Actualités :: Entrepreneuriat au Burkina : 60 jeunes formés par la société minière de (...)

Dans le cadre de la responsabilité sociale avec les communautés, SOMISA SA a initié une formation en métiers au profit de 60 jeunes pour soutenir le développement de l’auto-emploi et de l’insertion professionnelle des jeunes des communautés impactées par la mine. Ce mardi 9 août 2022, une cérémonie de clôture de ladite formation a été organisée à cet effet à Boudry, dans la province du Ganzourgou.

Après avoir formé 110 personnes dans le domaine de l’élevage (volaille locale, embouche ovine et bovine), c’est au tour de 60 jeunes de la commune de Boudry de recevoir leurs attestations de formation, preuve qu’ils ont assimilé ce qui leur a été enseigné dans les domaines de la mécanique automobile, la soudure, l’électricité bâtiment et solaire, la maçonnerie.

Cette action s’inscrit dans le cadre des activités communautaires de la SOMISA SA et a pour finalité d’épauler les jeunes à entreprendre pour leur propre autonomisation. « Cette formation fait suite à une demande des bénéficiaires à être orientés dans l’auto-emploi », dira à cet effet Christian Ouédraogo, directeur des affaires corporatives de la mine.

« La mine sera aux côtés de ces jeunes pour la suite de la formation », nous confie Christian Ouédraogo

Pour cette réalisation, « 42 millions ont été mobilisés pour la cause », nous fait-il savoir. Au terme de ces 3 mois d’apprentissage, les jeunes poursuivront la formation cette fois-ci dans la pratique pour renforcer les connaissances acquises. Cette pratique se fera également en un trimestre avant qu’un suivi d’un an (suivi trimestriel soit 4 au total) ne soit opéré à leur endroit pour recadrer les insuffisances constatées.

Cette formation a été assurée par Planète solutions. Selon Olivier Zoungrana, président directeur général de ladite entreprise, les jeunes formés étaient plein d’engouement et de détermination. « Certains parmi ces jeunes ont abandonné certaines activités pour venir se faire former. Beaucoup ont dû faire avec certaines contraintes afin de pouvoir suivre le rythme. Mais tout compte fait, la satisfaction est générale et tout le mérite revient à ces jeunes. »

Les 60 jeunes formés par SOMISA ont remercié la mine et leurs formateurs

A l’occasion, le représentant des jeunes Abdoul Karim Kouraogo ne manquera pas de témoigner sa gratitude à la mine et aux formateurs. « C’est un sentiment de joie qui nous anime. Nous sommes fiers d’avoir suivi ces formations. Personnellement, j’ai été formé dans le domaine de la soudure. Grâce à cette formation, j’ai déjà réussi à fabriquer 10 portes, sans compter les fenêtres et les tables. Je ne peux donc que me réjouir avec mes camarades de tout cela. Je remercie la mine et nos formateurs. »

Pour Olivier Zoungrana, les jeunes formés devraient plus se qualifier dans leur domaine

Sayouba Ouédraogo, Directeur provincial de la jeunesse a tenu à féliciter ces jeunes pour le chemin déjà parcouru. Par ailleurs, il a saisi l’occasion pour les inviter à continuer de se faire former pour obtenir le certificat de qualification professionnelle (CQP) et le brevet de qualification professionnelle (BQP), toute chose qui fera d’eux des entrepreneurs habiles quant à la transformation de leurs rêves et de leurs opportunités en une entreprise viable. « Ces deux diplômes vous permettront d’être aguerris dans vos domaines respectifs. Vous pourrez mieux vous prendre en charge, développer des initiatives qui génèreront des sources de revenus, ce qui vous permettra d’embaucher d’autres personnes et contribuer au développement de votre pays. » Pour ce faire, il entend collaborer dans les jours à venir avec SOMISA comme cela a toujours été pour qu’en temps opportun, ces jeunes puissent renforcer leurs capacités et leurs compétences.

Erwan Compaoré
Lefaso.net

Commune de Ouagadougou : La délégation spéciale tient sa (...)
Cancer du col de l’utérus : Les produits éclaircissants, (...)
Santé sexuelle et reproductive : A Ouagadougou, des (...)
Gaoua : Les scolaires apportent leur contribution à la (...)
Région du Sahel : Des leaders religieux et communautaires à
Migration : Du théâtre forum pour informer et sensibiliser
Volontaires pour la défense de la patrie au Burkina : Le (...)
Gaoua : Une journée de parenté à plaisanterie pour (...)
Recrutement des techniciens supérieurs géomètres en 2022 (...)
Destruction de l’ancienne résidence de Blaise Compaoré à (...)
Appelés SND 2022 : « Du regret à ceux qui ont joué les (...)
Pneumonie : Premier motif d’hospitalisation au Burkina (...)
Ouagadougou : L’ONG « Sauve ma patrie » et l’ambassade de (...)
Décès de Hadja Mah Kouyaté N°2 : Une distinction (...)
Journée mondiale du diabète 2022 : Mot de la Dre (...)
Lutte antiterroriste au Burkina : « J’ai convaincu 120 (...)
Burkina Faso : Le label poulet bicyclette a désormais un (...)
Projet Benkadi : L’ONG APIL met en place un comité de (...)
Violations supposées de droits humains dans des villages (...)
Ouagadougou : Une équipe gouvernementale dépêchée à (...)
Burkina : L’ASCE/LC se démarque d’un prétendu audit du (...)

Pages : 0 | ... | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | 189 | 210 | 231 | ... | 31857



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés