Actualités :: Réduction des inégalités : Un consortium d’OSC plaide auprès de Zéphirin (...)

Un consortium d’organisations de la société civile a rencontré, ce vendredi 11 septembre 2020 à Ouagadougou, le président de l’Union pour le progrès et le changement (UPC), Zéphirin Diabré. Les deux parties ont parlé de la réduction des inégalités recensées au Burkina Faso à travers leur prise en compte dans les différentes offres politiques durant l’élection présidentielle de 2020.

Pendant plus dune heure, les représentants du consortium d’Organisations de la société civile (OSC) ont échangé à bâtons rompus avec le président de l’Union pour le progrès et le changement (UPC), Zéphirin Diabré, sur la question de la réduction des inégalités au Burkina Faso. Le consortium est composé de quatre ONG et OSC que sont le Secrétariat permanent des organisations non-gouvernementales (SPONG), la Confédération paysanne du Faso, le Balai citoyen, l’Association des femmes juristes du Burkina Faso et l’ONG Oxfam.

Le candidat de l’UPC, Zéphirin Daibré recevant le manifeste sur les inégalités recensées au Burkina Faso par les organisations de la société civile

Ainsi, cette rencontre s’inscrit, selon la porte-parole du consortium, Roukiatou Ouédraogo, dans une campagne dénommée « Agir contre les inégalités » qui a été initiée par la société civile à l’endroit de tous les candidats déclarés à la présidentielle de 2020. Cela, dans le but d’attirer leur attention, précise-t-elle, sur les inégalités recensées au Burkina Faso et demander que les recommandations formulées soient intégrées dans les différentes offres politiques, pour une amélioration de la situation. Parlant des inégalités, la porte-parole a énuméré l’accès à l’éducation pour tous, l’accès à la terre, la question du genre, etc.

Les organisations de la société civile posent avec la candidat de l’UPC, Zéphirin Diabré

Selon Zéphirin Diabré, certaines inégalités évoquées sont réelles, mais pour d’autres, il a promis de faire une analyse profonde afin de voir ce quil sera faisable à son niveau.

Cet échange avec le président de l’UPC a été jugée satisfaisant par la porte-parole du consortium. Au-delà de ces rencontres avec les candidats déclarés à la présidentielle de 2020, renchérit Roukiatou Ouédraogo, il est également prévu des formations des journalistes, des OSC et même des citoyens, afin que la question des inégalités puisse être traitée à tous les niveaux de la société.

Yvette Zongo
Lefaso.net

Dori : Le Premier ministre échange avec les forces vives (...)
Liberté provisoire de Jean Claude Bouda : "Cela nous (...)
Burkina : Pascal Zaida et Marcel Tankoano alertent sur (...)
Justice : Jean Claude Bouda en liberté provisoire, 5 (...)
Réconciliation nationale : « Pourquoi avoir une haine au (...)
Roch Kaboré et la Réconciliation nationale : Le Mouvement (...)
UPC : Le Poé Naaba a démissionné
Assemblée nationale : La 7e Législature rend hommage à (...)
Burkina Faso : « Il faut une réconciliation au niveau de (...)
« Roch Kaboré a réhabilité Thomas Sankara sur tous les (...)
Législatives 2020 : Le tribunal administratif invalide (...)
Politique : L’Alliance pour la défense de la patrie veut (...)
Promesse de réconciliation nationale de Roch Kaboré : « (...)
Affaire Sankara : Ça avance au Burkina, ça traine en (...)
Volonté du président Roch Kabore à aller à la réconciliation :
Législatives de 2020 au Burkina : Le tribunal (...)
Elections législatives 2020 au Burkina : Le NDI coache (...)
Elections couplées de 2020 au Burkina : L’UPC forme ses (...)
Recours contre des articles modificatifs du code (...)
Elections de 2020 au Burkina : Des journalistes à (...)
Réconciliation nationale : « Nous allons régler la (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 10668

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés