Actualités :: Burkina Faso : Vers l’adoption d’une stratégie de ciblage des ménages (...)

En collaboration avec le projet Filets sociaux, le secrétariat technique du Registre social unique (RSU) tient, du 6 au 10 juin 2022 à Ouagadougou, un atelier d’élaboration de la méthodologie et des outils de ciblage des ménages et personnes pauvres et vulnérables du RSU. Il s’agit d’élaborer des outils et des méthodes de ciblage plus efficaces dans la détection des menaces afin de prendre en compte tous les ménages pauvres et vulnérables.

Selon l’enquête harmonisée sur les conditions de vie des ménages de 2018, l’incidence de la pauvreté est de 41%, celle de la pauvreté alimentaire est de 50,7% et l’extrême pauvreté est de 8,2%. Il ressort de la même source qu’en 2018, les programmes de filets sociaux au Burkina Faso « ont plus concerné les ménages urbains (37,5%) que les ménages ruraux (22,5%) ». Il y a nécessité d’agir. Les indicateurs sociaux au Burkina Faso, notamment ceux en lien avec l’accès aux services sociaux de base, à l’emploi et de manière globale, à la protection sociale ont été insuffisamment impactés par les stratégies mises en place d’où la nécessité pour le secrétariat technique du Registre social unique (RSU) d’élaborer une méthodologie plus efficace de ciblage des ménages des personnes vulnérables et pauvres.

Le ministre en charge de l’action humanitaire a fait les éloges du RSU

C’est dans ce cadre que ce tient à Ouagadougou, du 6 au 10 juin 2022, un atelier d’élaboration de la méthodologie et des outils de ciblage des ménages et personnes pauvres et vulnérables du registre social unique. L’initiative est du secrétariat technique du RSU, en collaboration avec le projet Filets sociaux. Cet atelier permettra aux participants d’établir le contexte sociopolitique du pays, de définir et de consolider l’approche méthodologique de ciblage des ménages et des personnes pauvres et vulnérables du RSU.

Il s’agira aussi d’approfondir la logique de déploiement, de déterminer les étapes de la méthodologie tout en concevant des questionnaires de collecte de données, entre autres. Selon le ministre de la solidarité nationale et de l’action humanitaire, Lazare Zoungrana, cette rencontre vise à améliorer le pilotage des mécanismes de protection sociale, à mettre en place une stratégie durable de protection sociale des populations surtout les couches vulnérables confrontées aux différentes crises et chocs.

Les participants sont appelés à cerner toutes les problématiques liées à la protection sociale

Revenant sur l’importance du RSU, le ministre a indiqué que c’est un système d’information et de gestion de données qui a pour mission d’identifier, à partir de variables socio-économiques, l’ensemble des ménages, des personnes pauvres et vulnérables potentiellement éligibles aux différents programmes de protection sociale et de lutte contre la pauvreté.

« Il nous apparaît donc clairement que le RSU nous offre une opportunité de consolider les actions de protection sociale, d’établir des passerelles entre différents projets et programmes sociaux et d’en accroître leurs impacts au profit des populations cibles », a-t-il précisé.

M. Zoungrana a fait remarquer que cet atelier se tient dans un contexte national marqué par la crise sécuritaire avec son corollaire de déplacés internes. Qu’à cela ne tienne, il s’est dit confiant quant à l’engagement et aux compétences des acteurs à cerner toutes les problématiques liées à la protection sociale dans ce contexte, à les analyser au cours des échanges.

Obissa Juste MIEN
Lefaso.net

Dédougou : Des personnes déplacées internes crient (...)
Bobo-Dioulasso : Le projet Archipelago forme 105 (...)
Burkina/Don de sang dans la région du Centre-est : Une (...)
Promotion de l’emploi des jeunes au Burkina : Le plan (...)
Sud-ouest : Le 3e plan d’action national pour un (...)
Identification unique de base au Burkina : Vers (...)
Vie de la rédaction : Zéliya Tamboura, responsable du (...)
Ligne électrique Ouaga-Sapouy : Des chauves-souris à (...)
Entrepreneuriat au Burkina : 60 jeunes formés par la (...)
Sécurité routière au Burkina : Les autorités sensibilisent (...)
Commune de Ouagadougou : Le Mogho Naaba Baongo invite (...)
Entrepreneuriat agricole à Gaoua : L’étudiant Adama Palé (...)
Don de sang au Burkina : « Le sang est gratuit pour (...)
Burkina Faso : Plus de 85% des victimes d’accidents de (...)
Banditisme en milieu urbain : Trois malfrats dans les (...)
Promotion sportive et éducative au Burkina : Des (...)
Enfance en difficultés : Hugues Fabrice Zango fait (...)
Circulation routière au Burkina : Ouagadougou, capitale (...)
Affaire Thomas Sankara : « Ce sont les gens que nous (...)
Communications électroniques au Burkina : Les pratiques (...)
Burkina/Santé : Les responsables du ministère de la Santé (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31038

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés