Actualités :: MPS/Parti fédéral : Deux ans et 31 provinces investies
Dr. Emile Paré

Le parti du Dr Emile Pargui Paré a deux ans. A cette occasion, il a livré le message ci-dessous, qui fait le bilan de son action et dresse les perspectives.

Ce deuxième anniversaire MPS/Parti fédéral est placé sous le signe des préparatifs des élections municipales et présidentielles de 2005.
Peuple du Burkina Faso, militants et sympathisants du MPS/Parti fédéral, amis de notre parti.

Aujourd’hui 21 septembre 2004, le Mouvement du peuple pour le socialisme/parti fédéral a deux ans.
"- Mouvement du peuple pour traduire la dynamique du peuple engagé depuis 1990, et notre détermination à poursuivre la lutte du peuple restée inachevée, pour une vraie démocratie, pour un véritable Etat de droit ;
- Le socialisme, pour marquer notre opposition à la politique libérale actuelle du pouvoir en place et pour traduire le caractère progressiste du parti.
- Parti fédéral, pour exprimer la volonté du parti de faire de l’intégration des peuples africains, une question majeure et prioritaire ;
le MPS/Parti fédéral dans ce sens se considère comme la section burkinabè d’un futur parti socialiste fédéral (PSF), à l’échelle du continent africain."

Il y a un an, nous célébrions le 1er anniversaire du parti à Bobo-Dioulasso sous le signe "bilan et nouveaux défis". A Bobo, nous disions que dans la vie d’un parti, un an peut paraître dérisoire ; mais si l’on considère le contexte, les conditions de la naissance de ce parti, sa nature et les défis qu’il s’est posés, on peut dire qu’un an peut être riche en significations et en enseignements.

En examinant le parcours d’un an de la vie de notre parti, on peut constater les acquis et les victoires combien importants, remportés.

Ainsi en un an, le parti s’est implanté dans 70% du territoire, soit dans 31 provinces sur les 45 que compte le Burkina Faso ; ce qui traduit l’adhésion progressive de notre peuple aux idéaux du parti.

En un an, le parti s’est imposé sur l’échiquier politique national par ses prises de position courageuses et sans ambage sur les questions politiques d’actualité ; ce qui traduit la volonté des militants de défendre les justes causes et d’assurer le rôle d’avant-garde qu’il s’est assigné à sa naissance.

En un an, il a été mis sur pied, une union combattante de la jeunesse, l’UJS (Union des jeunes socialistes), confirmant par là, la volonté de faire de la jeunesse, "le fer de lance" de sa lutte.

L’unité de l’opposition, un objectif tactique et stratégique

En un an, le parti a travaillé activement au rapprochement entre les partis de l’Opposition, ce qui a abouti à la mise sur pied d’un Front démocratique, l’OBU (Opposition burkinabè unie), confirmant ainsi sa ferme volonté de faire de l’unité de l’opposition, l’objectif tactique et stratégique indispensable pour le succès de toute lutte, une alternative politique au Burkina Faso.

C’est fort de ces acquis inestimables, que le parti s’est fixé à Bobo trois défis majeurs à relever pour l’an II :
- 1) achever le processus d’organisation du parti avec pour objectif la mise en place d’une structure MPS/Parti fédéral dans chaque province de notre pays ;
- 2) doter les femmes de notre parti, d’une structure autonome de combat à l’image de celle de la jeunesse ;
- 3) poursuivre le travail de renforcement de l’unité

Commune de Loumbila : « Nous avons 31 villages et une (...)
Justice au Burkina : « Construire ensemble l’Etat de (...)
Rencontre statutaire avec le Conseil supérieur de la (...)
Commission de l’Informatique et des Libertés : La (...)
Cadre de concertation du CFOP : Eddie Komboïgo invite (...)
Nécrologie : Le MPP pleure la mort de Martin Gustave (...)
Burkina : Le président du Faso rencontre le Conseil (...)
Aziz Dabo, vice-président de la NAFA : « Il faut toujours (...)
Politique : L’UNIR/PS déclare son appartenance à la (...)
Réconciliation nationale : L’impunité ne sera pas (...)
Burkina : « Chacun est porteur d’une responsabilité pour (...)
Vie politique : Un ancien ‘’élément’’ de sécurité de Roch (...)
Burkina : La CENI offre 400 ordinateurs à l’Office (...)
Burkina : Le MPP appelle la classe politique et la (...)
Burkina : Zéphirin Diabré échange avec la commission (...)
Burkina : Le MPP "accompagne" certains de ses cadres à (...)
Incarcération de maires : « Le parti ne défendra pas (...)
Simon Compaoré rétorque au rapport du REN-LAC : « C’est (...)
Coût salarial des gouvernements de 2016-2020 : Seuls six (...)
Gouvernement Dabiré II : La Chambre des métiers loue la (...)
Coût salarial des gouvernements de 2016 à 2020 : Plus de (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 10836


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés