Actualités :: Mine de Perkoa : Des journalistes et des ministres descendent dans la mine (...)

Vingt-huit jours après les inondations qui ont bloqué les huit travailleurs de la mine de Perkoa dans le sous-sol, le ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale, Bassolma Bazié, et deux de ses collègues sont descendus dans la mine souterraine jusqu’à la strate 580 avec les journalistes, afin d’apprécier l’évolution des travaux de recherche et de pompage. Ce fut l’occasion pour la délégation ministérielle de saluer l’administration de la société minière et l’équipe technique pour l’effort fourni ainsi que les trois chefs coutumiers de la localité pour leur soutien.

*Accompagné de l’ancien Premier ministre Luc Adolphe Tiao, de Valérie Kaboré, ministre en charge de la Communication, et de Jean Alphonse Somé, ministre des Mines, Bassolma Bazié a conduit l’équipe des hommes de médias dans la mine souterraine, le vendredi 13 mai 2022. L’objectif était, selon lui, de permettre aux journalistes de constater de visu l’évolution des travaux, pour après donner l’information juste.

La délégation ministérielle, conduite par le ministre Bassolma Bazié.

Sur un total de douze places accordées pour la descente, sept places ont été attribuées aux médias dont trois pour les médias internationaux et quatre pour les nationaux. Le reste a été accordé au ministre Bassolma Bazié, qui était chargé par les chefs coutumiers de faire des rites au sous-sol, à la ministre Valérie Kaboré et à l’ancien Premier ministre Luc Adolphe Tiao, venu en tant que fils de la localité.
Ce dernier, actuellement député à l’Assemblée législative de la transition, a salué l’engagement du gouvernement dans la gestion de la crise et espéré une fin heureuse.

Une vue partielle de l’intérieur du sous-sol

Pour la ministre de la Communication, Valérie Kaboré, il était important pour elle de faire ce déplacement sur la mine pour accompagner les médias, et assister la cellule de crise mise en place depuis bientôt trois semaines. Elle n’a pas manqué d’encourager les familles des mineurs bloqués et de remercier tous les chefs coutumiers pour leur accompagnement.

A 7,43 mètres de la chambre de refuge

Notons qu’à ce jour (13 mai 2022), les équipes de sauvetage sont à 7,43 m de la chambre de refuge où l’on espère retrouver les huit travailleurs de la mine bloqués depuis le 16 avril 2022. En rappel L’inondation a drainé une quantité d’eau estimée à environ 165 millions de litres. À ce jour, ce sont environ 45 millions de litres d’eau qui ont été vidés des galeries. Ainsi, pour la journée du jeudi 12 mai, c’est un volume de 2,3 millions de litres d’eau qui a été pompé grâce en grande partie à l’appui du gouvernement qui a accéléré l’installation et la mise en service de nouvelles pompes électriques. Une situation que le directeur général de Nantou Mining, Hein Frey, ne manque pas de saluer. Il rassure que les travaux de recherche évoluent très bien vers la chambre de refuge. Le directeur général a aussi précisé que le drame de Perkoa est un évènement qui se produit une fois tous les 200 ans ; donc très rarement.

La délégation ministérielle a salué l’engagement des chefs traditionnels

Quant au président-directeur général de Trevali (propriétaire de la société Nantou Mining), Ricus Grimbeek, il a également salué le soutien et l’appui du gouvernement burkinabè dans la situation que traverse sa firme actuellement. Il a aussi rassuré que tous les efforts vont se poursuivre afin de retrouver les huit mineurs coincés dans le sous-sol de Perkoa.

Prise en charge psychosociale

Le ministre de la Santé, Robert Kargougou, et le secrétaire général du gouvernement et du conseil des ministres, Sosthène Dingara, se sont joints par la suite à la délégation. Ils ont été aux côtés de leurs collègues déjà présents sur place pour saluer l’administration, l’équipe technique de la mine et les sapeurs-pompiers pour le précieux travail qui est abattu. Bassolma Bazié a saisi l’occasion pour inviter la mine à mettre un accent particulier sur la prise en charge psychosociale des parents des victimes et de l’ensemble des travailleurs de l’entreprise.

Une vue de la quantité d’eau dans le souterrain

La dernière étape fut la visite aux trois chefs coutumiers (Perkoa, Sanguié et Réo) pour leur traduire la reconnaissance du gouvernement et les inviter à continuer d’intercéder auprès des ancêtres afin que les huit mineurs soient retrouvés sains et saufs. Le compte-rendu de la mission aux parents des victimes au haut-commissariat de Réo a mis fin à la journée.

Le staff managérial de la mine de Perkoa a loué les efforts du gouvernement

Prince Omar
LeFaso.net

Gratuité des soins de santé au Burkina : 3,4% des (...)
Boucle du Mouhoun : Lancement de la phase II du projet (...)
Caisse nationale d’assurance maladie universelle : (...)
Burkina Faso : Une population extrêmement jeune et (...)
Assurance au Burkina : La GA ouvre une agence à Borgo (...)
Association Action pour un monde meilleur : Pour le (...)
Modernisation de l’administration : Le ministre de la (...)
Agriculture : Des semences améliorées pour des ménages (...)
Baccalauréat 2022 au Burkina : 182 candidats admis sur (...)
Burkina : Un nouveau projet pour promouvoir la (...)
Programme population au Burkina : L’ISSP tient un (...)
Sécurité : Le projet « Renforcer la sécurité des frontières (...)
Ministère de la Santé : Deux documents stratégiques en (...)
Religion : La fête de la Tabaski sera célébrée le 9 (...)
Burkina/Lutte contre le paludisme : Les journalistes (...)
Éducation de la jeune fille au Burkina : Le comité de (...)
Burkina : Les chefs traditionnels réitèrent leur (...)
Santé au Burkina : CICDoc offre du matériel biomédical (...)
Journée de solidarité 2022 : Des producteurs du (...)
Burkina : Un exercice militaire prévu le jeudi 30 juin (...)
Éducation au Burkina : Le ministère de l’Education et (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 30723

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés