Actualités :: Exploitation et trafic des enfants : Des jeunes se concertent

La salle de conférences du stade du 4-Août abrite du 14 au 19 juin 2004 la première rencontre nationale des Associations des enfants et jeunes travailleurs du Burkina Faso (AEJTB). 40 participants venus de 10 villes prennent part à la rencontre.

En novembre 2003 s’était tenue à Ouagadougou une rencontre sur le trafic des enfants qui avait débouché sur un plan d’action. Le présent atelier de formation des associations des enfants et jeunes travailleurs du Burkina Faso (AEJTB) fait suite aux conclusions du séminaire de 2003 qui avait décrit la réalité du trafic et de l’exploitation des enfants dans notre pays.

Pour le président national des associations des enfants et jeunes travailleurs, Claude François Ouédraogo "le trafic des enfants se manifeste au niveau interne et externe. Il se fait surtout sur la base de fausses promesses faites aux enfants ou à leurs parents par des personnes mal intentionnées appelées intermédiaires. Il a pour but l’exploitation économique ou sexuelle des enfants’’ M. Ouédraogo explique ensuite qu’une fois à destination, les enfants se retrouvent dans des plantations de café ou de cacao, des champs de coton, de canne à sucre ou sur les sites aurifères. Leurs droits les plus élémentaires étant alors bafoués. Ils ne mangent pas à leur faim et n’ont accès ni à l’éducation, ni à la formation.

La première rencontre nationale doit donc permettre de "faire le point sur la situation que les enfants et jeunes travailleurs observent dans les différentes villes et surtout de réfléchir sur les actions à mener pour faire de leur association un outil efficace pour lutter contre le trafic des enfants’’. Le représentant de l’UNICEF à la cérémonie d’ouverture du séminaire a invité les enfants participants à être très actifs dans la sensibilisation de leurs camarades et de leurs parents. La présente rencontre de l’AEJTB a reçu un appui de l’UNICEF pour sa tenue. La cérémonie d’ouverture du séminaire s’est déroulée en présence d’un représentant de l’UNICEF et du chef de service de l’AEMO (Action éducative en milieu ouvert.

L’association des enfants et jeunes travailleurs du Burkina Faso est accompagné dans ses activités par les ministères de l’Action sociale et de la Solidarité nationale, du Travail, de l’Emploi et de la Jeunesse.

H. Nana
Sidwaya

3e édition de la journée du fournisseur minier les 8 et 9 (...)
Recherche scientifique : L’Institut des sciences et (...)
Enseignement supérieur : L’Institut supérieur de (...)
Secteur industriel au Burkina : L’entreprise Agroserv (...)
Sécurité alimentaire au Burkina : Lutte contre la (...)
Semaine nationale des handicapés moteurs : La 6e édition (...)
Crise à la SONABHY : « Des dispositions sont prises pour (...)
Tombola Orange Money : Homaté Noufé, heureux gagnant de (...)
Bobo-Dioulasso : Le CESAO outille une trentaine (...)
Ouagadougou : Le Sankuy naaba Koabga sacrifie au « (...)
Justice transitionnelle : « Il y a un travail à faire (...)
Moov Africa : Les raisons de la grève des employés de (...)
Pépites d’entreprises : Rihanatou Kaboré de Zikflore (...)
1re édition du prix de l’innovateur au Burkina : Les (...)
Semaine de l’intégration de l’IST : Un cadre d’orientation
Burkina : Les volontaires des Nations-unies solidaires (...)
Burkina Faso : RFI suspendue jusqu’à nouvel ordre
Journée internationale des personnes handicapées 2022 : (...)
Gendarmérie nationale du Burkina : Les epreuves (...)
Crise sécuritaire au Burkina Faso : Les forces (...)
Procès Kalifa Yemboado Rodrigue Namoano : Le procureur (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31941



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés