Actualités :: Santé mentale au Burkina : Les médecins des unités FDS et leurs partenaires (...)

Du 19 avril au 23 avril 2022, le ministère en charge de l’Administration et de la Sécurité organise une formation au profit des médecins, psychologues cliniciens et attachés de santé mentale de la police nationale et des services de santé des armées. Cette formation entre dans le cadre du soutien psychosocial et de la santé mentale. La cérémonie d’ouverture de la présente session de formation a eu lieu ce mardi 19 avril 2022 à Ouagadougou.

L’objectif visé à travers cette formation est d’une part, de connaître le rôle du médecin militaire, de la police et des autres partenaires dans le soutien psychosocial et de la santé mentale aux personnes des armées et de la police, et d’autre part, d’outiller les médecins des unités FDS et les autres partenaires à faire face à tous les défis actuels du soutien psychosocial.

Sié Edgard Sou, SG du ministère en charge de la sécurité

Selon Sié Edgard Sou, SG du ministère en charge de la Sécurité, la tenue de cette formation est à saluée car pour lui, cette formation est très importante au vue de la situation sécuritaire dont fait face le pays.
« Quand on sait que sur le théâtre des opérations les FDS ne sont pas exposées qu’à des blessures apparentes, il faut donc les outillés pour qu’il ait une meilleure prise en charge de ces éléments qui reviennent des théâtres d’opérations quasiment perturbés », a-til martelé.

Patrice Goumbri, expert dans le domaine du soutien psychosocial et santé mentale

Il a donc invité les participants à tirer le meilleur parti de cette formation pour la grande satisfaction de tous.
Pour Patrice Goumbri expert dans le domaine du soutien psychosocial et santé mental, cette formation visera à faire comprendre les enjeux lorsque les personnels des FDS subissent des attaques.

Photo de famille

« Nous allons aborder les conséquences des opérations sur la santé mentale des FDS, de même que sur leurs familles. Nous allons de même donner des approches pour leur permettre de faire face aux dangers, lié à la santé mentale » a-t-il expliqué.
La formation connaît la participation de plus d’une quarantaine d’acteurs des forces de défense et de sécurité.

Patricia Coulibaly (Stagiaire)
Lefaso.net

Communications électroniques au Burkina : Les pratiques (...)
Burkina/Santé : Les responsables du ministère de la Santé (...)
Lutte contre la cécité au Burkina : Le ministère renforce (...)
« Projet Lönni » : Quand l’art efface le handicap
Port de casques à Ouagadougou : « C’est trop protocolaire (...)
Startup Challenge, édition 2022 : La 5e phase d’accélération
Santé publique : Le Burkina se dote des plans d’urgence (...)
Burkina/humanitaire : Titao, il faut parer au plus (...)
Cosmétique au Burkina : « Ajaderm skincare by nature », (...)
Action humanitaire : 3TV et Wat FM lancent l’opération « (...)
Journée internationale de la femme africaine : Des (...)
Saison pluvieuse : Quelques consignes à observer pour (...)
Traite d’êtres humains au Burkina : Plus d’un millier de (...)
Boucle du Mouhoun : La nouvelle secrétaire générale de la (...)
Fada N’Gourma : Un homme et son fils meurent par (...)
Cadre sectoriel de dialogue santé : Des acquis (...)
Registre social unique du Burkina Faso : Le comité (...)
Emploi des jeunes en Afrique francophone : Une (...)
Cérémonie officielle de réception provisoire des bas-fonds (...)
Burkina : Plan international Burkina prépare les projets (...)
Promotion de la PCIAS dans les formations sanitaires : (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31080



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés