ActualitésDOSSIERS :: Elections 2020 au Burkina : Le groupe parlementaire Burkindlim exhorte le (...)

Les députés du groupe parlementaire Burkindlim ont appelé toute la classe politique, la société civile, les autorités coutumières et religieuses ainsi que tout le peuple burkinabè, à œuvrer à l’apaisement des cœurs et la tolérance sous toutes ses formes, afin de faire des scrutins du 22 novembre 2020, des élections libres, démocratiques et apaisées. C’était à la faveur de leurs deuxièmes journées de l’année, tenues les 23 et 24 septembre 2020 à Ouagadougou.

« Contribution du groupe parlementaire Burkindlim à la stabilité institutionnelle et à la mise en œuvre du programme présidentiel sous la VIIe Législature ». C’est sous ce thème que le groupe parlementaire Burkindlim (intégrité, ndlr), majorité parlementaire, a tenu ses deuxièmes journées de l’année 2020. Il s’est agi pour ces élus d’évaluer la contribution du groupe à la mise en œuvre du programme du président du Faso. « C’est grâce à cette contribution que le parlement a pu élire un président issu de la majorité présidentielle.

C’est également grâce à cette contribution que les différents Premiers ministres issus de la majorité ont pu être nommés et ont pu conduire sans couacs leurs missions respectives, conformément aux orientations données par le chef de l’Etat », a jaugé le président du groupe parlementaire, Emmanuel Lankoandé, pour qui, cette majorité à l’Assemblée nationale a ainsi permis au président du Faso d’assurer la stabilité institutionnelle.

Le président du groupe parlementaire Burkindlim, Emmanuel Lankoandé

Le groupe parlementaire, qui pense donc avoir mis en avant les intérêts du peuple et du pays, dit tirer satisfécit de sa contribution à la stabilité des institutions sous la VIIe Législature.

« Toutefois, la démocratie étant une construction permanente, quelques manquements ont pu être notés dans la contribution du groupe Burkindlim à la stabilité institutionnelle et à la mise en œuvre du programme présidentiel », relativise-t-il, précisant que même si ces manquements n’entachent en rien cette contribution, leurs corrections permettront une action plus soutenue sous le mandat à venir.

C’est d’ailleurs dans cet esprit que les participants à ces journées ont recommandé l’amélioration de la gouvernance administrative, sociale, politique, économique, sécuritaire et sanitaire en vue d’une plus grande prise en compte des aspirations ; la prise de mesures coercitives contre la pratique de la corruption sous toutes ses formes et plus de collaboration dynamique, franche et transparente avec les alliés de la majorité présidentielle.

Le groupe parlementaire a en outre adressé une motion de soutien aux Forces de défense et de sécurité et une résolution de soutien à la candidature de Roch Kaboré à la présidentielle de novembre 2020.

Les travaux ont enregistré la participation de militants des partis politiques constituant le groupe parlementaire Burkindlim

« A l’orée des consultations électorales, le groupe parlementaire Burkindlim voudrait profiter de cette tribune pour lancer un appel à toute la classe politique, à la société civile, aux autorités coutumières et religieuses ainsi qu’à tout le peuple burkinabè à s’inscrire résolument dans une démarche d’apaisement des cœurs et de tolérance sous toutes ses formes, afin de faire des élections du 22 novembre, des élections libres, démocratiques et apaisées. Il est donc important que les discours des différents acteurs de notre processus électoral aillent dans le sens du renforcement et de la consolidation de la cohésion sociale et des acquis de notre démocratie », appelle le président du groupe parlementaire, Emmanuel Lankoandé.

Composé de quatorze députés, le groupe Burkindlim comprend huit partis politiques, à savoir l’UNIR/PS, le NTD, le MDA, l’ODT, Le Faso autrement, le RDS, le PDS/Metba, le PAREN.

O.L
Lefaso.net

Élections du 22 novembre 2020 au Burkina : Les parties (...)
Législatives 2020 et quota-genre : Les espoirs d’une (...)
Présidentielle du 22 novembre 2020 : Treize candidats, (...)
L’Allemagne et le PNUD signent un accord de coopération (...)
Elections au Burkina : Le Conseil constitutionnel forme (...)
Présidentielle 2020 au Burkina : 13 candidats confirmés, (...)
Elections législatives : L’avenir nous réserve-t-il du (...)
Élections législatives 2020 au Burkina : « Notre objectif, (...)
Elections couplées au Burkina : Une table ronde des (...)
Restitution de l’audit international du fichier électoral (...)
UPC : Adama Sosso prend les rênes de la direction de la (...)
Législatives de 2020 au Burkina : Les candidates du (...)
Elections de 2020 au Burkina : La campagne va se (...)
Élections 2020 au Burkina : Adama Sosso dirigera la (...)
Scrutins couplés de 2020 au Burkina : L’audit du fichier (...)
Législatives 2020 : Qu’est-ce qui cloche au niveau du MPP (...)
Législatives 2020 au Burkina : La liste provisoire des (...)
Législatives du 22 novembre 2020 : La CENI n’a pas « (...)
Election présidentielle 2020 au Burkina : Dr Claude Aimé (...)
Présidentielle 2020 au Burkina : Les candidats et leurs (...)
Election présidentielle de 2020 au Burkina : La société (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés