Actualités :: IDS : difficile reprise des activités académiques

L’heure n’est pas à une reprise normale des activités académiques à l’Institut des sciences (IDS) de Ouagadougou, après les congés de cette fin d’année. Après les 72 heures de grève, du 6 au 8 janvier 2005, les deux cents (200) étudiants dudit Institut ont encore donné de la voix le mardi 11 janvier 2005.

C’est dans un établissement très bruyant que nous sommes arrivé le mardi 11 janvier 2005. Et pour cause : les élèves-professeurs n’entendent pas lâcher prise devant le "silence de l’Administration", qui refuserait donc de donner une suite heureuse à leurs différentes revendications de meilleures conditions d’études.

Des revendications qui portent, entre autres choses, sur leur plan de carrière, la construction d’une infirmerie pour l’Institut, basé au secteur 30, l’instauration de statut et de règlement intérieur auxquels tous devront se référer désormais, et surtout la question du pécule, qui ne serait plus que de 31 000 FCFA, alors que l’on s’attendait à 54 435 FCFA tout comme les autres élèves-professeurs de l’Ecole nationale supérieure de Koudougou (ENSK). "Nous demandons qu’on nous situe sur notre plan de carrière, qu’on nous restitue nos 54 435 FCFA", ont laissé entendre les grévistes.

Déjà dans notre édition du vendredi 07 au dimanche 09 janvier 2005, nous publiions une déclaration de ces futurs enseignants, par ailleurs la première promotion de l’IDS ; et dans celle-ci les deux cents grévistes étaient littéralement remontés contre le directeur de l’IDS, le professeur Lucien Bonou, et son adjointe, Mme Petrouille Kafando. Ils ne manquaient pas, dans cette déclaration, d’interpeller le ministre de tutelle, Laya Sawadogo, ainsi que son collègue de la Fonction publique, Lassané Sawadogo, afin que leur cause soit entendue.

Aussi, ces dernières 72 heures (du 11 au 13 janvier 2005), avec au programme, essentiellement des meetings de protestation, sonnent comme le signe d’une détermination de ceux-ci à aller jusqu’au bout, pour que les uns et les autres, impliqués dans la gestion de l’IDS, clarifient définitivement leur sort, avant une reprise définitive et sereine des cours.

L’oreille attentive du directeur

Le professeur Bonou, que nous avons contacté pour en savoir davantage sur ce mouvement revendicatif et avoir la version de l’administration, nous fera remarquer qu’il y a une incompréhension et cela en ce que jamais il n’a été question d’une bourse de 54 435 FCFA pour ces élèves-professeurs recrutés avec le niveau du baccalauréat ; et qui devront subir deux années de formation.

Du reste celui-ci nous a fait prendre connaissance de la grille concernant les montants de bourse pour les élèves-fonctionnaires, communiquée par le ministre de l’Economie et des Finances.

M. Bonou, tout en déplorant que les élèves-professeurs "sabotent leur formation", nous indiquera qu’une commission est en train de travailler pour asseoir des textes clairs. Chose qui démontre sa "bonne foi" et sa "bonne volonté" de tout mettre en œuvre pour donner une suite favorable à la plate-forme revendicative de ces futurs enseignants ; ou du moins pour ce qui peut l’être.

Philippe Bama
Sidwaya

Campagne "STRONGER TOGETHER" : Déclaration conjointe du (...)
Burkina/Religion : La Maouloud aura lieu dans la nuit (...)
Marche à Bobo-Dioulasso : Des manifestants fouettés par (...)
Leadership féminin au Burkina Faso : Fin du projet « (...)
Centre-nord : Une quarantaine de femmes renforcent (...)
Système éducatif au Burkina : « Une formation qui (...)
Journée mondiale de la contraception : Jhpiego se penche (...)
Burkina/ délinquance : Un faux gendarme dans les filets (...)
Grève des contrôleurs aériens : Le dialogue privilégié
Ministère de la Fonction publique : La première session (...)
Enseignement supérieur au Burkina : L’école supérieure (...)
Scolarisation au Burkina : La Fondation EBOMAF (...)
Burkina : La brigade mobile des douanes de Manga a (...)
Mise en œuvre du projet ProDHu-MAPE : 70,76% de taux (...)
Burkina : Des manifestants bloquent l’accès à la mine de (...)
Violences sexuelles liées au terrorisme : Le Burkina (...)
Burkina : Dr Emmanuel Nanéma prend officiellement les (...)
Institut national des sciences des sociétés : Dr Basga (...)
Région de l’Est : Lancement de deux projets en réponse à (...)
Santé visuelle au Burkina : La fondation Jean Paul (...)
Burkina/Renforcement des moyens d’existence des femmes : (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31458



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés