Actualités :: Budget de l’Etat gestion 2020 : Les députés adoptent la loi de finances (...)

A l’hémicycle, 98 députés sur les 127 membres de la VIIe législature ont examiné la loi de finances rectificative, gestion 2020. C’est par 88 voix pour et 10 abstentions que le texte a été adopté. Ainsi, la nouvelle configuration du budget de l’Etat, exercice 2020, se chiffre à 2233.316.662 000 en recettes et à 2518.456.662 000 en dépenses.

La présente loi rectificative permet donc de finaliser les ajustements nécessaires au regard de l’évolution du contexte socioéconomique et sécuritaire nationale. Dans cette loi rectificative, les mesures sociales ont été prises en compte, notamment la gestion de la fronde sociale. En tenant compte des ajustements annoncés, aussi bien en annulations qu’en ouvertures, dans la nouvelle configuration du budget de l’Etat, gestion 2020.

En matière de dépenses, les ajustements des prévisions ont été opérés dans le sens d’une annulation des besoins jugés moins prioritaires, afin d’offrir plus d’espace budgétaire. Ceci permettra de prendre en compte des nouvelles priorités dans le cadre des ouvertures dépenses. Au total les annulations de dépenses proposées s’élèvent à 222 milliards 028 millions de FCFA, soit 8.82 °/° des prévisions totales initiales de dépenses.

Membres du gouvernement

La charge financière de la dette pour montant de 10 milliards de FCFA, soit 8.11 °/° des prévisions initiales. Les dépenses d’acquisitions des biens et services pour un montant de 12 milliards 752 millions de FCFA, soit 6.42°/°. Les dépenses de transferts courants pour un montant de 31 milliards 188 millions de FCFA, soit 7.06°/° des prévisions initiales.

Les propositions d’annulations des dépenses en capital se chiffrent à 168 milliards 087 millions de FCCFA soit 19.18°/° des prévisions initiales. Le montant total des annulations au titre des ajustements proposés par le ministère et institutions se chiffre à 651 millions de FCFA. Il a été expliqué que les principales propositions d’ouverture de dépenses portent sur les dépenses liées à la mise œuvre du plan de préparation et de riposte à la covid-19. Mais aussi, la mise en œuvre des mesures sociales d’accompagnement des couches vulnérables ainsi que les mesures de mitigation des effets de cette crise l’économie nationale

E.k.S/Lefaso.net

Réconciliation nationale : « Pourquoi avoir une haine au (...)
UPC : Le Poé Naaba a démissionné
Roch Kaboré et la Réconciliation nationale : Le Mouvement (...)
Assemblée nationale : La 7e Législature rend hommage à (...)
Burkina Faso : « Il faut une réconciliation au niveau de (...)
« Roch Kaboré a réhabilité Thomas Sankara sur tous les (...)
Législatives 2020 : Le tribunal administratif invalide (...)
Politique : L’Alliance pour la défense de la patrie veut (...)
Promesse de réconciliation nationale de Roch Kaboré : « (...)
Affaire Sankara : Ça avance au Burkina, ça traine en (...)
Volonté du président Roch Kabore à aller à la réconciliation :
Législatives de 2020 au Burkina : Le tribunal (...)
Elections législatives 2020 au Burkina : Le NDI coache (...)
Elections couplées de 2020 au Burkina : L’UPC forme ses (...)
Recours contre des articles modificatifs du code (...)
Elections de 2020 au Burkina : Des journalistes à (...)
Réconciliation nationale : « Nous allons régler la (...)
Intention du président Kaboré sur l’éventuel retour de (...)
Code électoral 2020 : Le Conseil constitutionnel examine (...)
Assassinat de Thomas Sankara et de ses compagnons : Le (...)
Thomas Sankara : Le président Kaboré évoque un « espoir (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 10668

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés