Actualités :: Assises criminelles : Huis clos dans une affaire de viol

La 1re session de l’année 2004 de la Chambre criminelle de la Cour d’appel de Ouagadougou, débutée le 15 février dernier se poursuit. Hier lundi, la cour devait statuer sur le cas José Honoré Adjano Houn accusé de viol et d’escroquerie.

Cependant, les débats publics n’ont pas eu lieu sur requête de l’avocate Me Pascaline Sobgo. Elle a estimé que la publicité de l’audience pourrait porter atteinte à l’ordre public, aux bonnes moeurs, à la pudeur. De même, elle a évoqué la crainte de fâcheuses conséquences sur la famille et les proches de la victime du viol.

De ce fait, elle a demandé à la Cour d’ordonner que l’audience se déroule à huis clos. Après s’être retirée quelques minutes, la cour a accédé à la demande de la partie civile et ordonné que les débats se feraient à huis clos.

2e peine de mort pour un policier

La 2e peine de mort de ces assises criminelles a été prononcée le samedi 19 dernier à l’encontre de Soungalo Ouattara accusé d’assassinat sur les personnes de Daouda Traoré, disparu le 18 janvier 1997, et d’Hassan Ben Abdoulaye retrouvé mort au cimetière de Gounghin le 27 juillet de la même année.

Selon notre confrère L’Observateur Paalga, celui qui était policier à l’époque, ne sait pas ce qu’est devenu Daouda Traoré, même s’il a détenu par devers lui sa mobylette pendant plusieurs mois. Concernant la mort d’Hassan Ben Abdoulaye, l’accusé a été confondu, malgré ses dénégations, par la découverte de la photocopie du reçu de la mobylette de la victime.

Soungalo Ouattara a ajouté qu’il s’est défendu face aux intentions belliqueuses de la victime. Faux, a rétorqué le parquet pour qui l’accusé a prémédité son acte et, par conséquent, a demandé l’application de la peine de mort à son encontre. Ce à quoi la Cour a fait droit en condamnant Soungalo Ouattara à mort.
Concernant le meurtre de Daouda Traoré, il a été reconnu non coupable.

Par D. Parfait SILGA
Le Pays

Handicap au Burkina : « Fermer la porte d’une école à un (...)
Pèlerinage national au sanctuaire marial de Yagma : « (...)
Ouagadougou : L’aménagement annoncé de la voie de (...)
Santé et hygiène des menstrues : Des journalistes et des (...)
Secteur privé : Les patrons d’Afrique se rencontrent à (...)
Programme de certification au métier de consultant et de (...)
Humeur : M. le directeur général du Trésor public, il y a (...)
Journée mondiale des maladies tropicales négligées : « Le (...)
Incendie à « Sankar-Yaaré » de Ouagadougou : Environ 70% (...)
Arrondissement 6 de Ouagadougou : Des riverains révoltés (...)
Incendie à Sankar-Yaaré de Ouagadougou : Le syndicat (...)
Femmes et pratique des arts martiaux : Philippe (...)
Autosuffisance alimentaire au Burkina : La question de (...)
Construction de la Cour d’appel de Ouagadougou : Plus de (...)
BCB golf challenge 2023 : Salif Samaké et Justine Sanou (...)
Ouagadougou : Le marché Sankar-Yaaré ravagé par le feu, (...)
Transition au Burkina : « Notre soutien au capitaine (...)
Bobo-Dioulasso : Un meeting pour soutenir les autorités (...)
Affaire LONAB : « On ne veut pas dire la vérité au peuple (...)
Santé : Le système sanitaire burkinabè accueille 40 (...)
Pénurie de gaz butane à Dédougou : Une situation « (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 32403



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés