projets de budgets supplémentaires gestion 2022 sans oublier la présentation des grandes orientations du budget primitif gestion 2023.

Les membres de la délégation spéciale présenta à la session

Selon le président de la délégation spéciale de Ouagadougou, Maurice Konaté, cette session ordinaire est très importante car elle touche les différentes règlementations en matière de budget, qu’il s’agisse du budget primitif ou supplémentaire. Elle va aussi concerner les comptes administratifs des années passées. « L’administration étant une continuité, nous avons l’obligation d’examiner les budgets que nos prédécesseurs ont exécuté pour voir la conformité aux normes d’exécution budgétaire, sinon comment l’ajuster », a-t-il ajouté.

Sont aussi au menu de cette session, le budget supplémentaire de l’année 2022 ainsi que le budget primitif de l’année 2023. Les membres de la délégation spéciale vont aussi passer en revue les contraintes liées au contexte sécuritaire et réfléchir sur comment exécuter les activités prévues, précise Maurice Konaté.
Se prononçant sur l’affaire des 418 ouvriers de la mairie centrale qui réclamaient environ 20 mois d’arriérés de salaire, le président de la délégation spéciale de Ouagadougou a laissé entendre qu’un arrêté avait été pris pour mettre en place une commission qui va réfléchir pour voir comment trouver une solution appropriée.

Maurice Konaté, président de la délégation spéciale de la ville de Ouagadougou

Il a rappelé que les travailleurs concernés sont des occasionnels encore appelés cantonniers qui ne sont pas des salariés à proprement parler de la mairie. « La loi à un certain moment a dit qu’il ne devrait plus y avoir de cantonniers, alors comment faire pour reverser ces travailleurs dans un processus normal pour qu’ils puissent percevoir quelque chose à la fin du mois, c’est ça la question ». Le débat est donc privilégié, pour venir à bout de cette situation et permettre aux personnes concernées de vivre dignement.

Armelle Ouédraogo/Yaméogo
Lefaso.net

Assises criminelles : Le dossier Ousmane Guiro de (...)
Extrémisme violent : Les familles en quête de stratégies (...)
Burkina Faso : L’association Iqra sème la graine de la (...)
Journée du fournisseur minier au Burkina : La 3e édition (...)
Journée de l’excellence : L’Association Beoog neeré (...)
Agriculture au Burkina Faso : La CAIMA fait un bilan à (...)
Prise en charge des PDI dans le Centre-nord : Le projet (...)
IIIe Journée de pathologie et IVe journée du registre de (...)
Sécurité : Le commissariat de police de l’arrondissement 8 (...)
Evaluation en milieu universitaire : Un colloque (...)
Entrepreneuriat : Le programme 2SCALE fête ses dix ans (...)
Partenariat pour l’action en faveur de l’économie verte au (...)
Burkina/situation nationale : Le Cercle d’éveil craint (...)
Crise sécuritaire au Burkina : CGE Immobilier redonne le (...)
Commémoration de la journée internationale des personnes (...)
Ouagadougou : La police nationale met fin aux (...)
Lutte contre l’insécurité au Burkina : Des chercheurs (...)
Burkina Faso : Création de deux bases aériennes pour les (...)
Ouagadougou : Quand certains étudient, d’autres (...)
Burkina : Qui est le lieutenant colonel Ismaël Diaouari, (...)
16 jours d’activisme contre les VBG : l’ONG Oxfam (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31962



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés