Actualités :: Réconciliation au Burkina : Le nouveau président du RPI, Raphaël Kouama, (...)

Le Rassemblement patriotique pour l’intégrité (RPI) a tenu, le samedi 16 juillet 2022, son premier congrès ordinaire. Des moments d’introspection qui ont permis de faire le bilan des activités du parti depuis sa création en 2019. A l’issue de ce congrès, Raphaël Kouama a été élu président. Celui-ci compte faire du RPI une force politique majeure au Burkina Faso d’ici à 2024.

Porté sur les fonts baptismaux le 3 décembre 2019, le Rassemblement patriotique pour l’intégrité (RPI) a tenu, le samedi 16 juillet 2022 à Ouagadougou, son premier congrès ordinaire. « Améliorer l’ancrage du RPI dans un contexte sécuritaire national difficile », c’est le thème qui a été choisi par les congressistes. A l’issue du congrès, Raphaël Kouama a été désigné pour présider à la destinée du parti qui prône un nouveau modèle social avec l’intégrité comme centre de gravité.

Le nouveau dirigeant dit mesurer l’immensité de la tâche et compte placer son mandat sous le signe de l’affirmation de la force de proposition du RPI, l’ancrage du parti comme force politique majeure au Burkina Faso et la promotion des valeurs cardinales du RPI, à savoir le patriotisme, l’intégrité et la justice.

Le président entrant veut placer son mandat sous le signe de l’ancrage du parti comme force politique majeure au Burkina Faso

A ce sujet, il a annoncé que le parti est en pourparlers avec une dizaine de partis politiques amis pour des alliances ou des fusions. « Nous reconnaissons que leurs apports feront du RPI (…) un parti fort, de rupture et de changement positif », a-t-il déclaré. Si le comité exécutif national est la cheville ouvrière des activités du parti, M. Kouama a rappelé que ce sont les militants, les militantes et les populations qui en sont le socle. Par conséquent, il a exhorté le comité à ne pas les oublier.

Jeremi Sawadogo occupe la vice-présidence du RPI

Le nouveau président du RPI a terminé ses propos non sans se prononcer sur la question de la réconciliation nationale. « Le RPI souhaite la réconciliation des fils et filles de ce pays. Le RPI veut et appelle avec toutes ses forces à la réconciliation sincère », a-t-il lancé. A cet effet, il a invité les autorités à s’inspirer de l’expérience du Rwanda en matière de réconciliation. Pour ce faire, Raphaël Kouama a demandé le parrainage du président Paul Kagamé pour la réconciliation nationale au Burkina Faso.

Les militants ont été appelés à accompagner le nouveau président Raphaël Kouama

De l’instauration du service militaire obligatoire

Deux recommandations ont été faites au cours de ce premier congrès ordinaire du RPI. Le premier est l’instauration du service militaire obligatoire au Burkina Faso dès l’âge de 18 ans. La seconde recommandation consiste à rendre obligatoire l’enseignement de l’éducation civique dans toutes les écoles publiques et privées du post-primaire.

Le président sortant, Inoussa Bilgo, a rappelé l’importance de ces assises statutaires du parti qu’il a dirigé pendant trois ans. Elles donnent, selon son entendement, l’opportunité aux militants et militantes de marquer leur solidarité envers toutes ces personnes déplacées et les forces de défense et de sécurité. Il a aussi salué la mobilisation « exceptionnelle » à l’occasion de ce congrès.

Le président sortant, Inoussa Bilgo, a présidé le RPI depuis sa création en 2019

En rappel, le RPI a été créé le 3 décembre 2019. Le parti a pu s’imposer sur l’échiquier politique national pour avoir pu se classer septième sur quinze partis politiques présents à la dernière Assemblée nationale. A ce jour, selon les congressistes, les structures ou les embryons de structures sont présents dans une trentaine de provinces sur les 45 que compte le Burkina Faso.

Obissa Juste MIEN
Lefaso.net

Politique au Burkina : Le front patriotique mobilisé (...)
Situation confuse à Ouagadougou : « Libérez Zoungrana ! » (...)
Confusion au Burkina Faso : Le LCL Damiba invite au (...)
Burkina Faso. : Situation toujours confuse à Ouagadougou (...)
Burkina Faso : Situation confuse à Ouagadougou ce 30 (...)
Burkina/ MPP : Roch Kaboré et Simon Compaoré instruisent (...)
Burkina : L’Unité d’action syndicale échange avec le (...)
Université Jean Moulin de Lyon : Blaise Compaoré risque (...)
77e AG des Nations unies : Le président Damiba demande (...)
Burkina : Alpha Barry, Bachir Ismaël Ouédraogo, Alpha (...)
77e AG des Nations unies : le Président du Faso est (...)
Burkina : « On a vu ces conférences de presse des OSC (...)
Affaire Boukary Dabo : Séni Kouanda, ancien président de (...)
Burkina/Politique : Nestor Batio Bassière « acte (...)
Impasse politico sécuritaire au Burkina : Le Front (...)
Burkina/Transition : La Génération de veille citoyenne (...)
Burkina Faso : Le parti « Rassemblement mains blanches » (...)
Journée internationale de la démocratie : Les élections, (...)
Burkina : Rumeurs sur une motion de destitution du (...)
Burkina, la défense perd sa tête : Le général Aimé (...)
Remaniement ministériel : Voici la nouvelle composition (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11844



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés