Actualités :: Burkina/Enseignement supérieur : L’innovation en technologie de (…)

Le Laboratoire d’innovations en technologies de l’information et de la communication pour l’enseignement et la formation (LITICEF) de l’Université virtuelle du Burkina Faso organise, du 10 au 12 mai 2023, un colloque international interdisciplinaire sous le thème : « Innovation (s) en technologie de l’information et de la communication pour l’enseignement et la formation ». Un partage d’expérience mais surtout de réflexions critiques afin de créer un environnement numérique innovant pour un apprentissage et un enseignement de qualité.

Les TIC constituent une opportunité pour revoir les approches pédagogiques. Cet évènement scientifique qui se tiendra du 10 au 12 mai 2023, a été conçu, à écouter le président du comité d’organisation, Dr Emile Ouédraogo, afin de nourrir la réflexion sur l’enseignement et l’apprentissage pour une formation de qualité en relation en lien avec la transformation digitale dans nos sociétés et nos universités. 55 communications scientifiques seront présentées. Dr Ouédraogo a soutenu que ce colloque ne prétend pas proposer des recettes à suivre ou des stratégies spécifiques mais plutôt de partager des connaissances, des réflexions critiques, etc., afin de créer un environnement numérique innovant pour un apprentissage et un enseignement de qualité.

Selon le président du comité d’organisation, Dr Ouédraogo, ce colloque ne prétend pas proposer des recettes à suivre ou des stratégies spécifiques mais plutôt de partager des connaissances, des réflexions critiques

« Innovation (s) en technologie de l’information et de la communication pour l’enseignement et la formation ». C’est sous ce thème que se tient cette rencontre scientifique. Des dires de la présidente du comité scientifique, Pre Afsata Paré Kaboré, le colloque se tient en présentiel et en ligne sous forme de sessions de communications simultanées suivant quatre grands axes thématiques. Ce sont : « TIC, mesures et évaluation en éducation et formation » ; « Didactique des disciplines et numérique » ; « Pédagogie universitaire numérique » ; « Intelligence artificielle et éducation ». Selon Pre Paré, ce premier colloque est déjà satisfaisant au regard de la participation, au regard de l’investissement et de l’engagement de chacun et chacune des participants (es). « Nous espérons qu’à l’heure du bilan nous aurons un bilan très satisfaisant » a-t-elle terminé.

la présidente du comité scientifique, Pre Afsata Paré Kaboré, a mentionné que le colloque se tient en présentiel et en ligne

Les TIC sont incontournables surtout pour une université qui se dit virtuelle. C’est la conviction de la secrétaire générale de l’Université virtuelle du Burkina Faso, Laurencia Elodie Bazyomo. A l’en croire, nul ne peut contester l’importance des TIC. Elle en veut pour preuve la présente rencontre qui se tient aussi bien en présentiel qu’en ligne. C’est d’ailleurs pour cette raison, a-t-elle fait savoir, que le Burkina Faso a mis en place l’Université virtuelle en vue de mettre en œuvre les programmes et les projets d’enseignement et des formations à distance dans le cadre des formations initiales et continues conformément aux principes de développement durable. « Afin de concrétiser cette approche, l’Université virtuelle a mis en place un laboratoire d’innovation en technologie de l’information et de la communication d’enseignement et de la formation (LITICEF) », a précisé Mme Bazyomo.

La SG de l’Université virtuelle du Burkina, Laurencia Elodie Bazyomo, a représenté le président de l’université à la cérémonie d’ouverture du colloque

Elle est convaincue que les résultats de recherches de ce laboratoire contribueront à améliorer l’enseignement, l’éducation et la formation au Burkina Faso à l’heure du numérique. Il constitue aussi pour les enseignants, non seulement un cadre d’échange et de réflexion pour améliorer et innover les pratiques d’enseignement mais leur offre aussi un nouveau champ de recherche pour approfondir les pédagogies didactiques et d’ingénierie d’information adaptées.

Obissa Juste Mien
Lefaso.net

Burkina/Justice : Le parquet a requis 24 mois (…)
Dossier dit « appel à incendier le Palais du Mogho Naaba (…)
Burkina/Santé : « Malgré des avancées dans la lutte, le (…)
Royaume Gulma : D’où viennent les Moyenga ?
Liptako-Gourma /Afrique centrale : Des OSC s’inquiètent (…)
MANSA : Vers une décolonisation des savoirs en Afrique (…)
𝐌𝐨𝐛𝐢𝐥𝐢𝐬𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐝𝐞𝐬 𝐫𝐞𝐜𝐞𝐭𝐭𝐞𝐬 : 𝐥𝐚 𝐃𝐢𝐫𝐞𝐜𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐠é𝐧é𝐫𝐚𝐥𝐞 𝐝𝐞𝐬 (…)
Recrutement de 2000 élèves sous-officiers de Police : (…)
Access International Studies devient Access International
Burkina/ Conseil national du patronat : Edouard (…)
Burkina : Le Programme statistique national 2023 affiche (…)
Série de soutenances des textiliens de l’Ecole (…)
Divagation des animaux à Ouagadougou : Plus de 500 bêtes (…)
6e édition de la cérémonie « Médaille Thomas Sankara » : (…)
Boucle du Mouhoun : Le directeur général de la Sofitex (…)
Burkina/Sécurité routière : Les véhicules de transport (…)
Santé : Le vaccin contre la rage a « un double rôle à la (…)
Le « Livre Blanc » de l’Enseignement supérieur, de la (…)
Prise en charge des enfants vulnérables et enfants en (…)
Burkina/ Cohésion sociale : La première session du (…)
Burkina Faso : Des directeurs des services d’informations à

Pages :



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés