Actualités :: Barreau du Burkina : La profession d’avocat en question

Les avocats du Burkina se sont réunis à

Bobo-Dioulasso du 19 au 20 décembre. D’abord en atelier sous-régional sur l’état des lieux de la profession d’avocat au

Burkina, ensuite pour la première assemblée générale de l’année judiciaire 2003-2004.

Organisées par le conseil de l’Ordre

des avocats et le Bâtonnier, ces deux rencontres ont permis aux membres du barreau burkinabé de s’informer sur l’histoire et

l’état actuel des lieux de la profession d’avocat. Elles leur ont également permis de lire ensemble le cadre légal et

réglementaire de leur profession, d’échanger ensemble pour avoir une compréhension commune des lois et décrets qui les

régissent, de leurs droits et obligations vis-à-vis de leurs clients, des autorités et des tiers.

Les prérogatives du

bâtonnier et du Conseil de l’Ordre ont été un autre point desdites rencontres. Par ailleurs, les avocats burkinabè ont échangé

sur les tendances souhaitables de la réglementation supplétive et complémentaire nécessaire à mettre en place par le Conseil de

l’Ordre afin de disposer d’un ensemble de règles, lois, décrets et règlement intérieur susceptibles d’améliorer leurs

prestations. Enfin, ils ont revu ensemble les conditions pécuniaires de la profession.

Sur ce dernier point, c’est du

barème indicatif des coûts de prestations des avocats qu’ils ont discuté. Même s’il paraît au prime abord, sangrenu,

critiquable et discutable, il est de plus en plus généralisé, dira le bâtonnier Barthélemy Kéré parce qu’ "il apparaît comme

une base commune de référence, utilisable par le bâtonnier lorsqu’il est saisi de contestation d’honoraires, il est le guide

du principe de modération qui s’impose à l’avocat dans la fixation des honoraires".

En outre, de 1995 (quand les

avocats avaient arrêté ensemble un barème indicatif) à 2003, huit années "d’expérience pratique" obligent, affirme -t-il, à la

relecture du barème indicatif des honoraires. Et pour cause ! "De plus en plus, nos clients protestent contre le coût élevé de

la justice, à la suite de l’adoption de nombreux systèmes de tarification des actes des huissiers de justice", a conclu le

bâtonnier Barthélemy Kéré.

L’inculpation de Maître Farama Prosper par le juge d’instruction militaire dans le courant

de la semaine dernière ainsi que la tentative présumée de coup d’Etat et l’ouverture de l’information militaire qui en a

découlé, ont été évoquées par les avocats à Bobo-Dioulasso afin de rappeler aux uns et aux autres l’unité et la cohésion

nécessaires pour le renforcement de leur profession. Profession qui, soutient le Bâtonnier du Burkina Faso, "est au coeur de

l’Etat de droit".

Le Bâtonnier et des avocats du Niger ont pris part à ces rencontres parrainées par le maire de la

commune de Bobo-Dioulasso. Notons que c’est la première fois que les avocats du Burkina (au nombre de 122) se sont réunis tous

ensemble depuis l’élection en juin dernier du conseil de l’Ordre et du Bâtonnier.

Urbain KABORE
Sidwaya

Burkina Faso : Les chefs militaires apportent leur (...)
Burkina : « Il n’y a pas de raison que des gens meurent (...)
Burkina : « Nous devons faire en trois mois ce qui (...)
Burkina : Damiba a posé sept conditions avant de rendre (...)
Burkina Faso : « La situation est sous contrôle », (...)
Situation trouble au Burkina : La CEDEAO soutient le (...)
Burkina : « Le pouvoir est banalisé et est devenu un jeu (...)
Dédougou : La population brise le silence et apporte son (...)
Dépolitisation de l’armée burkinabè : Le vœu cher d’un (...)
Soutien au coup d’État du 30 septembre au Burkina : La (...)
Situation trouble au Burkina : L’UNIR/MPS appelle le (...)
Situation trouble au Burkina : Alpha Barry dément sa (...)
Coup d’Etat du 30 septembre 2022 au Burkina : Des (...)
Situation trouble au Burkina : "Le pouvoir de gestion (...)
Situation trouble au Burkina : « Notre pays est déjà en (...)
Burkina : Les secrétaires généraux de ministères (...)
Crise militaire au Burkina Faso : Le CNAPE souhaite (...)
Situation trouble au Burkina : « Bilgo n’est à la (...)
Situation trouble au Burkina : Des dégâts au domicile de (...)
LCL Paul-Henri Damiba : « Je déments formellement m’être (...)
Situation trouble au Burkina : Le Centre de formation (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11886



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés