Actualités :: Ramadan à Ouagadougou : « Le Burkina Faso, malgré les épreuves qu’il traverse, (...)

Comme à l’accoutumée, les fidèles musulmans se sont réunis à la Place de la nation pour la grande prière marquant la fin du mois de jeûne, ce lundi 2 mai 2022.

Les fidèles musulmans en pleine prière

L’une des spécificités du mois de Ramadan est l’invite faite aux fidèles musulmans de se réunir pour implorer la grâce de Dieu. C’est pour honorer ce principe sacro-saint que ces derniers se sont réunis après un mois de jeûne, de partage et de prières, à la place de la nation de Ouagadougou, pour remercier Allah en cette journée marquant la fin du Ramadan.

Pour El Hadj Abdallah Ouédraogo, " la journée d’aujourd’hui nous invite à nous accepter dans nos différences et nous unir pour un mieux être ".

El Hadj Abdallah Ouédraogo, imam de la prière, a prêché le vivre-ensemble, la solidarité et l’acceptation de soi. Ainsi, il dit à ce propos : « Le mois de Ramadan nous rappelle que nous ne sommes pas différents les uns des autres et que nous sommes tous des frères et sœurs. La journée d’aujourd’hui est l’occasion pour nous de le témoigner. Le Ramadan nous invite à nous accepter malgré nos différences et à nous unir pour un mieux-être ».

Moussa Koanda, président de la communauté musulmane estimé que la cohésion sociale est la clé pour un Burkina meilleur

Pour le président de la communauté musulmane, Moussa Koanda, cette fête « nous rappelle que le Burkina Faso, malgré les épreuves qu’il traverse, demeure un et indivisible. Nous sommes amenés à communier avec nos frères et sœurs des autres confessions religieuses. Nous devons le faire dans la bonne l’entente et la bonne humeur ». Pour lui, seule la culture de la cohésion sociale pourra permettre au Burkina de retrouver sa ferveur d’antan.

Le message du Saint Père à l’endroit des burkinabè est celui du partage, affirme l’abbé Johny Boya

Pour l’abbé Johnny Boya, secrétaire de la nonciature apostolique, qui a assisté à la prière, le message du Saint-Père à l’endroit des Burkinabè est celui du partage. « En ce jour de fête, le pape François nous invite tous à partager la joie et le pain », a-t-il dit, avant de conclure lui aussi que le contexte sécuritaire délétère du Burkina exige de nous « l’acceptation et l’amour du prochain ».

Erwan Compaoré (Stagiaire)
LeFaso.net

Assurance au Burkina : La GA ouvre une agence à Borgo (...)
Association Action pour un monde meilleur : Pour le (...)
Modernisation de l’administration : Le ministre de la (...)
Agriculture : Des semences améliorées pour des ménages (...)
Baccalauréat 2022 au Burkina : 182 candidats admis sur (...)
Burkina : Un nouveau projet pour promouvoir la (...)
Programme population au Burkina : L’ISSP tient un (...)
Sécurité : Le projet « Renforcer la sécurité des frontières (...)
Ministère de la Santé : Deux documents stratégiques en (...)
Religion : La fête de la Tabaski sera célébrée le 9 (...)
Burkina/Lutte contre le paludisme : Les journalistes (...)
Éducation de la jeune fille au Burkina : Le comité de (...)
Burkina : Les chefs traditionnels réitèrent leur (...)
Santé au Burkina : CICDoc offre du matériel biomédical (...)
Journée de solidarité 2022 : Des producteurs du (...)
Burkina : Un exercice militaire prévu le jeudi 30 juin (...)
Éducation au Burkina : Le ministère de l’Education et (...)
Lutte contre les maladies tropicales négligées : Le (...)
Burkina : le monde de l’artisanat célèbre la journée des (...)
Insécurité alimentaire au Burkina : Environ 3,5 millions (...)
Burkina : La direction générale des douanes fait son (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 30702

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés