Actualités :: Nayala/Toma : Les nouveaux bacheliers s’informent pour mieux s’orienter

La direction provinciale des enseignements post-primaire et secondaire du Nayala a organisé le samedi 16 juillet 2022 dans la salle polyvalente de Toma, la première édition de la journée de l’information, de l’orientation scolaire et professionnelle (JIOSP) au profit des nouveaux bacheliers

Quelle filière choisir ? Quelles sont les filières disponibles ? Quelles seront les chances d’insertion professionnelle à l’issue des formations ? Ce sont ces questions, parmi tant d’autres que les nouveaux bacheliers se posent. La direction provinciale des enseignements post-primaire et secondaire du Nayala a initié cette journée afin de donner des réponses à ces questions que se posent aussi les parents. « Ce n’est pas la première fois. Avant la création de la DPEPPES/Nayala cette activité se tenait grâce aux anciens élèves du lycée », a précisé Amadou Barry représentant le patron de la cérémonie Joseph Karambiri.

Le présidium la JIOSP

Plusieurs communications ont été faites. Le conseiller d’orientation scolaire et professionnelle de la DPEPPES/Nayala, Aboubacar Neya, a exposé sur les offres de formation disponibles dans les universités publiques du Burkina, le financement des études supérieures, les Orphelins étudiants vulnérables / les Etudiants vivants avec un handicap (OEV/ESH) la bourse spécifique et sur les œuvres universitaires. « Il est important de donner toutes les informations nécessaires aux nouveaux bacheliers pour qu’ils puissent réussir leur choix d’orientation », a dit M. Neya.

Cette journée a été marquée par des échanges entre les nouveaux bacheliers et des anciens élèves du Nayala et des échanges entre nouveaux bacheliers avec des grandes écoles et instituts comme l’ISCOM (Institut supérieur de la communication et du multimédia).

M Neya prodiguant des conseils aux nouveaux bacheliers

Selon Gaston Toé, représentant le parrain B. Saidou Diallo, l’organisation d’une telle activité est une nécessité. « L’orientation est capitale pour un nouveau bachelier. S’il est mal orienté, cela peut jouer sur son cursus universitaire », nous confie-t-il.

À l’issue des échanges Elisabeth Foro, nouvelle bachelière, s’est réjouie d’une telle initiative. « Je suis satisfaite de la tenue de cette journée. Les échanges m’ont permis de comprendre qu’on ne fait pas l’orientation par mimétisme ni par échec de choix. J’ai aussi compris qu’il faut tenir compte de l’environnement économique dans l’orientation », a-t-elle laissé entendre.

Yidalala Isaac Ki-Zerbo

Burkina : « Que chacun se rappelle que sa vie sur terre (...)
Burkina/Ouagadougou : Les manifestants se moralisent (...)
Six mois de prison avec sursis pour "Kamao" : « Nous (...)
Rentrée scolaire dans la région du Sahel : « Aucun élève (...)
Visite de la mission de la CEDEAO au Burkina : Des (...)
Autorité pour le développement intégré des Etats du (...)
Burkina : Manifestations hostiles à la France et à la (...)
Burkina/Justice : Ollo Mathias Kambou condamné à six (...)
Education au Burkina : Une rentrée scolaire 2022-2023 (...)
Burkina Faso : La vie reprend son cours après le coup (...)
Pazani : L’association Neer-Boada lance un SOS pour la (...)
Burkina/Situation nationale : « La suspension de la (...)
Burkina/Situation nationale : Les huit conseils du (...)
Dona Ramde : Le métier de traducteur interprète
Situation au Burkina Faso : Des leaders de Bobo-Dioulasso
Infrastructures du Coronathon : La cellule de gestion (...)
Journée internationale des personnes âgées : Des vivres et (...)
Burkina Faso : Le dispositif sécuritaire renforcé au (...)
Coup d’Etat du 30 septembre : « Nous attendons des (...)
Boucle du Mouhoun : Le fleuve Mouhoun sort de son lit (...)
Formation en coiffure de mariée : Séduction coiffure et (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31437



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés