Actualités :: Réconciliation nationale au Burkina Faso : Vers l’adoption d’une stratégie (...)

Une stratégie nationale de la réconciliation nationale 2022-2026 et son plan d’actons est en cours de validation ce jeudi 16 juin 2022, à Ouagadougou. Un atelier a été initié à cet effet par le ministère en charge de la réconciliation nationale. L’élaboration du document a été rendue possible grâce au soutien du Programme des nations unies pour le développement (PNUD).

La persistance et l’aggravation des déchirures du tissu social résultant d’épisodes douloureux, la dégradation continue de la cohésion sociale au Burkina Faso, mise à mal par des évolutions de natures diverses, le nouveau contexte sécuritaire ont engendré de nombreuses conséquences qui ont impacté négativement le vivre-ensemble. C’est fort de ce constat que la mise en place d’une stratégie nationale de la réconciliation nationale 2022-2026 et de son plan d’actions a été pensée. L’atelier de ce jour vise à présenter ce projet de document aux participants, recueillir leurs amendement et suggestions avant son adoption.

Le PNUD appuie de façon générale le processus de réconciliation nationale enclenché au Burkina Faso, en particulier la mise en œuvre de cette stratégie en cours de validation. Son représentant résidant, Mathieu Ciowéla, reconnaît que le processus est dynamique car il requiert la participation de chaque citoyen, de toutes les institutions du pays et de tous les acteurs. Le représentant résident du PNUD appelle ainsi au changement de mentalités, de comportement, des manières de faire qui empoisonnent le vivre-ensemble.

Le représentant résident du PNUD, Mathieu Ciowéla appelle à un changement de comportement

« Ce sont des vecteurs essentiels au raffermissement du tissu social. Il exige des actions continues, de la patience, de l’abnégation et du respect mutuel », a-t-il exhorté. De son entendement, cet atelier doit être le début d’une nouvelle ère pour la collaboration entre le ministère de la Réconciliation et les parties prenantes actives dans ce domaine, et pour les mécanismes et espaces de médiation et de dialogue appelés à se renforcer et à jouer un rôle plus accru dans le processus de consolidation de la paix au Burkina Faso.

Les participants sont invités à passer rigoureusement au crible le document

Le ministre en charge de la réconciliation nationale, Yéro Boly, a du reste laissé entendre que son département travaillera à faire de cette stratégie et de son plan d’actions les outils de base de tous les acteurs intervenant dans le domaine de la cohésion sociale et de la réconciliation nationale. Par conséquent, il a invité l’ensemble du peuple burkinabè à s’approprier cette stratégie afin d’œuvrer au retour de la paix et du vivre-ensemble autour des valeurs républicaines qui ont toujours fait la force du « pays des hommes intègres ».

Le ministre Yéro Boly rassure que le document servira de boussole pour son département

La stratégie nationale de la réconciliation 2022-2026 est un document dont la méthode d’élaboration a été des plus participatives et inclusive, à en croire le ministre d’Etat, en charge de la réconciliation. Pour preuve, il a évoqué la diversité des profils des membres des comités techniques et de pilotage.

Obissa Juste MIEN
Lefaso.net

Education au Burkina : Une rentrée scolaire 2022-2023 (...)
Burkina Faso : La vie reprend son cours après le coup (...)
Pazani : L’association Neer-Boada lance un SOS pour la (...)
Burkina/Situation nationale : « La suspension de la (...)
Burkina/Situation nationale : Les huit conseils du (...)
Dona Ramde : Le métier de traducteur interprète
Situation au Burkina Faso : Des leaders de Bobo-Dioulasso
Infrastructures du Coronathon : La cellule de gestion (...)
Journée internationale des personnes âgées : Des vivres et (...)
Burkina Faso : Le dispositif sécuritaire renforcé au (...)
Coup d’Etat du 30 septembre : « Nous attendons des (...)
Boucle du Mouhoun : Le fleuve Mouhoun sort de son lit (...)
Formation en coiffure de mariée : Séduction coiffure et (...)
Manifestation à Ouagadougou : « Ce coup-d’État n’est pas (...)
Projet de renforcement de la cohésion sociale et de la (...)
Région du Centre-est : Des ateliers régionaux pour (...)
Burkina/Agriculture : Les activités d’accompagnement des (...)
Bobo-Dioulasso : Des centaines de manifestants (...)
Burkina/Région du Nord : Le « Boukayamdé », une solution (...)
Burkina : Plus de 13 milliards de FCFA de pertes dues à (...)
Rentrée scolaire 2022-2023 : Le ministre en charge de (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31458



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés