Actualités :: Sondage d’opinion IRSOA-MPSR2 : Ibrahim Traoré, Lassina Zerbo, Emmanuel (...)

Suite aux évènements du 30 septembre ayant entraîné la mise à l’écart du lieutenant-colonel Paul Henri Damiba, l’institut de sondage Apidon a réalisé un sondage assez rapide en ligne suite. Plus d’un millier de répondants ont accepté de livrer leur opinion.

« Le choix de ce sondage d’opinion procède du souhait d’éclairer, de donner quelques pistes pour la gouvernance du pays et aussi quelques informations, qui approfondis, permettront d’éviter des écueils inutiles dans un élan de capitalisation intelligente », précise l’IRSOA.

En tout, 63% des répondants se déclarent « joyeux » suite au coup d’Etat du 30 septembre. 10,98% se disent « surpris » ; 8,36 % « tristes » ; 3,31 éprouvent un « dégoût » et 1,05% se disent en « colère ».

Le lieutenant-colonel Paul Henri Sandaogo Damiba évincé, c’est le capitaine Ibrahim Traoré qui a pris les commandes du MPSR. Pour 68% des répondants du sondage, le choix du capitaine Traoré comme président du MPSR est un bon choix. 4% des sondés considèrent que ce choix n’est pas le bon.

Etre « visionnaire, ferme et jeune », voici les trois principaux profils du futur président du Faso qu’il faut pour séduire les répondants. Pour 77,18 % d’entre eux, il doit être visionnaire, pour 51, 05 % il doit être ferme tandis que 42,25% le préfèrent jeune, 38,41% mature, 35,80 % humble et 20,56% autoritaire. « Il ne faut pas avoir la tentation de sommer les pourcentages. Cela donnera un résultat aberrant d’autant plus que la question est à choix multiple », explique l’institut Apidon.

Le trio préféré à la tête de l’Etat est le capitaine Ibrahim Traoré (53,05 %), l’ex Premier ministre Lassina Zerbo (9,41%) et le lieutenant-colonel Emmanuel Zoungrana (4,97%). Notons que 7% des répondants préfèrent une personne inconnue du public (pourcentage supérieur à celui du LCL Zoungrana).

Une fois l’oiseau rare pour diriger le Burkina connu, 92,33 % des répondants placent la lutte contre le terrorisme comme la toute première des priorités, la lutte contre la vie chère comme priorité n°2 (43,82%) et le retour à une stabilité politique comme priorité n°3 (33,80%). Pour 86% des répondants, le nouveau chef de l’Etat doit être à l’écoute du peuple. Il doit aussi être honnête pour 83,71% sincère pour 74,39% et franc (65,42%). A ce niveau aussi prévient l’institut, il ne faut pas avoir la tentation de sommer les pourcentages. Cela donnera un résultat aberrant d’autant plus que la question est à choix multiple.

Pour 74,98 % des sondés, il est nécessaire que le pays ait un Premier ministre, contre 25,02 qui pensent le contraire. Par ailleurs, 64,25 % des répondants estiment qu’une Assemblée nationale sous la transition n’est pas nécessaire, contre 27,38% qui pensent le contraire et 8,37% qui n’en n’ont pas la moindre idée.

Il convient de noter qu’il s’agit d’un sondage en ligne non probabiliste, qui, tout en résumant l’avis de plus d’un millier de citoyens de tranches d’âges, de sensibilités et de régions diverses, ne permet pas une extrapolation en toute rigueur statistique, tient à préciser l’IRSOA. Cela n’enlève en rien la qualité des résultats, une triangulation par des données qualitatives aurait par ailleurs très probablement apporter de la caution, ajoute l’institut. Aussi, pense-t-il, ces avis récoltés méritent attention notamment pour les attentes, priorités et inquiétudes.

Lefaso.net

Pour consulter le sondage

Gestion du foncier au Burkina : le gouvernement met en (...)
Sanctions contre le Niger : Le président du CDP en (...)
Burkina / Évaluation des membres du gouvernement : Nandy (...)
Burkina / Évaluation des membres du gouvernement : (...)
Burkina / Crise sécuritaire : « La résolution passe aussi (...)
Burkina : « Il faut réviser la charte pour permettre à la (...)
Burkina Faso : Le capitaine Ibrahim Traoré échange avec (...)
Enlèvement de Me Guy Hervé Kam : L’opposant sénégalais (...)
Hommage à Bongnessan Arsène Yé, metteur en scène des (...)
Burkina : Une semaine après l’enlèvement de Hervé KAM, (...)
Burkina / Retrait des pays de l’AES de la CEDEAO : Des (...)
Retrait des Etats de l’AES de la CEDEAO : « Nous partons (...)
Sécurité du président : « Pour ma personne, je n’ai pas (...)
Burkina : « On va organiser les élections comment à (...)
Pr Hamidou Sawadogo : « Le retrait du Burkina, du Mali (...)
Retrait des pays de l’AES de la CEDEAO : L’Union (...)
Les Etats du Liptako Gourma quittent la CEDEAO : La (...)
Burkina : Le chef de l’Etat, Capitaine Ibrahim Traoré, (...)
Burkina/Politique : Eddie Komboïgo demeure le « seul et (...)
Burkina / Gouvernance : Toute justice doit être défendue, (...)
Burkina / Politique : Le CDP s’insurge contre la (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 12453


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés