Actualités :: Région du Centre : La femme rurale célébrée pour sa contribution à (...)

Organisée dans le but de trouver les voies et moyens de faire sortir la femme rurale de sa situation de vulnérabilité, la journée internationale de la femme rurale a lieu chaque 15 octobre de l’an. La région du Centre l’a commémoré en différé, dans la commune de Saaba, ce mardi 29 novembre 2022.

La femme rurale est de plus en plus vulnérable au Burkina Faso au regard du contexte sécuritaire. C’est la raison qui justifie le thème de la commémoration de cette journée sous le thème : « Femme rurale et production en contexte sécuritaire complexe ». C’était l’occasion pour les femmes rurales de mettre en exergue leur rôle dans la promotion du développement agricole et rural, l’amélioration de la sécurité alimentaire et l’élimination de la pauvreté en milieu rural.

Représentante des femmes de la commune de Saaba

« Pour aider les femmes rurales à assurer leurs moyens de subsistance et à renforcer leur résilience face à la crise, il faudrait que l’on s’attaque aux obstacles auxquels elles sont confrontées, grâce à une approche holistique qui englobe les dimensions sociale, économique et politique de leur autonomisation », a suggéré le gouverneur de la région du Centre Abdoulaye Bassinga. Selon lui, après plusieurs célébrations de cette journée, des acquis ont été engrangés mais on constate que les femmes vivant en milieu rural restent toujours confrontées à d’énormes défis.

Pour ce faire, du matériel a été offert aux femmes de la commune afin de diminuer leurs besoins. « Cette initiative est très bien accueillie par les femmes de la commune de Saaba. Nous remercions les autorités de penser à la femme rurale surtout en ces moments où les déplacés internes sont sans domicile. Je pense qu’à l’issue des différentes activités, les femmes rurales pourront se sentir mieux dans leur peau », a commenté Véronique Guira Zoungrana, représentante des femmes de la commune rurale de Saaba.

Cette célébration en différé a été organisée par le ministère en charge du genre en collaboration avec la Confédération paysanne du Faso. Les autorités présentes ont invité les uns et les autres à soutenir et à encourager les femmes déplacées internes qui continuent d’exercer leurs activités de production malgré le contexte de crise que connaît le pays.

Farida Thiombiano
Lefaso.net

Nayala : Toma dans l’obscurité depuis près de trois (...)
Burkina : Quatre nouveaux officiers des forces armées (...)
Burkina Faso : Une conférence publique pour discuter des (...)
Amicale des femmes de la Sitarail : Une journée pour (...)
Administration du travail : Le Burkina accueille la 44e (...)
High-tech : Abstergo Store à la conquête du marché (...)
Ouagadougou : Un dépôt de matériels explosifs et de (...)
Burkina Faso : « En 2020 il y a eu près de 1132 cas de (...)
Santé et pollution de l’air au Burkina Faso : Des experts (...)
Burkina : Les restes mortuaires de Thomas Sankara (...)
Burkina Faso : Des civils non armés auraient été tués par (...)
Burkina : Le PNUD offre 14 véhicules et trois motos au (...)
Burkina : « Cette transition ne devrait pas être une (...)
Reprofilage de voies à Bobo-Dioulasso : De la mélasse (...)
Province camillienne du Burkina : Sept frères ordonnés (...)
Santé : Le Burkina Faso se prépare à faire face à une (...)
Burkina : Plus d’une centaine de femmes bénéficient de (...)
Incendie du marché de “Sankar-yaaré” : « Les responsables (...)
TGI de Bobo-Dioulasso : Un "passionné de l’armée" (...)
44e session ordinaire du conseil d’administration du (...)
Félicitations au groupe Orange pour la mobilisation des (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 32424



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés