Actualités :: Opposition burkinabè : Le chef de file sonne la charge

L’homme est connu pour être pondéré, choisissant ses mots pour ne pas tomber dans un radicalisme jugé infructueux. Mais cette fois, Gilbert Ouédraogo hausse le ton. Les enjeux sont énormes : le décret d’application du statut de chef de file de l’opposition piétine et le parti de l’éléphant en cette année électorale entend assumer son rôle.

2005 sera-t-elle l’année de "démonstration et d’affirmation politiques" pour l’ADF/RDA ? En tout cas, tels sont les voeux de son secrétaire général, Fahiri Somda. Et le président du parti, Gilbert Noël Ouedraogo, semble s’inscrire dans cette perspective.

Devant les membres du Bureau exécutif national et en présence de représentants de partis politiques invités, le président Ouédraogo a réaffirmé la nécessité pour le gouvernement de prendre le décret d’application consacrant le statut de chef de file de l’opposition. Le Burkina, dira-t-il, est entré dans l’histoire de la sous-région comme le précurseur de cette question. Elle constitue une avancée démocratique. Mais elle tarde à se concrétiser.

La question du chef de file n’est pas l’affaire seulement de l’opposition, ni celle d’un parti. Elle est l’affaire de tous, selon le premier responsable de l’ADF/RDA, qui s’exprime en ces termes : "Elle est l’affaire de la majorité, elle est l’affaire de l’Exécutif, qui a l’obligation de veiller à l’application de la loi". Pour le parti de l’éléphant , il n’y a aucun obstacle à la mise en oeuvre du décret. Il rappelle cependant que le Premier ministre s’était engagé sur le dossier.

L’ADF/RDA est claire : le parti participera à l’élection présidentielle. La candidature unique de l’opposition n’est pas à l’ordre du jour. Il y a encore des obstacles : "trop de méfiance et de querelles de personnes" estime, Gilbert Ouédraogo.

Quant aux municipales, le parti s’organise déjà en interne. L’agenda politique prévoit la convocation du congrès en juin. Celui-ci sera précédé de la réunion du Bureau politique national, en avril et des conférences organisées par les structures du parti (femmes, anciens, jeunes cadres...). Au niveau de la préparation des élections, des comités seront créés, qui détermineront les thèmes de campagne, les critères de désignation des candidats du parti...

En outre, il est prévu une tournée du président du parti à travers le pays, à la rencontre des structures de base. Tout cela devra être achevé avant le congrès de juin qui parachèvera le toilettage des textes du parti avant de créer plus de transparence dans sa gestion et une meilleure expression démocratique.

L’année 2005 s’annonce donc comme celle du défi et Gilbert Ouédraogo invite déjà tous les éléphants dispersés à "réintégrer la maison mère". Cette rencontre a vu la réaffirmation du partenariat qui se développe entre le chef de file de l’opposition et la Coordination des partis extraparlementaires (COPEP). A cette dernière, le président de l’ADF/RDA a décerné une "mention spéciale pour son engagement pour la mise en oeuvre du statut du chef de file de l’opposition.

Commentant l’actualité de l’année 2004, une minute de silence a été observée en mémoire des victimes du tsunami. Tout en saluant l’augmentation des salaires au plan national, il a invité le gouvernement à lutter contre l’inflation et " la hausse vertigineuse des prix". L’ADF/RDA estime que l’opération de démonétisation "gagnerait à être améliorée car elle est source d’inflation".

Par Abdoulaye TAO
Le Pays

Accusation de déstabilisation de la transition : Le (...)
Affaire 2000 soldats étrangers au Burkina Faso : Le (...)
Burkina : Des organisations féminines choquées par les « (...)
Élections 2024 au Burkina : La CODEL propose six (...)
Burkina : L’Assemblée législative de transition est (...)
Burkina : Ce qu’il faut retenir de la Déclaration de (...)
Déclaration de politique générale : Les parlementaires (...)
Manifestations « anti-françaises » à Ouaga : « Nos valeurs (...)
Burkina : « Il ne sera pas question de nous laisser (...)
Tensions foncières et de logements au Burkina : Une (...)
🔴Burkina : Déclaration de politique générale du Premier (...)
Burkina - MPSR 2 : Bien communiquer fait partie de la (...)
Burkina/Transition : Le Premier ministre va livrer sa (...)
Burkina Faso : Le Chef de l’Etat Ibrahim Traoré décide de (...)
Burkina : « On ne peut pas mobiliser toutes les forces, (...)
Burkina Faso : Serge Poda, un cadre supérieur de la (...)
Burkina : « On est au 9e coup d’Etat, mais ça n’a rien (...)
Remaniement du gouvernement Kyelem : De quoi est-il le (...)
Lutte contre le terrorisme : le Chef de l’Etat présente (...)
Assemblée législative de transition : La composante (...)
Burkina : Dr Ousmane Bougouma est élu Président de (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 12054



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés