Actualités :: Burkina : Le collectif "Sauvons le Burkina Faso" vient en aide aux déplacés (...)

Le Collectif national des organisations de la société civile Sauvons le Burkina Faso (CNOSC/BF) a procédé à une remise de dons aux personnes déplacés internes (PDI) de Pobé Mengao établies à Pabré.

Convaincu que peu d’aide fait souvent grand bien, le CNOSC/BF a eu le cœur sur la main, en portant secours aux PDI de Pobé Mengao. En effet, c’est après un cri de cœur lancé par un déplacé sur les réseaux sociaux que cela a pu se concrétiser. « J’ai reçu un message qui demandait à ce qu’on vienne en aide aux personnes déplacées internes de Pobé Mengao, installées sur un site à Pabré. Je suis allée faire le constat moi-même. C’était désolant. J’ai donc fait une vidéo pour la cause. Je l’ai postée sur les réseaux sociaux et c’est ainsi que des bonnes volontés se sont manifestées », témoigne Anaïs Drabo, membre du collectif.

« J’invite tout un chacun à poser un acte à l’endroit de nos frères et sœurs déplacés internes »

Le don est composé de cinq tonnes de céréales (riz, maïs), de vêtements, et de détergents.

Tout en exprimant sa gratitude aux donateurs, Rasmata Sawadogo profite de l’occasion pour soumettre les doléances des réfugiés. « Nous souffrons ici. On ne peut finir de citer les problèmes. Les plus urgents sont ceux liés au logement, à l’alimentation, à l’eau, à la santé. On veut, plus que tout, retourner chez nous aussi, mais sincèrement, avec le traumatisme qu’on a vécu en venant ici, on a peur », se lamente-t-elle.

« Nous sommes heureux de recevoir ce don aujourd’hui », s’exclame Rasmata Sawadogo

Elle exhorte donc les autorités à prendre leurs problèmes à bras le corps. « Nous demandons aux autorités de jeter un regard sur notre cause et de nous aider parce que ce que nous vivons est terrible. Chaque jour qui passe, nous nous posons des questions sur ce que nous allons devenir. Le plus grand problème, ce sont les enfants qui grandissent. Il faut que les dirigeants interviennent vite pour que leur avenir ne soit pas remis en cause », a-t-elle souhaité.

Erwan Compaoré
Lefaso.net

Plaies saisonnières chez l’enfant : Les conseils de Dr (...)
Lutte contre le tabagisme au Burkina : L’ancien ministre (...)
Burkina Faso : L’amicale des femmes de Bank of Africa (...)
Bien-être des employés au Burkina : Le directeur pays de (...)
Dédougou : Des femmes d’OSC et de partis politiques à (...)
Distinction Nansen pour les réfugiés 2021 : Les (...)
Investir au Burkina : www.businessprocedures.bf, la (...)
Burkina Faso : Le SPONG met en place un groupe (...)
Burkina : Le Forum national de réconciliation se tiendra (...)
Massacres de Solhan et Seytenga : Les ressortissants (...)
Mois de la famille et de l’enfant au Burkina : « Aucun (...)
Burkina/Indemnisation des victimes : « Les choses (...)
Situation nationale : Le collectif des OSC de la (...)
Burkina : L’organigramme du ministère des Affaires (...)
Formation et insertion professionnelle au Burkina Faso (...)
Âge de la Ménopause : Les recettes du Pr Charlemagne (...)
Burkina/Santé : Un nouveau projet pour améliorer la lutte (...)
Promotion de la paix au Burkina : Le ministre de la (...)
Nayala : Rencontre avec des producteurs pour des essais (...)
Ouagadougou : Une crise foncière divise les habitants de (...)
Problèmes fonciers à Yagma : « Toute activité de vente et (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 30744

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés