Actualités :: Burkina : Qui est le lieutenant colonel Ismaël Diaouari, nouveau chef d’État (...)

Le lieutenant-colonel Ismaël Diaouari est le nouveau chef d’État- major particulier de la présidence du Faso. Il a été nommé par décret signé le 17 novembre 2022 mais rendu public ce 6 décembre 2022.

Ismaël Diaouari est né le 14 décembre 1980 à Fada N’Gourma. Apres son Certificat d’Etudes primaires, il est admis au Prytanée militaire de Kadiogo en 1992. Il fait donc partie de la première promotion de cette école d’élite à sa réouverture, après une dissolution en 1985. Ismael Diaouari est promotionnaire de l’actuel Chef d’Etat-major de la gendarmerie, Evrard Somda.

Au PMK, il obtient son brevet d’études du premier cycle en 1996 et son baccalauréat en 1999. Il est admis à l’académie Militaire Georges Namoano au compte de la 7e promotion des élèves officiers d’active. Il passe également avec succès le test d’entrée au département de communication et de journalisme de l’université de Ouagadougou où il obtiendra une maîtrise en sciences et techniques de l’information et de la communication.

Ismaël Diaouari poursuivra et achèvera sa formation initiale d’officier à l’académie militaire du Ghana en 2006 d’où il est sorti muni de son diplôme de chef de section d’infanterie.

Revenu à l’AMGN comme formateur entre 2007 et 2012, il occupera plusieurs fonctions dans cette école : commandant de brigade adjoint, commandant de brigade, commandant de promotion et officier des traditions, chef du bureau formation et chef des services techniques.

De novembre 2012 à mai 2016, il sert à Abuja en qualité de conseiller sécurité du président de la commission de la CEDEAO, Kadré Désiré Ouédraogo. Après le Nigeria, il rentre au bercail. et prend le bâton de commandement du Prytanée militaire de Kadiogo, l’école qu’il a quittée 17 ans plus tôt après son baccalauréat.

Il assure cumulativement la fonction de chef de la Division information (juillet 2018 - mai 2020) au groupement central des armées. De septembre 2019 à mars 2021, il assure la fonction de chef J3 au centre des opérations interarmées. Après la célébration du 70e anniversaire du PMK, il quitte l’école en juillet 2021 et passe le témoin au chef de bataillon Ouali Oupouhounla. Il s’envole pour les Etats-Unis pour un stage de l’Ecole de Guerre à Carlisle.

En juin 2022, il rentre au pays et intègre le Conseil d’orientation et de suivi de la Transition (COST) dont les membres ont été nommés par décret le 25 août 2022 par le lieutenant-colonel Paul Henri Damiba. Mais l’organe est dissous, par la charte de la transition du 14 octobre dernier.

Le lieutenant-colonel Ismaël Diaouari a pris part à plusieurs stages, formations et exercices variés. La communication institutionnelle au Sénégal, le combat en zone forestière et la planification des opérations du niveau tactique
au Ghana, l’application infanterie et le parachutisme aux États-Unis d’Amérique, etc.

Le nouveau chef d’État-major particulier de la présidence du Faso est titulaire d’un master en études stratégiques obtenu le 10 juin 2022 aux États-Unis, d’un master en commerce et relations internationales obtenu en 2017 à l’université Jean Moulin Lyon 3 en France, d’un master en sciences et arts militaires décroché en 2010 à Fort Leavenworth aux Etats-Unis. Dans son escarcelle, l’on retrouve aussi une maîtrise en sciences et techniques de l’information et de la communication.

Il a également un diplôme de fin de stage sur la réinsertion des ex-terroristes et des extrémistes et un diplôme en risques sécuritaires des réfugiés et des personnes déplacées. Les deux diplômes ont été délivrés par la Naval Postgraduate School aux États-Unis. Le lieutenant-colonel Diaouari est également nanti d’un certificat d’expert des équipes mobiles de formation des Nations Unies, un diplôme d’instructeur délivré en 2018 par le centre de maintien de la paix de Beijing en Chine.

C’est donc un officier bardé de diplômes, polyglotte et polyvalent entre les arts militaires, la communication, les relations internationales, la gestion du terrorisme et des droits humains, qui sera désormais le principal conseiller militaire du président de la Transition. Il remplace à ce poste le colonel-major Charles Paré, nommé par Roch Kaboré et qui avait été limogé par Damiba en août 2022.

LeFaso.net

Nayala : Toma dans l’obscurité depuis près de trois (...)
Burkina : Quatre nouveaux officiers des forces armées (...)
Burkina Faso : Une conférence publique pour discuter des (...)
Amicale des femmes de la Sitarail : Une journée pour (...)
Administration du travail : Le Burkina accueille la 44e (...)
High-tech : Abstergo Store à la conquête du marché (...)
Ouagadougou : Un dépôt de matériels explosifs et de (...)
Burkina Faso : « En 2020 il y a eu près de 1132 cas de (...)
Santé et pollution de l’air au Burkina Faso : Des experts (...)
Burkina : Les restes mortuaires de Thomas Sankara (...)
Burkina Faso : Des civils non armés auraient été tués par (...)
Burkina : Le PNUD offre 14 véhicules et trois motos au (...)
Burkina : « Cette transition ne devrait pas être une (...)
Reprofilage de voies à Bobo-Dioulasso : De la mélasse (...)
Province camillienne du Burkina : Sept frères ordonnés (...)
Santé : Le Burkina Faso se prépare à faire face à une (...)
Burkina : Plus d’une centaine de femmes bénéficient de (...)
Incendie du marché de “Sankar-yaaré” : « Les responsables (...)
TGI de Bobo-Dioulasso : Un "passionné de l’armée" (...)
44e session ordinaire du conseil d’administration du (...)
Félicitations au groupe Orange pour la mobilisation des (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 32424



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés