:: Médias et lutte contre l e terrorisme : "La définition de la bonne (...)

Le Centre d’information et de formation en matière de droits humains en Afrique a organisé un café citoyen sur les droits digitaux. Les débats ont porté sur le nouveau code pénal Burkinabè, notemment le caractère liberticide ou pas de cette loi. Pour Ousmane Paré, elle a pour objectif de contraindre les medias à se contenter de ce que le gouvernement va donner comme information. Suivez sa réaction sur Lefaso.Tv

Cliquez ici pour lire Médias et lutte contre le terrorisme : La régulation de l’usage d’Internet par le code pénal au menu d’un café citoyen

Vidéo : Cryspin Masneang Laoundiki
Montage : Mariam Sagnon (stagiaire)
LeFaso.net

Burkina : 243 condamnés à la perpétuité de 2010 à 2019 (...)
Violences basées sur le genre : Stop au fléau dans les (...)
Séminaire à Kosyam : Les ministres s’approprient les (...)
Watiti Watoma : L’artiste congolais qui veut conquérir (...)
« Nous ne sommes pas obligés de raconter toute notre vie (...)
Musique : L’artiste H. Passoul présente « Merveilles de (...)
Burkina : Ils nous ont quittés en 2020
Santé bucco-dentaire : “Il ne suffit pas de mettre une (...)
Afrik Etoiles : Eldaa, le choix d’entreprendre (...)
Thomas Sankara, le capitaine rebelle
Turquie : Victoire du 15 juillet 2016
Huguo Boss, rappeur engagé contre le Covid-19
Lutte contre le Coronavirus : Certains chefs d’Etat (...)
Coronavirus : Ce qu’il faut savoir
Riposte au Coronavirus au Burkina : Les internautes (...)
Agriculture : Le “polyter“ une solution révolutionnaire (...)
Agriculture : Le “polyter“ une solution révolutionnaire (...)
8-mars : Le combat quotidien d’Aminata Ouédraogo, (...)
Agriculture : Le “politer“ une solution révolutionnaire (...)
Cancers féminins : Ces tueurs silencieux !
Culture : " ce qui nous réunit et ce qui nous fait (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 525


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés