Actualités :: Commune de Kouka (Boucle du Mouhoun) : Les militants du CDP dénoncent une « (...)

Les militants du parti de l’épi et de la daba (le Congrès pour la démocratie et le progrès - CDP), section de la commune de Kouka, dans la Boucle du Mouhoun, ont tenu leur assemblée générale le vendredi 17 septembre 2021. Cette rencontre a été l’occasion pour les premiers responsables du parti de faire le point des activités menées ces temps-ci au sein du parti, et de dénoncer, disent-ils, la « mauvaise gestion » du maire de ladite commune.

Conformément aux textes, les militants du parti du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), section de la commune de Kouka, dans la région de la Boucle du Mouhoun, étaient en assemblée générale. Cette rencontre a été l’occasion pour ces militants de parler de la vie du parti, mais aussi de dénoncer la « mauvaise gestion » du maire de la commune de Kouka.

En effet, depuis quelques temps déjà, la question du foncier provoque des grincements de dents dans cette partie du Burkina Faso. C’est ce qui a amené des populations de ladite commune à organiser une marche de protestation, le vendredi 6 août dernier. A travers cette marche, les manifestants exigeaient plus de transparence dans la gestion du foncier à Kouka. Le secrétaire général du parti, Sibiri David Sanou, a fait savoir que cette marche n’était pas uniquement organisée par les militants du CDP, mais par les populations de Kouka qui, selon lui, « souffrent de cette gestion macabre » du maire.

« Le 6 août dernier, nous avons organisé une marche de protestation ici, dans la commune de Kouka. Contrairement à ce que les gens disent, cette marche n’a jamais concerné que les militants du CDP. La marche a plutôt été organisée par les populations de Kouka pour dénoncer la mauvaise gestion du maire. A l’issue de la marche, nous avons adressé une lettre au ministre en charge de l’Administration territoriale au maire de la commune, afin de pouvoir entrer en possession d’un certain nombre de documents sur la gestion du maire. Nous n’avons pas eu de réponse favorable malheureusement », a déploré David Sanou.

David Sanou, secrétaire général du CDP/Kouka.

A l’en croire, une lettre a également été envoyée au gouverneur de la région, sans une suite favorable. « Donc il était important que nous fassions le point à nos militants pour leur rendre compte de ce que nous avions entrepris », a-t-il ajouté. Avant de souligner que le véritable problème de Kouka est un problème de gestion.

« Non à la mauvaise gestion de la commune »

Il a affirmé que des conseillers municipaux auraient été « insultés et humiliés » pour avoir demandé le procès-verbal sur le budget de la commune. Et le document leur a été ainsi refusé. Par ailleurs, le processus de lotissement spécial engagé par le conseil municipal de Kouka, avec l’accord du gouvernement burkinabè, rencontre des difficultés.

Les militants du CDP ne sont pas contents de la gestion du foncier opérée par le maire qui, selon eux, ne tient pas compte de l’avis des chefs de village et des propriétaires terriens. C’est pourquoi, au cours de cette rencontre, ils n’ont pas manqué de dénoncer une « gestion macabre » du bourgmestre.

Pour les militants du CDP, c’est une « dictature » que les populations de Kouka subissent. « Le maire a eu une autorisation de lotissement mais malheureusement, sa démarche ne respecte pas les normes. C’est pourquoi les populations s’y opposent. C’est une dictature que le maire fait aux propriétaires terriens. Il abuse de son autorité pour retirer des terres à leurs propriétaires qui ne seraient pas du même parti politique que lui. Si tu n’es pas du MPP (Mouvement du peuple pour le progrès), tes champs te sont retirés pour le lotissement », a déploré le secrétaire général du CDP/Kouka, David Sanou.

« Fatigués de cette dictature absolue », ces militants ont souhaité que cessent les lotissements « mouta-mouta », sans le consentement des chefs de village et des chefs de terre. Ainsi, ils demandent aux autorités du pays de jeter un regard sur Kouka, afin de favoriser la « gestion vertueuse » de la cité. Au cours de cette assemblée générale, les militants ont affirmé que le CDP se porte bien à Kouka. Le secrétaire général David Sanou a saisi l’occasion pour inviter les militants à se préparer pour les élections municipales à venir.

Isaac Sanou/Stagiaire Bobo
Lefaso.net

Burkina /Politique : Le Front patriotique demande la (...)
39e anniversaire de la révolution burkinabè : Le (...)
62e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso : (...)
Conduite de la Transition : Le Président du Faso échange (...)
Situation nationale : La « Mobilisation des intelligences
Burkina : Un Front patriotique est lancé pour « oeuvrer (...)
Burkina Faso : L’ALT définit le rôle du Conseil (...)
Rumeurs sur l’enterrement des restes de Sankara et (...)
Burkina : L’UNIR/MPS en congrès extraordinaire, (...)
Montée des couleurs à la Primature : Pas de vacances pour (...)
Burkina : Le mouvement BUTS appelle à la mobilisation (...)
Café politique de l’ARGA : La première édition se penche (...)
Burkina : Une activité demandant le départ de l’ambassadeur
Elections législatives au Sénégal :Kadré Désiré Ouédraogo à (...)
Situation nationale : L’ancien ministre, Rosine (...)
Burkina : Le mouvement BUTS au chevet d’un pays en quête (...)
Burkina : L’Etat joue au grand prêtre de la réconciliation en
Demande de pardon de Blaise Compaoré : « J’aimerais que le (...)
Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la (...)
Réconciliation au Burkina : « Blaise Compaoré doit se (...)
Demande de pardon de Blaise Compaoré : « Ils sont en (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11781

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés