Actualités :: Éducation préscolaire au Burkina : L’épanouissement des enfants au cœur du (...)

L’ONG Asmae Burkina a lancé officiellement ce jeudi 21 octobre 2021 à Ouagadougou, son projet dénommé "Pour une petite enfance épanouie". Ce projet vise l’accompagnement social des enfants de moins de six ans d’une part, et la généralisation de l’outil pédagogique ”Yam Wekré” avec la collaboration de ses partenaires et du ministère de l’Éducation nationale de l’autre.

L’accès aux services de développement de la petite enfance au Burkina Faso reste à un stade embryonnaire avec seulement trois crèches publiques et un taux de préscolarisation de 6%, malgré les efforts et les investissements de l’Etat. Ces chiffres sont malheureusement encore plus faibles dans les zones ciblées par les attaques terroristes.

Améliorer le taux de préscolarisation et l’accès aux services pour l’épanouissement des enfants dans un contexte sécuritaire sans précédent est un défi que veut relever l’ONG Asmae avec le soutien de ses partenaires et du ministère en charge de l’éducation nationale.

Vanessa Konaté, représentante pays de l’ONG Asmae.

C’est avec cette vision que Asmae a lancé officiellement son projet intitulé ”Pour une petite enfance épanouie” afin de toucher du doigt les réalités des besoins des enfants de moins de six ans dans les régions du Centre, des Hauts-Bassins, de la Boucle du Mouhoun et du Nord. Cela en vue d’apporter une réponse conséquente à tout ce qui pourrait constituer un obstacle à leur épanouissement.

« Nous avons aujourd’hui la joie d’accompagner le ministère de l’Education nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales (MENA/PLN) et nos partenaires communautaires pour appuyer le passage à l’échelle de l’intervention précoce et de l’utilisation de l’imagier ”Yam Wekré” », a déclaré Vanessa Konaté, représentante pays de l’ONG Asmae.

Atteindre un taux de 15% de préscolarisation d’ici à 2025

Ces actions ont pour but, selon la représentante de l’ONG, de donner accès à des services de la petite enfance appropriés et adaptés au contexte de vie d’un plus grand nombre d’enfants et qui permettent leur développement sociocognitif.

Un aperçu des 310 images de l’imagier ”Yam Wekré”

”Yam Wekré”qui signifie « éclosion de l’intelligence » est un imagier composé de 310 images réparties en 29 thèmes (la famille, les animaux...) toutes élaborées sur la base du programme préscolaire.
« Grâce à ces images-là, l’animateur, l’éducateur et les petites mamans ou petits papas peuvent créer de nombreuses activités pédagogiques en utilisant le ”Yam Wekré” qui permet aux enfants d’apprendre en s’amusant », a expliqué la responsable projets et partenariats, Rozenn Kiendrebéogo.

Rozenn Kiendrebéogo, responsable projets et partenariats

L’outil ”Yam Wekré” va permettre de développer chez les enfants, selon Rozenn Kiendrebéogo, des compétences psychomotrices et psychoaffective grâce aux travaux de groupes, mais aussi de développer leur langage dans les Centres d’éveil et d’éducation préscolaire (CEEP), les “Bissongo” et les zones à fort défi sécuritaire.
« Certes, le taux de préscolarisation est faible. Mais avec la stratégie en cours, nous voulons atteindre un taux de 15% à l’horizon 2025. Nous sommes en train de développer des “centres multi accueil” qui représentent un dispositif léger qui seront installés dans les marchés, les écoles de formations professionnelles et partout où il y a un besoin », a confié Etienne Gnoumou, directeur de l’éducation préscolaire.

Etienne Gnoumou, directeur de l’éducation préscolaire

Le projet, cofinancé par Asmae et l’Agence française de développement (AFD), à hauteur d’environ 700 000 euros - soit plus de 400 millions de francs CFA -, sera mis en œuvre jusqu’en juillet 2024. Les actions entreprises durant la phase du présent projet devraient pouvoir toucher 1 000 enfants dont au moins 300 seront identifiés et référés vers des services appropriés. Par ailleurs, 105 structures utilisatrices de l’imagier interviendront au moins auprès de 7 800 enfants.

Dans l’optique d’atteindre le maximum d’enfants possible, l’ONG Asmae lance un appel à l’ensemble des acteurs œuvrant dans l’éducation préscolaire pour une synergie d’actions en vue de toucher l’ensemble des treize régions du Burkina Faso.

Hamed NANEMA
Lefaso.net

Burkina : Des nominations au sein des Forces armées (...)
Burkina/Centre-est : Deux personnes assassinées, pour (...)
« Je slam pour la sécurité routière » : La 1re édition (...)
Pratique de l’excision au Burkina : Les leaders (...)
Burkina Faso : Le REN-LAC organise un atelier pour (...)
Energies renouvelables : Les pays de l’UEMOA penchent (...)
Réouverture des frontières au Burkina : Le ministre de la (...)
Éducation au Burkina : Scolariser les filles dans des (...)
Burkina : Appel à dons au profit des déplacés internes de (...)
Deuxième édition du « Programme Sentoo » : La première (...)
Projet biodigesteur : La Croix-rouge burkinabè vole au (...)
Burkina : La maladie ulcéreuse au cœur du 2e congrès des (...)
Sécurité alimentaire en Afrique de l’Ouest : Les (...)
Bobo-Dioulasso : Des prestataires de santé formés sur le (...)
Ministère en charge de l’éducation : Un atelier pour (...)
Projets routiers de l’Etat : Le Réseau national de lutte (...)
Journée mondiale de lutte contre le sida 2021 : Message (...)
Promotion des droits humains au Burkina : Un nouveau (...)
Lutte contre le cancer de l’utérus : L’ONG Jhpiego plaide (...)
Bobo-Dioulasso : Des jeunes formés au métier de (...)
Education au Burkina : Les élèves des enseignements (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 29211



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés