Actualités :: Mouvement pour le Burkina du Futur : Roch Kaboré le candidat à la (...)

L’éventail de soutien à Roch Kaboré s’élargit avec le Mouvement pour le Burkina du Futur (MBF) qui l’a, à la faveur de son premier congrès extraordinaire (27-28 août 2020 à Ouagadougou), investi comme son candidat à la présidentielle du 22 novembre 2020.

Halhassane Sinaré appelle à la mobilisation générale autour du candidat Roch Kaboré

Par cet acte, le MBF (officiellement lancé en septembre 2019) s’engage à contribuer à la réélection du président du Faso sortant, « dès le premier tour ». Selon le responsable du parti, Halhassane Sinaré, cadre de l’Administration burkinabè (il fut entre autres préfet et haut-commissaire), ce choix de Roch Kaboré a été fait au bout d’un processus focalisé sur des critères de valeurs. « Roch Marc Christian Kaboré est un président qui a fait preuve d’adaptabilité et de mutabilité, tant pour l’économie, la santé… et de résilience dans sa gestion du pays. Pour cela, c’est l’homme de la solution pour le Burkina », justifie M. Sinaré, pour qui, Roch Kaboré est aussi un rassembleur.

Pengdwendé Clément sawadogo (deuxième à partir de là gauche) a porté le message de la majorité aux désormais camarades du MBF.

Invité au congrès au nom des formations et partis politiques de la majorité, Pengwendé Clément Sawadogo a salué une « mobilisation de qualité et de quantité » derrière le candidat Roch Kaboré, dont il est le porte-parole.
« L’opposition, consciente que chacun de ses candidats ne fait pas le poids, pense que l’union de ses neuf candidats pourra faire le poids au second tour. Mais nous ne parlons pas le même langage ; parce que nous sommes avec vous pour faire le coup K.O (victoire dès le premier tour, ndlr) », signe le conseiller spécial du président du Faso pour les questions d’économie et de développement, Pengwendé Clément Sawadogo.

Le directeur national de campagnes, Daouda Simboro, dirigera la troupe sur les fronts de la présidentielle et des législatives.

Le MBF, qui part également à la conquête des députés, a, au cours de la même instance, investi Daouda Simboro comme directeur national de campagnes (présidentielle et législatives). De Daouda Simboro, on retiendra entre autres qu’il a été élu député en novembre 2015 sous la bannière de l’UPC, chef de file de l’opposition politique au Burkina Faso, dont il fut également président du groupe parlementaire. Mais avec une dizaine d’autres députés de son parti, ils sont accusés d’accointance avec le Président de l’Assemblée nationale d’alors, Feu Dr Salifou Diallo (président du MPP à l’époque, parti au pouvoir).

La salle réservée à l’événement a refusé du monde

La création en août 2017 par ces derniers, d’un groupe parlementaire (Renouveau démocratique, RD) vient par la suite aggraver la crise entre eux et leurs camarades du parti, l’Union pour le progrès et le changement (UPC).
Si, jusque-là, ils n’ont pas officiellement démissionné ou été exclus de l’UPC, Daouda Simboro, lui, a démissionné en novembre 2019 de son poste de député pour occuper, dit-on, une responsabilité au sein d’une banque de la place.

La charge revient à cette équipe de conduire le parti jusqu’au prochain congrès statutaire.

« Le MFB, une force politique nouvelle : quelle vision pour un véritable renouveau pour le Burkina ? ». C’est sous ce thème que s’est tenu ce premier congrès extraordinaire, dont la clôture est intervenue en fin de matinée, ce vendredi, 28 août 2020, dans une salle du Palais de la jeunesse et de la culture Jean-Pierre Guingané pleine de participants.

Oumar L. Ouédraogo

Lefaso.net

Dori : Le Premier ministre échange avec les forces vives (...)
Liberté provisoire de Jean Claude Bouda : "Cela nous (...)
Burkina : Pascal Zaida et Marcel Tankoano alertent sur (...)
Justice : Jean Claude Bouda en liberté provisoire, 5 (...)
Réconciliation nationale : « Pourquoi avoir une haine au (...)
Roch Kaboré et la Réconciliation nationale : Le Mouvement (...)
UPC : Le Poé Naaba a démissionné
Assemblée nationale : La 7e Législature rend hommage à (...)
Burkina Faso : « Il faut une réconciliation au niveau de (...)
« Roch Kaboré a réhabilité Thomas Sankara sur tous les (...)
Législatives 2020 : Le tribunal administratif invalide (...)
Politique : L’Alliance pour la défense de la patrie veut (...)
Promesse de réconciliation nationale de Roch Kaboré : « (...)
Affaire Sankara : Ça avance au Burkina, ça traine en (...)
Volonté du président Roch Kabore à aller à la réconciliation :
Législatives de 2020 au Burkina : Le tribunal (...)
Elections législatives 2020 au Burkina : Le NDI coache (...)
Elections couplées de 2020 au Burkina : L’UPC forme ses (...)
Recours contre des articles modificatifs du code (...)
Elections de 2020 au Burkina : Des journalistes à (...)
Réconciliation nationale : « Nous allons régler la (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 10668

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés